La “forme” des cartes – présidentielles 2017, 1er tour, 2/3

Après avoir envisagé quelques options de tris du résultat national du premier tour, revenons dans ce cinquième article sur la “forme” des cartes. On distingue là celles qui utilisent un fond de carte euclidien classique des cartogrammes, ces images déformées – voire difformes selon les cas. Elles s’avèrent très intéressantes pour montrer des résultats électoraux.

Déformer selon les données

On observe une production grandissante des cartogrammes depuis les années 2000, notamment grâce aux travaux féconds de Jacques Lévy, grand promoteur de ces images. Plusieurs logiciels et applications proposent désormais de telles représentations, la référence (libre) demeure Scapetoad.

Sur la forme, les cartogrammes sont spectaculaires : les unités géographiques se voient “gonflées” ou “dégonflées” en fonction des données. Les valeurs fortes donnent l’impression de régions obèses, prêtes à éclater, quand d’autres apparaissent décharnées.

Ce qui compte, c’est donc la proportionnalité des entités géographiques elles-mêmes (la taille varie). Voici une première planche qui montre une géographie des communes françaises selon le nombre de voix obtenues par les quatre premiers candidats et l’abstention, au premier tour de la présidentielle de 2017. Continuer la lecture de La “forme” des cartes – présidentielles 2017, 1er tour, 2/3

Visualiser le résultat des candidats – présidentielles 2017, 1er tour, 1/3

Après trois premiers articles à la fois méthodologiques, appliqués et historiques (sur le maillage territorial, les résultats de 2012 et l’abstention), ce quatrième billet poursuit avec la même approche sur les résultats du premier tour de la présidentielle de 2012.

Trois graphiques en forme de résultat

On conserve la proposition formulée dans l’article précédent en considérant comme base 100 le nombre d’inscrits, et non celui des votants, ce qui permet d’incorporer l’abstention. Rappelons que les individus inscrits mais qui ne sont pas allés voter – les “abstentionnistes” donc – sont plus nombreux que les voix recueillies par le candidat arrivé en tête, Emmanuel Macron.

De manière assez classique, le résultat au niveau national peut être visualisé sous forme d’un diagramme en barres. Si le traitement paraît simple, il faut rester vigilant au tri (l’ordre des barres). L’efficacité de l’image finale en dépend.

Continuer la lecture de Visualiser le résultat des candidats – présidentielles 2017, 1er tour, 1/3

L’abstention, 1965-2012 – en attendant le premier tour, 3/3

L’abstention est régulièrement citée par les spécialistes comme un des “premiers partis de France”. Dans ce troisième article, après avoir abordé le maillage territorial du vote puis les résultats de 2012, nous explorons la notion d’abstention. Dans ce dernier article de la séquence d’avant le premier tour (2017), davantage graphique et moins littéraire, nous pointons la question de la délimitation de l’abstention puis ses dimensions historiques et géographiques.

Imbrication des individus et des comportements

Resituons l’abstention au sein des comportement électoraux en partant de la population initiale, les individus qui ont le droit de voter.

Continuer la lecture de L’abstention, 1965-2012 – en attendant le premier tour, 3/3

Retour sur les résultats de 2012 – en attendant le premier tour, 2/3

Après avoir introduit les unités géographiques électorales que sont les circonscriptions législatives, abordons les deux familles classiques de visualisations des données à partir des résultats de la présidentielle de 2012. Khartis permet ces représentations.

Récupérer les données

Elles sont notamment diffusées par le CDSP de Sciences Po. On peut les télécharger sur la plateforme data.gouv, dans un format csv, puis les utiliser telles quelles dans Khartis.

On peut aussi ouvrir l’appli et charger le projet correspondant dans lequel les données sont précédemment chargées et une visualisation déjà proposée :

>> projet khartis

Types de données/visualisation

À l’issue du dépouillement du vote, les données obtenues sont brutes : ce sont des nombres de voix. Par calcul, ils sont ensuite transformés en ratio en les divisant par le nombre de votes exprimés et deviennent alors des parts (exprimées en % des votants). Dans le tableau, ces deux types de données correspondent aux colonnes intitulées “voix” et “%”.

