Marion Briatta a soutenu sa thèse avec succès

Marion Briatta a soutenu sa thèse avec succès

Bravo Docteur !
  • Marion Briatta et les membres de son jury de thèseMarion Briatta et les membres de son jury de thèse

Toutes nos félicitations à Marion Briatta qui a soutenu le 13 décembre 2019 sa thèse de doctorat intitulée "Droit de la contrefaçon et droit de la propriété intellectuelle. Origines et enjeux d’une désunion", menée sous la direction du Professeur émérite Michel Vivant.

La thèse de Marion porte porte sur le cadre légal français, européen et international mis en oeuvre pour lutter contre le trafic de marchandises de contrefaçon. Ce trafic a connu une croissance sans précédant ces dernières années et est aujourd’hui devenu la deuxième source de financement des organisations criminelles dans le monde. Face à ce phénomène endémique, les États dont la France n’ont eu de cesse d’aggraver le dispositif répressif du trafic de contrefaçons sans pour autant parvenir à freiner celui-ci. L’innocuité de ce dispositif répressif procède de nombreux facteurs, dont le principal nous semble être la définition légale de la contrefaçon. En France comme en Europe, celle-ci demeure en effet assimilée à la sanction des droits de propriété intellectuelle et ne bénéficie donc pas d’un régime légal autonome. Il nous parait au contraire important de distinguer au plan juridique la sanction d’intérêts privés et la répression d’une délinquance transnationale en plein essor.

Le jury était composé de :

  • Mme Valérie-Laure Benabou (rapporteur), Professeure des universités, Université Aix-Marseille
  • M. Emmanuel Dreyer (rapporteur), Professeur des universités, Université de Paris I (Panthéon-Sorbonne)
  • Mme Séverine Dusollier, Professeure des universités, École de droit de Sciences Po
  • M. Paul Maier, Directeur de l’Observatoire européen des atteintes aux droits de propriété intellectuelle auprès de l'Office de l'Union européenne pour la propriété intellectuelle (EUIPO)

Marion nous a confié à la fin de sa soutenance : "Je remercie mon directeur de thèse Michel Vivant pour sa confiance et ses conseils qui m’ont guidée tout au long de l’élaboration de ce travail de recherche ainsi que l’École de droit de Sciences Po qui m’a permis de vivre cette belle aventure que fut la thèse".

Tags :
Retour en haut de page