02/05/2024
14:00 16:00
Cet événement est organisé en partenariat avec les séminaires doctoraux du CCMO… Lire la suite
Événement en présentiel
Lieu : Amphithéâtre Erignac, 13 rue de l'université - 75007 Paris
 
Le monde du rap  «  nouvelle école  » et les stratégies d'adaptation individuelles de la jeunesse dans l'Égypte post-révolutionnaire
 
 
Cet événement est organisé en partenariat avec les séminaires doctoraux du CCMO
 
Intervenant :
Amr Abdelrahim, doctorant à Sciences Po Paris, affilié au CERI
 
Discutant :
Karim Hammou, sociologue, chargé de recherche au CNRS, membre du CSU-CRESPPA.
 
Depuis cinq ans, le rap égyptien « nouvelle école » rencontre un succès commercial inédit. Autrefois marginaux dans le monde de la musique « underground », les rappeurs et beatmakers remplissent désormais des salles de concert et figurent sur des panneaux de publicité au long des principaux axes routiers du Caire. Faut-il chercher à expliquer la montée en popularité fulgurante de ce genre par une analyse de ses spécificités textuelles et musicologiques, elles-mêmes étant les traces matérielles de l’évolution des conditions dans lesquelles les chansons rap sont produites ? L’explication avancée le plus souvent met l‘accent sur la capacité de cette nouvelle génération de rappeurs et beatmakers, issus de milieux sociaux plus divers que leurs prédécesseurs, à produire une musique qui entre en résonance avec le vécu d’un plus grand nombre d’auditeurs. Cette thèse s’écarte de ce récit dominant en mettant la focale « non pas [sur] la genèse des innovations, mais plutôt [sur] le processus par lequel des personnes sont mobilisées pour rejoindre une activité coopérative récurrente » (Becker, 2008 : 310). Au fur et à mesure que les rappeurs égyptiens amassent des vues et des streams en ligne, ils sont sollicités à des fins promotionnelles par des agences de publicité, des plateformes de streaming et les départements marketing culturel de grandes multinationales. Qui sont les médiateurs qui ont fait ce énième « pari commercial » sur le rap en 2019 ? En s’intéressant aux carrières des rappeurs, beatmakers et divers médiateurs, ce projet de recherche ne propose pas seulement une socio-histoire du « monde du rap » (Hammou, 2012). Il vise à éclairer les stratégies d'adaptation individuelles de la jeunesse égyptienne face aux incertitudes et opportunités produites par les changements politiques, économiques et sociaux dans l’Égypte post-révolutionnaire. Le rap est vécu à la fois comme une activité de loisir pratiquée dans le cadre d’une carrière déviante ; une marchandise à évaluer et vendre ; un produit nécessitant un travail collectif ; une atmosphère affective faisant émerger de nouvelles subjectivités, communautés et espaces ; ou encore un support pour exprimer ses rêves et une voie pour tenter de les réaliser face à un avenir incertain. 
 

Responsable scientifique : Stéphane Lacroix, Sciences Po-CERI

Organisé par : CERI
03/05/2024
10:00 12:00
Cette séance est organisée dans le cadre du séminaire Extraire, échanger, empêcher. La mise en ressource des milieux. … Lire la suite

Événement en présentiel

Living with a dying lake:
Rural precarity and the politics of climate change discourse in Bolivia

Lieu : Salle S1, 2e étage, 28 rue des Saints-Pères - 75007 Paris

Cette séance est organisée dans le cadre du séminaire Extraire, échanger, empêcher. La mise en ressource des milieux en collaboration avec l'Atelier interdisciplinaire de recherches sur l'environnement (AIRE)

Intervenant :
Thomas Perreault, DellPlain Professor, Syracus University

This paper examines the recent drying of Lake Poopó, in the central Bolivian Altiplano. While numerous fishing cooperatives and indigenous campesino communities were negatively affected by the lake’s drying, arguably the greatest impact was experienced by the three communities of Urus indigenous peoples, located on the lake’s eastern shore. As a consequence of their historical marginalization – which began in the pre-Hispanic era, intensified during the Colonial period, and has continued into the present – Urus have virtually no land of their own and have historically depended on fishing, hunting and gathering in the lake and surrounding wetlands. With the drying of the lake, Urus communities have experienced high levels of out-migration and deepening immiseration. This paper examines the causes and consequences of the lake’s drying and considers the broader political economic context of regional socio-environmental transformation. While climate change undoubtedly plays a role in the lake’s drying, it has been exacerbated by large-scale water withdrawals for mining, agriculture, and urban uses. Thus, the power relations involved in contemporary patterns of resource use, in combination with regional environmental change, have combined to magnify the vulnerability of fragile ecosystems and already marginalized populations

 