Pour les visualiser, les nombres sont idéalement montrés par des points proportionnels (la taille varie) alors que les parts le sont plutôt par des dégradés de couleur (la valeur varie). Continuer la lecture de Retour sur les résultats de 2012 – en attendant le premier tour, 2/3

Le maillage territorial du vote – en attendant le premier tour, 1/3

À quelques jours du premier tour de l’élection présidentielle, l’Atelier de cartographie de Sciences Po propose de brefs articles autour de la dimension cartographique de ce sujet. Cela permet d’éclairer certains points méthodologiques, de proposer des données et des fonds de cartes ainsi que de suggérer des usages immédiats avec Khartis.

Le premier article porte sur le matériel préalable à toute cartographie électorale : les unités géographiques du vote. Elles sont importantes puisqu’elles conditionnent la structure du fond de carte et des données.

 

Bureaux, circonscriptions, départements et nation

Le résultat de l’élection présidentielle s’applique au niveau national, le territoire français constituant alors l’unique circonscription. À des fins d’analyse, on peut avantageusement jouer avec les échelles dont les différents niveaux “s’emboîtent” géographiquement. Les voix ne sont comptabilisées qu’à l’échelon le plus fin, celui des bureaux de vote. Le résultat national résulte donc d’une vaste somme des étages inférieurs.


>> fichier original en svg (circonscriptions et départements).

Continuer la lecture de Le maillage territorial du vote – en attendant le premier tour, 1/3

Communication sur Khartis au colloque sur l’enseignement de la cartographie

L’Atelier de cartographie a participé au colloque du Comité français de cartographie (CFC) sur l’enseignement de la cartographie et de la géomatique. Cette rencontre s’est déroulée les 17 et 18 novembre derniers à l’Université Paul-Valéry Montpellier 3.

Benoît Martin a présenté un retour d’expérience sur le travail de conception mené par l’Atelier de cartographie pour l’application Khartis. Les échanges avec les participants dans la salle ont ensuite permis de préciser quelques fonctionnalités de l’outil et d’expliquer la genèse du projet. Les débats ont principalement porté sur l’enseignement de la sémiologie graphique (c’est-à-dire les choix et réglages de l’étape “visualisation” dans Khartis), les simplifications envisageables pour des débutants et les usages numériques actuels. Enfin, cette communication a fourni une occasion de recueillir des avis, ceux des étudiants ont été très positifs. Sur deux journées, pas moins d’une vingtaine de formations, de projets pédagogiques ou de recherche comportant une dimension cartographique ont ainsi été présentés.

Les actes de la manifestation seront publiés dans un prochain numéro de Cartes et Géomatique, la revue du CFC.

Documents :
communication de Benoît Martin,
site internet du colloque,
– application Khartis.

Séminaires MetSem

L’Atelier de cartographie est très heureux d’ouvrir le nouveau séminaire MetSem par une première séance le jeudi 10 novembre prochain de 10h à 12h au 98 rue de l’Université (Cevipof), à Paris, en salle Percheron.

Metsem est un lieu d’échanges et de partages autour de la pluralité des outils et méthodes des sciences humaines et sociales. Ce séminaire est ouvert à toutes les méthodes, pratiques et usages déployés à tous les stades de traitement de données. Les séances, de deux heures chacune, se veulent didactiques : elles visent à fournir les clés des méthodes abordées et à former au mieux les participants.

Pour vous inscrire, rendez-vous sur http://metsem.hypotheses.org

Organisateurs des séminaires MetSem : Diégo Antolinos-Basso (Cevipof), Frédérik Cassor (Cevipof), Flora Chanvril (Cevipof) et Yannick Savina (OSC)

