SOG-PRO - Structure and Organization of Government Project

Project

Pourquoi certaines organisations administratives publiques sont-elles régulièrement créées avec succès, fréquemment réorganisées, fusionnées même supprimées alors que d’autres apparaissent apparemment « immortelles » et semblent plus puissantes que les élus et acteurs politiques qui décident formellement de leur création et qui les contrôlent ? Cette question est apparue particulièrement pertinente, depuis 30 ans, au sein des démocraties parlementaires européennes.
A partir de la fin des années 1970, à une période où l’âge d’or des États-providence et la croissance ininterrompue de l’État semblaient remises en cause, une nouvelle génération de leaders politiques – par exemple le Président Ronald Reagan aux États-Unis ou le Premier ministre Margaret Thatcher en Grande-Bretagne - ont initié un vaste mouvement de réformes administratives, largement influencées par le puzzle doctrinal que constitue le New Public Management et destinées à remettre en cause l’étendue et les échelles de niveaux des administrations publiques. Ces réformes – manifestées par des programmes de privatisation, de dérégulation, d’agencification, de libéralisation de décentralisation – ont façonné des trajectoires nationales de réformes administratives dans les économies développées.

Team