Responsable scientifique : Sandrine Revet, Sciences Po-CERI

Organisation du séminaire : Pia BailleulInés Calvo Valenzuela

Organisé par : CERI
14/05/2024
12:30 14:00
Une séance organisée dans le cadre du séminaire général de Relations Internationales et politiques planétaires du CERI… Lire la suite

Événement en présentiel

Une séance organisée dans le cadre du séminaire général de Relations Internationales et politiques planétaires du CERI

 Building Consensus at the UNHRC.
Multilateral Negotiations, Social Skills and WhatsApp

Lieu : Salle G009 (rez-de-chaussée), 28 rue des Saints-Pères 75007 Paris

Intervenant : 
Jérémie Cornut, Simon Fraser University


 


Responsables scientifiques de l'événement : Thierry Balzacq, Stéphanie BalmeAriel ColonomosCarola KloeckChristian LesquesneHugo MeijerKaroline Postel-VinayFrédéric RamelChiara Ruffa.

Organisé par : CERI
21/05/2024
09:00 20:00
Ce colloque est organié par le CERI, ISP-Nanterre, CED-université de Bordeaux, U. Leiden… Lire la suite
Événement en présentiel
 
Lieu : Les Salons scientifiques (B108), 1 place Saint-Thomas d'Aquin - 75007 Paris
 
Penser l’international avec Didier Bigo
 
Ce colloque est organié par le CERI, ISP-Nanterre, CED-université de Bordeaux, U. Leiden
 
 
Ouverture
Sergei Guriev, Directeur scientifique, Sciences Po
 
Introduction
Anthony Amicelle (CED), Francesco Ragazzi (Univ. Leiden)
 
Penser des objets d’étude
 
Police, renseignement et surveillance – présidence Gilles Favarel-Garrigues (CNRS CERI)
Intervenant.e.s : Laurent Bonelli (ISP), Jef Huysmans (Queen Mary) et Jutta Weldes (Bristol)
 
Immigration et frontières – présidence Hélène Thiollet (CNRS CERI)
Intervenant.e.s : Virginie Guiraudon (CNRS CEE) et Tugba Basaran (Univ. of Cambridge)
 
Réaction de Didier Bigo
 
Penser des champs d’étude
 
Des études africaines aux études européennes – présidence Marielle Debos (ISP)
Intervenant.e.s : Béatrice Hibou (CNRS CERI) et Antoine Vauchez (CNRS CESSP)
 
Des Relations internationales à la sociologie politique de l’international – présidence Chiara Ruffa
Intervenants : Philippe Bonditti (ESPOL), Gilles Dorronsoro (univ. Paris 1) et Benoît Pelopidas (CERI)
 
• Lecture par Pierre Lascoumes (CNRS CEE)
 
Manières de faire – présidence Monique Beerli (univ Genève)
Intervenant.e.s :  Francesco Ragazzi (univ. Leiden), Emmanuel-Pierre Guittet, Miriam Périer 
 
Réaction de Didier Bigo
 
Conclusion et Cocktail
 

Comité scientifique : Anthony Amicelle, Laurent Bonelli, Gilles Favarel-Garrigues, Benoît Pelopidas, Miriam Périer, Francesco Ragazzi, Hélène Thiollet

Organisé par : CERI
23/05/2024
16:00 17:30
Dans le cadre du Groupe de recherche sur l'action multilatérale (GRAM), ce séminaire de recherche est organisé en partenariat avec l’Ecole doctorale de Sciences Po et le CERI (Centre de recherches internationales).… Lire la suite

Événement en format hybride (présentiel et sur zoom)

Les négociations du Traité international sur la haute mer

Lieu : Salle S1, 2e étage, 28 rue des Saints-Pères - 75007 Paris et également en ligne sur zoom.

Intervenantes :
Leslie-Anne Duvic Paoli, Centre for Climate Law & Governance, King’s College London
Alexia Pognonec, Direction des affaires juridiques, Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères

 
Dans le cadre du Groupe de recherche sur l'action multilatérale (GRAM), ce séminaire de recherche est organisé en partenariat avec l’Ecole doctorale de Sciences Po et le CERI (Centre de recherches internationales).

La page du séminaire pour plus d’informations.

Le séminaire est ouvert à tou-te-s : étudiant-e-s, doctorant-e-s, enseignant-e-s, chercheure-s de tous les laboratoires et à toute personne intéressée.

N’hésitez pas à contacter Anaëlle Vergonjeanne pour être ajouté à la liste de diffusion du GRAM.

 

 


La séance de ce séminaire aura lieu en présentiel (salle S1) et également en ligne via la plateforme Zoom. 

Vous recevrez un email de confirmation avec les informations de connexion après votre inscription.


Responsables scientifiques : 

Guillaume Devin, professeur des universités à Sciences Po, chercheur CERI,
Alix Defrain-Meunier, doctorante, Sciences Po-CERI,
Anaëlle Vergonjeanne, doctorante, Sciences Po-CERI(Groupe de Recherche sur l'Action Multilatérale)

Organisé par : CERI