Continuer la lecture de Séminaires MetSem

Liens

Atlas/Cartes thématiques

+ Les cartes des Ceriscopes, publication en ligne annuelle du CERI et de l’Atelier de cartographie (http://ceriscope.sciences-po.fr). 4 éditions : frontières, pauvreté, puissance, environnement.
Earth Sciences & Map Library of UC Berkeley
+ Cartothèque de Grid-Arendal, du Programme des Nations-unies pour l’environnement (PNUE)
La cartothèque de la Documentation française – De nombreuses cartes à disposition des étudiants, enseignants, chercheurs en géographie, relations internationales, histoire, sciences-politiques. Plus de la moitié (52%) des cartes sont réalisées par notre Atelier.
Columbia University – SEDAC, programme de recherche du Center for International Earth Science Information Network (CIESIN). Très riche cartothèque thématique (climat, santé, gouvernance, développement, population…).
Atlas-historique.net – une référence pour la période contemporaine.
Dessous des cartes (Le) – site du magazine de géopolitique de la chaîne de télévision franco-allemande Arte.
Monde diplomatique (Le) – recueil des cartes publiées dans la revue.
Perry-Castaneda Library Map Collection (The University of Texas at Austin) – La référence.
The University of Maine, Can-Am Center – nombreuses cartes des flux historiques (esclavages, différentes vagues migratoires…).
National atlas – atlas national des USA (en anglais).
Atlas national du Canada – Une quantité de cartes couvrant le monde entier. A voir.
Atlas du XXe siècle – une grande référence très documentée. (en anglais).
Euratlas – atlas historique périodique de l’Europe de l’an 1 à 2000.
Fonds de cartes gratuits – Propose des fonds en plusieurs formats (gif, pdf, cdr, svg, ai, wmf) sur le site de Daniel Dalet.
CartoMundi – Espace, représentations et usages de la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme (Aix-en-Provence). Recense les cartes et les notices de la plupart des pays du bassin méditerranéen.

Atlas/Cartes (statistiques) interactives

the Kaiser Family Foundation – Un site avec “les données les plus récentes en matière de santé mondiale”
Harvard Geospatial Library – Une cartothèque interactive riche de près de 7 123 couches d’informations géographiques (échelles mondiale et régionale), de cartes historiques ou autres informations. Recherche très fluide grâce à un moteur.
Columbia University – programme de recherche du Center for International Earth Science Information Network (CIESIN). SIG en ligne.

Applications cartographiques/ Infographie

Indiemapper  – Des applications en ligne pour réaliser des cartes statistiques ou simplement afficher des fonds de cartes. De nombreuses possibilités d’importation et d’exportation de fichiers dans des formats standards.
Les projections sur le site Vis4.net  – Belle page qui permet de se rendre compte que tout fond de carte est déjà une construction, un choix du cartographe.
Les “Fresques hypermédias” de l’INA  – Peu de cartes mais de riches contenus photos et vidéos.
Eurostat. Interface “Tables, graphs and Maps” (TGM)– application de cartographie statistique interactive pour le web.
Géoclip – superbe application de cartographie statistique interactive pour le web au format Flash.
GoogleMaps – tristement célèbre depuis l’ouragan Katrina. Permet de naviguer dans une image du monde grâce à des changements d’échelles et avec deux couches : relief (image satellite ou photo aérienne) et carte (frontières, villes…). Vertigineux.
Internet Atlas der Schweiz – superbe atlas de la Suisse, présentation d’une application (en allemand, français, italien et anglais).
The Guardian Interactive – partie du journal britannique consacrée à l’infographie et au traitement graphique de l’actualité.

Cartes anciennes

David Rumsey Map Collection – Plus de 24 000 images et cartes présentées, autour des 18 et 19e siècles, essentiellement sur les Amériques. Les collections peuvent être vues à l’aide de Google Earth, Google Maps ou d’autres moteurs comme Luna Browser ou encore Second Life.
Gallica, BNF – collections du géographe Jean-Baptiste Bourguignon d’Anville (plus de 10 500 cartes), des cartes nautiques sur parchemin (450 images) et autres (25 000) dont le fond du Service hydrographique de la Marine.
The Harvard Map Collection – plus de 500 000 cartes historiques sur les États-Unis.
Oxford Digital Library – Maps on the Web (http://www2.odl.ox.ac.uk) – 1 000 images anciennes environ.
Yale University Library – Cartothèque en ligne.

Cartographie générale

Histoire de la cartographie, BNF
Association cartographique internationale – présentation de l’association.
Comité français de cartographie – présentation de l’association.
IGN – Institut Géographique National chargé de dresser et maintenir la couverture cartographique du territoire français.
UCLA library – Catalogues de ressources cartographiques.
Repertoire CNRS des cartothèques (http://www.prodig.cnrs.fr)

Curiosités cartographiques

Strange Maps de Frank Jacobs
Locals and Tourists – Galerie Flickr d’Eric Fischer
Radical Cartography de Bill Rankin

 

Photo : ptnphoto/Shutterstock