07/02/2023
12:30 14:00

Événement en ligne

Une séance organisée dans le cadre du séminaire général de Relations Internationales du CERI

Theorizing ‘Relations’ in World Politics

Lieu : Salle S1 (2e étage), 28 rue des Saints-Pères 75007 Paris

Intervenant :
Thierry Balzacq, Sciences Po-CERI

 

Vous recevrez le lien zoom après inscription en cliquant sur les liens ci-dessous.

 


Responsables scientifiques de l'événement : Thierry Balzacq, Stéphanie BalmeAriel Colonomos, Carola Kloeck, Christian Lesquesne, Hugo Meijer, Karoline Postel-Vinay, Frédéric Ramel, Chiara Ruffa.

Organisé par : CERI
07/02/2023
17:00 19:00

Online event

The research group "The Diplomat, the Military and the Spy" invites you to the next seminar of its research program "Intelligence and Statecraft".

Watching the Jackals: Czechoslovak intelligence and Middle Eastern terrorists

Speaker :  
Dr. Daniela Richterova, Associate Professor in Intelligence Studies at King's College London

Discussant :
Dr. Natalia Telepneva, Lecturer in International History at the University of Strathclyde

Moderators :
Christian Lequesne, Sciences Po - CERI, Hugo Meijer, Sciences Po-CERI et Emilija Pundziute-Gallois, Université Vytautas Magnus, Lituanie

The session will be held in English. 


The link to the on-line event will be sent to you upon registration


Scientific coordinators : Christian Lequesne, Sciences Po-CERI et Hugo Meijer, Sciences Po-CERI.

Organisé par : CERI
08/02/2023
09:00 19:00

Événement en présentiel

 

La fabrique des communautés imaginées : Liens sociaux, filières économiques et enjeux politiques des industries culturelles en Afrique

 Lieu : Les salons scientifiques (B103, B108, B114), 1 Place Saint-Thomas 75007 Paris.

 

9h : Introduction générale
Irene Bono, Université de Turin, Italie
Alessandro Jedlowski, Université Rome 3, Italie, et Sciences Po Bordeaux
 
 
9h30 - 12h : Atelier I : « Souverainetés médiatiques, par le haut et par le bas »
 
Abdoulaye Niang, Université Gaston Berger, Sénégal - « Musique et home studios à Saint Louis du Sénégal. Une étude de cas »
 
Nadia Hachimi-Alaoui, Université Internationale de Rabat, Maroc - « ‘Produire’ un cinéma national. Enjeux et impensés de l’industrie du cinéma au Maroc »
 
Yahaglin David Camara, Université Félix Houphouët Boigny d'Abidjan, Côte d’Ivoire - « La chaîne A+ dans l’univers télévisuel en Côte d’Ivoire : révolution de l’industrie audiovisuelle
ivoirienne et construction de « Babiwood »
 
Anulika Agina, Pan-Atlantic University, Nigeria - “The reception of Chinese StarTimes in
Nigeria”
 
Modérateur :
Alessandro Jedlowski, Université de Rome 3, Italie, et Sciences Po Bordeaux
Discutants :
Emmanuelle Olivier, CNRS
 
12h15 - 13h : Philippe Bouquillon (Université de Paris 13) - présentation du projet de recherche « Digital Platforms in the South »
 
13h-14h30 : Pause repas
 
14h30 - 17h30 : Atelier II : « Construction asymétrique des communautés imaginées »
 
Jaana Serres, Université de Groningen, Pays Bas - “Producing “New Afrika” amidst the new scramble for Africa: Transnational circulation and meaning-making in the Nigerian music industry”
 
Richard Banégas, Sciences Po-CERI et Léo Montaz, Université de Paris 5 - « L’industrie musicale du zouglou et la fabrique conflictuelle d’un imaginaire national en Côte d’Ivoire »
 
Thomas Fouquet, CNRS - « Reconfigurations du champ cinématographique au Sénégal : contraintes structurelles, créativité et ‘imaginaires populaires’ »
 
Marta Montanini, Université de Turin, Italie et Léon Tsambu, Université de Kinshasa, RDC -
« Produire Kinshasa : réinventer la ville par son industrie musicale ».
 
Matthias de Groof, Université de Amsterdam, Pays Bas - « Indigenous filmmaking practices in the DRC ».
 
