Slide CAMPUS 2022 UN NOUVEAU SCIENCES PO AU CŒUR DE PARIS
“Ce qui m’intéresse, c’est de voir le processus, l’entre-deux”
13 avril 2021
Carnet de chantier : épisode 9, l’esquisse des jardins
15 juin 2021

Déménager une bibliothèque : acte 1, la répartition des collections

Un étudiant vacataire de la bibliothèque en salle de lecture

Un étudiant vacataire de la bibliothèque en salle de lecture. © Marta Nascimento / Sciences Po

Le projet Campus 2022 prévoit la création d’une bibliothèque générale et d’une bibliothèque de recherche sur le site du 1 Saint-Thomas, actuellement en travaux, et le maintien de la bibliothèque  du 27 Saint-Guillaume. Les actuelles salles de lecture du 30 Saint-Guillaume et du 199 boulevard Saint-Germain seront transformées en salles de cours.

Pour préparer le transfert des documents et des services, les bibliothécaires ont d’abord réfléchi à la répartition des collections en accès direct dans les deux sites qui les abriteront à terme.  La répartition aurait pu se faire par niveau d’enseignement : Collège universitaire d’un côté, masters de l’autre côté. Les doctorants quant à eux utilisent en priorité la bibliothèque de recherche. Mais les enseignants intervenant à tous les niveaux, les cours étant répartis sur le campus, et certains ouvrages étant prescrits de la première à la cinquième année, il a été décidé de procéder à une répartition par thématique.

Le nouveau guichet de la bibliothèque Saint-Guillaume
Le nouveau guichet de la bibliothèque Saint-Guillaume. © Caroline Maufroid / Sciences Po

Au 27 Saint-Guillaume, les rayonnages des salles de lecture des cinq étages supérieurs regrouperont  les collections en droit, économie, finances et gestion, environnement, langues, et celles destinées aux préparations aux concours administratifs. Le rez-de-chaussée, lieu de passage de tous les publics de Sciences Po, dont l’accueil vient d’être entièrement rénové, proposera la presse, les revues de débats et d’opinion, les bandes dessinées, les romans et les DVD. Au 1 Saint-Thomas, la bibliothèque installée en rez-de-jardin réunira les ouvrages de science politique, d’histoire, de sociologie, de philosophie et de religion.

Le nombre de documents disponibles en accès direct devrait être sensiblement identique au 1 Saint-Thomas et au 27 Saint-Guillaume, soit environ 20 000 documents dans chaque bibliothèque et  8000 ouvrages dans la bibliothèque de recherche.  À l’ouverture du 1 Saint-Thomas en janvier 2022, les rayonnages ne devront être remplis qu’aux trois quarts pour ranger les nouveautés.

De très nombreux ouvrages resteront conservés dans les magasins : tout compris, la bibliothèque de Sciences Po dispose d’un million de documents ! La sélection des ouvrages à disposer dans des rayonnages directement accessibles aux lecteurs (“accès direct”) relève du cœur de métier des bibliothèques, mais c’est une mission complexe. “Un crève-coeur !” pour certains, qui auraient aimé disposer de plus de rayonnages. Pour faire connaître la richesse de ce fonds documentaire, l’accent sera donc mis sur la valorisation en ligne. Que le document soit papier ou numérique, qu’il se trouve en magasin ou en accès direct, l’important est que chaque lecteur trouve ce qu’il cherche… et ce qu’il ne cherche pas ! Car les bibliothèques sont des hauts lieux de la sérendipité. Désormais, les étudiants ont l’habitude de demander des ouvrages via le catalogue en ligne, et les enseignants chercheurs bénéficient depuis longtemps d’une navette, qui apporte l’ouvrage demandé au poste de travail. Des trajets qui devraient être facilités, étant donné que la plupart des centres de recherche seront installés à Saint-Thomas. 

Travaux en cours dans la bibliothèque Saint-Thomas
Travaux en cours dans la bibliothèque Saint-Thomas. © Martin Argyroglo/ Sciences Po

Dans leur activité courante, les bibliothèques procèdent de façon régulière au désherbage de leurs collections. Depuis plus d’un an, la DRIS le pratique dans la perspective du déménagement, avec le souci de conserver les ouvrages les plus utiles aux enseignements et, pour la bibliothèque de recherche, les plus importants pour la recherche. Tâche compliquée quand le télétravail est la règle !

Une fois le choix de la répartition des collections terminé, il faudra préparer les transferts : l’inventaire, la réorganisation des collections qui ne changent pas de bâtiment, le réétiquetage, le changement de localisation dans les systèmes d’information, et enfin, le déménagement effectif par notre prestataire de déménagement.

Merci à Anne-Marie Magnard et à Sylvie Thoré, de la Direction des ressources et de l’information scientifique de Sciences Po, pour leurs explications.

Pour en savoir plus sur les incroyables collections et les formidables services proposés par la bibliothèque de Sciences Po, consultez son site web