La transition énergétique en France : quelle(s) trajectoire(s) de changement ?

Project

Partenariat de recherche entre EDF R&D, le Centre d’études européennes et de politique comparée et l’École urbaine de Sciences Po, avec le soutien du programme transversal Cities are back in town sur les transformations induites par la transition énergétique dans le secteur de l’électricité en France.

Présentation générale

Depuis quelques années, le fonctionnement des marchés de l’énergie connait d’importantes transformations : crise de 2008 et ses conséquences sur la demande, baisse des prix de gros, essor des ENR, développement des gaz de schiste, réévaluation des stratégies et du positionnement de certains groupes énergétiques, etc. Parmi l’ensemble de ces évolutions, la transition énergétique fait figure d’élément structurant parce qu’elle engage des transformations qui ont vocation à impacter de manière forte et durable l’ensemble du secteur de l’électricité.

En France, comme dans le reste des États européens, l’évolution des objectifs de politique publique soulève des enjeux spécifiques de traduction et mise en œuvre. Différents modèles d’organisation s’opposent, entre le modèle centralisé et standardisé, fortement interconnecté, qui prévaut depuis plusieurs décennies, et un modèle décentralisé et source de différenciation. La fragmentation des échelles, la mise en concurrence des modes de régulation et le poids des héritages contraignent le choix des possibles. Malgré le recours quasi systématique aux procédures de participation et débat public, le nombre et l’intensité des mobilisations n’a pas diminué. De nouveaux acteurs émergent, porteurs d’une vision territorialisée de la production énergétique, tandis que dans le même temps, les acteurs et modes d’intervention traditionnels de l’électricité en France se recomposent dans une perspective multi-niveaux.

On se situe dans une période d’indétermination où il n’est pas encore possible d’anticiper avec certitude à quel rythme et avec quelle intensité se fera la transition et quel modèle d’organisation remplacera le modèle dominant. 

Objectifs du programme de recherche

Centrée sur les dynamiques qui caractérisent, sur la longue durée, l’évolution des politiques publiques de l’énergie, on s’interrogera sur les formes prises par l’action publique, les objectifs qui la sous-tendent, les instruments qui sont utilisés pour la mettre en œuvre et leurs effets. Cette réflexion s’inscrit par ailleurs dans une perspective multi-niveaux, qui permet d’intégrer les transformations suscitées par l’évolution de la réglementation européenne et celles liées à la territorialisation des politiques publiques de l’énergie. On s’attachera en particulier, grâce à l’utilisation des outils et des cadres d’analyse de l’analyse des politiques publiques, et plus généralement, de la science politique, à approfondir la question de la trajectoire de changement dans le secteur électrique.

Ce programme de recherche est piloté, pour le Centre d’études européennes et de politique comparée et l’École urbaine de Sciences Po, par Charlotte Halpern et pour EDF R&D, par Christophe Defeuilley, également enseignant à l’École urbaine de Sciences Po. Miyuki Tsuchiya a également contribué à ce programme de recherche en tant que chercheure postdoctorante pendant toute l'année 2017.

Contact : charlotte.halpern@sciencespo.fr

Activités en cours dans le cadre de ce programme de recherche

Depuis juin 2016, un séminaire sur “La transition énergétique en France: quelle(s) trajectoire(s) de changement ?” a été mis en place dans le cadre du partenariat de recherche entre EDF R&D, le Centre d’études européennes et de politique comparée et l’École urbaine de Sciences Po, avec le soutien du programme transversal Cities are back in town. Il rassemble des académiques et des praticiens pour réfléchir, dans une perspective interdisciplinaire, aux transformations induites par la transition énergétique dans le secteur de l’électricité en France.

Contact : charlotte.halpern@sciencespo.fr

• Recherches et enquêtes de terrain  :

Recherche postdoctorale : « Les transformations internes au marché de l’électricité en France » (Miyuki Tsuchiya)

Recherche doctorale
Dans le cadre d’une thèse en cours au LATTSsur « l’influence des collectivités territoriales sur les propositions législatives européennes – le cas des déchets et de l’énergie », Corinne Belveze réalise une enquête à Bruxelles sur le Paquet « clean energy for all europeans ».

• Projet collectif du master Stratégies territoriales et urbaines de Sciences Po :

Transition énergétique. Visions du futur » 2016-2017 
Différentes visions du futur, basées sur des scénarios techniques et socio-techniques et des formes d'organisation contrastées, portées par une série d'acteurs voient le jour. Il s'agit alors d'explorer ces visions du futur du secteur de l'électricité en France aux horizons 2030-2050. L'étude, réalisée par une équipe de quatre étudiants du master STU accompagnée de leur tutrice, vise à synthétiser les grands enjeux de la transition énergétique en France pour le secteur électrique, recueillir et analyser les points de vue des principales parties prenantes en ce qui concerne leurs visions du futur du secteur électrique en France à l’horizon 2030-2050. Le travail, s’appuiera sur des interviews et des analyses documentaires (travaux écrits et scénarios produits par ces parties prenantes).

Contacts : brigitte.fouilland@sciencespo.fr ; irène.mboumoua@sciencespo.fr

Voir la synthèse du rapport produit

• Working paper :

Christophe Defeuilley, "Energy transition and the futures of the electricity sector ", Cities are back in town Working Paper 03/2017, Sciences Po Urban School, November 2017

Team