Programmes lycéens

  • Sciences Po : le programme Premier campus

    Bénédicte Durand, doyenne du collège universitaire

    Premier campus, c’est une expérience de vie étudiante avant l’heure, proposée à des lycéens de classe de seconde. Ce sont 50 lycéens franciliens : nous avons travaillé avec les trois académies, Paris, Créteil, Versailles, 14 lycées. 14 proviseurs nous ont proposé les noms d’un certain nombre d’élèves, boursiers. Ces élèves ne sont pas destinés à réussir Sciences Po. Si Sciences Po les intéresse, bien entendu ils pourront candidater à notre établissement. L’idée vraiment est de les préparer à leur entrée dans l’enseignement supérieur.

    Marion Boetsch, lycée Léonard de Vinci, Melun, Seine-et-Marne

    Le matin, quand on arrive au campus, on va en cours magistral avec des professeurs d’université ou d’autres lycées. Ils nous expliquent un thème, la mondialisation comme ce matin.

    Bertrand Badie, professeur des universités à Sciences Po

    Qu’il s’agisse des migrations, qu’il s’agisse de la souveraineté, qu’il s’agisse de la guerre ou de la paix, qu’il s’agisse des formes nouvelles de conflit. Il s’agit de sujets très inclusifs, très englobants, qui méritent énormément de concentration pour être compris.

    Marion Boetsch, lycée Léonard de Vinci, Melun, Seine-et-Marne

    Ensuite, en atelier, on développe des compétences. Par exemple, parler, lire, analyser…

    Denis Saygili, professeur au lycée Louis Jouvet, Taverny, Val d’Oise

    Ce sont des conditions de travail extraordinaires, extrêmement satisfaisantes. Par exemple, quand on est dans un petit groupe comme ça, on peut vraiment faire de la pédagogie différenciée, on peut faire du suivi, on peut s’intéresser à chaque élève individuellement.

    Marion Boetsch, lycée Léonard de Vinci, Melun, Seine-et-Marne

    Et l’après-midi, on fait un exposé sur site, sur plusieurs monuments de la ville de Reims. On va voir le monument, la cathédrale de Reims, la bibliothèque Carnegie. Ensuite on rentre à la bibliothèque, on cherche des informations, tout ce qu’on peut trouver, quand est-ce que ça a été créé, tout ça… Et on retourne sur le site pour le présenter.

    Marius Quesney, directeur de l’encadrement du programme

    On propose des activités simples, où les jeunes peuvent s’exprimer : des jeux de société, on joue au ping-pong, on met des ballons dehors, on joue au frisbee. On est sur une dynamique « je suis jeune acteur, je suis acteur de mon séjour. Je prends en compte les possibilités de chacun, mais j’ai aussi la possibilité de m’exprimer pour proposer des activités. »

    Eva Gomes de Sousa, lycée Robert Doisneau, Corbeil-Essonnes

    Je suis du lycée Robert Doisneau, de Corbeil-Essonnes. Le directeur de notre établissement nous en a parlé lors d’une réunion et après j’ai été sélectionnée par le Premier campus.

    Delna Bruno, lycée Arago, Villeneuve-Saint-Georges, Val-de-Marne

    Depuis le début, on fait des choses qui nous permettent de nous améliorer ou de compléter.

    Eva Gomes de Sousa, lycée Robert Doisneau, Corbeil-Essonnes

    Parler, analyser, comprendre : c’est vraiment les choses essentielles.

    Bénédicte Durand, doyenne du collège universitaire

    Leur agenda va se prolonger pendant les trois années de lycée. Nous leur offrirons des sessions, chaque année, de présence en campus auprès de nos enseignants. Par ailleurs, nous allons leur offrir un tutorat entre ces sessions, assuré à la fois par les étudiants de Sciences Po eux-mêmes, qui les accompagneront pendant toutes leurs années de lycée, mais aussi un tutorat en ligne pour leur permettre de travailler entre chacune des sessions en campus.

    Sofia Bazzoni, lycée Léonard de Vinci, Melun, Seine-et-Marne

    Plus tard, je me vois venir étudier à Sciences Po. Du coup, j’ai de la chance d’avoir été prise. Et c’est histoire de me préparer aux études supérieures, de voir ce que ça donne, de me préparer à mes années étudiantes. Je vais passer en première ES, du coup il y a beaucoup de cours qui vont nous être utiles, on apprend beaucoup de choses, pour ma terminale aussi et pour mon bac.

    Chahine Assadi, lycée Eugène Hénaff, Bagnolet, Seine-Saint-Denis

    Je savais qu’il y allait avoir des cours magistraux, je voulais savoir à quoi ça ressemblait. Je ne compte pas venir à Sciences Po parce que je veux faire dentiste.

    Question du journaliste

    Ça peux changer, peut-être ?

    Chahine Assadi, lycée Eugène Hénaff, Bagnolet, Seine-Saint-Denis

    Pourquoi pas… Tout est possible.


    Fermer la transcription textuelle de la vidéo

Avant le Collège universitaire, Sciences Po propose aux élèves lycéens un accompagnement pédagogique spécifique grâce à deux programmes : Premier Campus et la Summer School, qui visent à favoriser la diversité culturelle, la curiosité intellectuelle et la réflexion personnelle.

Premier Campus

Le programme « Premier Campus » s’adresse aux lycéens boursiers de l’enseignement scolaire en France et offre une préparation à l’enseignement supérieur avec un objectif de réussite en licence. Les élèves sélectionnés en fin de seconde au sein de lycées partenaires font partie du programme jusqu’à leur terminale et suivent quatre sessions d’immersion dans l'un des campus du Collège universitaire.

Ces sessions intensives durent 8 jours et sont axées sur l’acquisition d’outils linguistiques (lexique, concept, argumentation) et de méthodes de travail (savoir prendre des notes en cours, se documenter, lire et écrire des textes académiques).

Elles s’accompagnent tout au long de l’année d’un mentorat, assuré par des étudiants de Sciences Po, permettant aux élèves de participer à des activités culturelles et de bénéficier d’une aide à l’orientation.

Pour en savoir plus :

Summer School

Sur le campus de Reims, les lycéens français et internationaux ont la possibilité de suivre un programme court en anglais, durant deux semaines, au mois de juillet.

Les élèves s’initient aux sciences humaines et sociales en explorant les problématiques contemporaines (l’Europe, les migrations, le développement durable, etc.) dans des cours magistraux, et acquiert, dans des ateliers en petits groupes, les outils méthodologiques (recherche documentaire, écriture académique, etc.) nécessaires à la construction d’une pensée autonome.

Le programme permet également d’approfondir la maîtrise de la langue française. Des visites culturelles et des projets collectifs sont proposés en complément.

Pour en savoir plus : le programme pré-universitaire de la Summer School

Retour en haut de page