Modératrice :
Irene Bono, Université de Turin, Italie
Discutants :
Florence Brisset-Foucault, Université de Paris I et Dominique Marchetti, CNRS
 
17h30 - 18h30: [en attente de confirmation] Emmanuelle Olivier, EHESS - présentation du projet de recherche « Cultures du numérique en Afrique de l’ouest : musique, jeunesse et médiations »
 
18h30-19h : conclusion des travaux
Organisé par : CERI
09/02/2023
17:00 19:00

Événement en présentiel

Pétitions et débats publics en contexte non démocratique

Lieu : Salle G009, rez-de-chaussée, 28 rue des Saints-Pères

L’intolérance et la violence des débats publics suscitent l’inquiétude dans plusieurs pays, où l’on y voit le symptôme d’un effritement démocratique. Mais si l’on prend cet avertissement au sérieux, force est d’admettre que l’on ne sait en réalité que peu de choses de son point de comparaison implicite, à savoir les débats publics en contexte autoritaire. Quelle est la logique de la conflictualité publique lorsqu’elle n’est pas démocratique? Relève-t-elle d’une rhétorique foncièrement différente, ou ne se distingue-t-elle que par le degré de contrainte qu’elle subit? De fait, l’étude de la politique comparée documente l’existence de nombreux « régimes autoritaires compétitifs », où le contrôle de l’État doit composer avec un espace public relativement autonome et ouvertement conflictuel. Or, ces débats publics sont le plus souvent analysés pour ce qu’ils ne sont pas, à savoir une libre délibération fondée sur le principe libéral de l’« échange constructif des idées ». Dans ce séminaire, je propose d'avancer des pistes d'analyse qui s'écartent des modèles normatifs libéraux pour examiner les pratiques concrètes de la polémique publique en contexte non démocratique, dans la foulée des travaux parus ces dernières années, notamment en Russie, sur l’étude historique et comparative des « régimes de publicité ». Cette réflexion s’inscrit dans un projet plus large : une étude transversale des pétitions en Russie contemporaine, en tant qu’indicateur de la logique de la conflictualité publique en contexte non démocratique.

Intervenant :
Guillaume Sauvé est politologue. Il enseigne la politique de la Russie et des autres pays d’Eurasie postsoviétique au département de science politique de l’Université du Québec à Montréal. Il est chercheur invité au Centre d’études et de recherches internationales de l’Université de Montréal, où il mène un projet de recherche sur les pétitions en Russie contemporaine.  Son premier livre, intitulé Subir la victoire. Essor et chute de l’intelligentsia libérale en Russie (1987-1993), est paru en 2019 aux Presses de l’Université de Montréal et l'année suivante aux Éditions de l’EHESS.

Animé par :
Kathy Rousselet, Directrice de recherche, Sciences Po-CERI.

 

L'événement est organisé par le groupe "Mondes post-soviétiques" du CERI, en partenariat avec le séminaire "Autoritarisme, guerre et mobilisations dans l’espace postsoviétique" (CERCEC-EHESS).


Responsables scientifiques de l'événement : Vera Ageeva, Juliette Faure, Gilles Favarel-Garrigues, Denys Gorbach, Elisabeth Miljkovic, Renata Mustafina, Kathy Rousselet, Ioulia Shukan, Tatyana Shukan, Victor Violier

Organisé par : CERI
09/02/2023 10/02/2023
18:00

Événement en présentiel 

Dates : Les 9 et 10 février 2023

09 février : Conférence à l'Institut Historique Allemand de 18h à 20h (8 rue du Parc Royal, 75003).
10 février : Colloque dans Les Salons scientifiques à Sciences Po de 9h30 à 18h (1 place Saint-Thomas d'Aquin, 75007 Paris).

 

XIIIème Rencontres Européennes d’Analyse des Société Politiques 

Enjeux du présent au nom du passé : 
Qui peut parler de quoi ?

