Chinois en France : identifications et identités en mutations

Depuis 2010 et une première manifestation à Belleville, les populations chinoises et d'origine chinoise en France cherchent leur place, leurs mots, leur identité dans le paysage social et politique. Partant du constat d’une visibilité croissante, d’un tournant générationnel parmi les représentants communautaires et, par là, d'une transformation des formes de mobilisation, des discours et des attentes, ce projet piloté par Hélène Le Bail propose une analyse croisée des processus d’identification endogènes et exogènes émergents.

La recherche questionne le tournant générationnel en cours dans les divers groupes composant les populations chinoises en France, ainsi que l’impact des pratiques transnationales sur l’identité citoyenne. Elle s'intéresse également aux formes de coopération avec le monde politique et associatif, en particulier autour des questions de discrimination.

Le projet a été retenu en 2017 dans le cadre du programme Emergence(s) de la Ville de Paris. Ce financement permet de rassembler au CERI une équipe de jeunes chercheurs et de doctorants qui depuis quelques années ont engagé des enquêtes qualitatives diversifiées auprès des migrants chinois et de leurs descendants. Les enquêtes en science politique, sociologie et anthropologie permettront de combler le manque de recherches sur ce groupe minoritaire.