 

JOUR 1 : 9 février 2023 de 18h à 20h
Lieu : Institut Historique Allemand (8 rue du Parc Royal – 75003) 
Julia Tischler (Bâle), « Le royaume des épis de maïs : agriculture, capitalisme agraire et ségrégation en Afrique du Sud, 1902-1948 », discutée par Boris Samuel (Paris)

 

 

JOUR 2 : 10 février 2023 – Lieu : Les Salons scientifiques (B103, B108, B114), Sciences Po Campus Saint Thomas (1 Place Saint-Thomas d’Aquin, 75007)
 
9h30 – 9h45 Introduction
Irene Bono (Turin) et Ramon Sarró (Oxford)
 
9h45 - 11h15
Panel 1 – Réparations, mise en récit et mise en mémoire
Présidence : Nadia Hachimi (Rabat)
Dino Cutolo (Sienne) ; Richard Banégas (Paris) ; Aitzpea Leizaola (Bilbao) ; Irene Bono (Turin) ; Antonela Capelle-Pogăcean (Paris) 
 
11h30-13h30
Panel 2 – Les effets contemporains de l’expérience coloniale
Présidence : Roberto Beneduce (Turin)
René Collignon (Paris) ; Élodie Edwards-Grossi (Paris) ; Guillaume Lachenal (Paris) ; Karima Lazali (Paris) ; Ana Margarida Santos (Durham)
 
13h30 – 14h30 Pause déjeuner
 
14h30-15h30
Keynote par Noureddine Amara, Algérie française, le crime presque parfait. Récits et paradigmes de relaxe
Présidence : Simona Taliani (Turin)
 
15h30-17h
Panel 3 – Voix du passé, ombres du présent
Présidence : Giovanni Levi (Venise)
Ramon Sarró (Oxford) ; Badiha Nahhass (Leiden et Rabat) ; Stéphanie Mulot (Toulouse) ; João de Pina Cabral (Lisbonne) ; Tim Gibbs (Londres).
 
17h-18h
Dialogue - Entre sciences sociales et fiction : formes d’expression des mémoires singulières
Entre Pedro Rosa Mendes (Genève) et Patrice Yengo (Paris)
animé par Didier Péclard (Genève) et Emma Hunter (Edinburgh)
 

Responsables scientifiques de l'événement : 
Béatrice Hibou, CNRS / SciencesPo-CERI
Irene Bono, Université de Turin
Ramon Sarro, Université d'Oxford

Organisé par : CERI
13/02/2023
17:00 19:00

 Événement en présentiel

Une séance dans le cadre du séminaire conjoint CERI - CEE (Centre d'études européennes et de politique comparée)  : Les sciences sociales en question : grandes controverses épistémologiques et méthodologiques.

“Advantages and limitations of panel surveys”  

Lieu : Salle K011, 1 place Saint-Thomas d'Aquin, 75007 Paris

 
Speaker:
Paul Marx, University of Duisburg-Essen
 
Chair-Discussant:
Nonna Mayer, Sciences Po-CEE, CNRS
 
 
Since the pioneer work of Paul Lazarsfeld and Marjorie Fiske in the 1930s the use of panel surveys, or repeated interviews with the same sample, has considerably developed, raising important methodological challenges. Drawing from his work on political involvement based on large scale panels, Paul Marx argues that his longitudinal approach, based on comparative panel surveys, captures better than cross sectional data the political impact of income change or unemployment. Nonna Mayer discusses the pros and cons of these techniques in political science research in general. 
 
Paul Marx (University of Duisburg-Essen, Institute of Labor Economics) has recently published « Income changes do not influence political involvement in panel data from six countries », European Journal of Political Research, 61, 2022, (with Sebastian Jungkunz) and « Off to a Bad Start: Unemployment and Political Interest during Early Adulthood », The Journal of Politics, 79 (1), 2017, (with Patrick Emmenegger and Dominik Schraff). 
 
Nonna Mayer (Sciences Po-CEE, CNRS) has recently published “Sociology and Political Participation”, in Maria Grasso et Giugni (eds.), The Oxford Handbook of Political Participation, Oxford University Press, 2022 and Sociologie des comportements politiques, Dunod, 2023 (2d edition).

 


Scientific coordination : Samy Cohen, Sciences Po, CERI and Nonna Mayer, Sciences Po-CEE, CNRS.

Organisé par : CERI
14/02/2023
14:30 18:30

Événement en présentiel 

Le choc de la guerre en Ukraine : l’Eurasie un an après le 24 février   

Conférence organisée à l’occasion de la publication de Regards sur l’Eurasie. L'année politique 2022, sous la direction d'Anne de Tinguy, dans la collection « Les Etudes du CERI » (n°266-267)
 
Lieu : Salle K011, 1 place Saint Thomas d’Aquin 75007 Paris
 
14h30 — 14h45 : Mot de bienvenue
Alain DIECKHOFF, directeur du CERI, directeur de recherche au CNRS  
 
14h45 — 16h45 : Table ronde 1 —  L’espace postsoviétique face à une  guerre d’agression néo-impériale 
 
Présidence :
Jacques RUPNIK, directeur de recherche émérite à la FNSP, Sciences Po-CERI
 
Anne de TINGUY, professeure des universités émérite, INALCO, chercheuse à Sciences Po-CERI - « Un conflit meurtrier et déstabilisateur, un changement d’époque »
 
Anna COLIN-LEBEDEV, maîtresse de conférences, Université Paris Nanterre, chercheuse à l’Institut des sciences sociales du politique -  « Ukraine : l’Etat et la nation à l’épreuve de la guerre »
 
Olga BELOVA, maîtresse de conférences, Université de Bordeaux Montaigne, chercheuse au Centre d’Etudes des mondes moderne et contemporain, Bordeaux – « Bélarus : les défis de la co-belligérance »
 
Florent PARMENTIER, secrétaire général du Centre de recherches politiques de Sciences Po (CEVIPOF), chercheur associé à l’Ecole des hautes études commerciales de Paris (HEC) – « Un point de bascule pour la Moldavie »
 
Olivier FERRANDO, maître de conférences, Université catholique de Lyon, chercheur à Confluence Sciences et Humanités - « Perceptions et répercussions de la guerre dans les Etats d’Asie centrale »
 
Discussion
 
16h45 17h : pause
 
17h — 18h30 : Table ronde 2 —  Perspectives : quelle issue ? quel après-guerre ?
 
Présidence :
Anne de TINGUY, professeure des universités émérite, INALCO, chercheuse à Sciences Po-CERI
 
Marie DUMOULIN, directrice du programme « Europe élargie », European Council on Foreign Relations (ECFR) – « Maintenir l’unité européenne face à la guerre et à l’après-guerre : quels enjeux ? quels risques ? »
 
Francis PERRIN, directeur de recherches à l’Institut de relations internationales et stratégiques (IRIS), chercheur associé au Policy Center for the New South, Rabat - « Guerre en Ukraine et énergie : des ruptures majeures »
 
Discussion
 
Conclusion
Gilles  ANDREANI, président de chambre à la Cour des Comptes, professeur à Sciences Po – « Le monde d'après la guerre : que peut-on commencer à en dire ? »
 
L’Étude du CERI  n° 266-267 sera en accès libre et exclusivement en version électronique sur notre site internet.
 

Responsables scientifiques : Alain Dieckhoff, Sciences Po-CERI/CNRS et Anne de Tinguy, Sciences Po-CERI
Organisé par : CERI
14/02/2023
17:00 19:00

Événement en présentiel

  Enjeux et perspectives du partenariat stratégique franco-brésilien  

Lieu : Les salons scientifiques (B103, B108, B114), 1 Place Saint-Thomas 75007 Paris.

Le Brésil est un partenaire incontournable pour la France. Sur le plan bilatéral, la relation est marquée par une frontière commune (la plus longue frontière terrestre française : 720 km) et par un partenariat stratégique (2006, opérationnalisé par un Plan d’action en 2008) largement structuré autour des questions de défense. Sur le plan multilatéral, le Brésil est très impliqué dans les discussions portant sur le désarmement et la non-prolifération. Ces dernières années, la relation bilatérale a toutefois pâti d’une difficile relation politique au plus haut niveau.
Aujourd’hui, le retour de Lula à la tête du Brésil est prometteur et laisse entrevoir de nombreux axes de coopération en faveur de la sécurité environnementale, énergétique et alimentaire. La coopération militaire pourrait également prendre une nouvelle ampleur avec l’entrée au service actif des premiers sous-marins conventionnels construits au Brésil.
Néanmoins, les évolutions de la politique intérieure brésilienne, fortement polarisée et encore marquée par l’assaut contre les institutions de début janvier 2023, pourraient handicaper cette dynamique. Les rapports entre pouvoir civil et pouvoir militaire seront scrutés à l’aune de la démilitarisation de la haute fonction publique, ainsi qu’aux évolutions du programme d’investissements en matériel militaire.
 
L’Observatoire stratégique de l’Amérique latine du CERI – Sciences Po, financé par la DGRIS du Ministère des Armées, a pour objectif de créer un espace de réflexion stratégique sur l’Amérique latine et ses enjeux de sécurité et de défense. 

 

Mots de bienvenue

1ère partie: état des lieux et enjeux de la relation entre la France et le Brésil sur le plan stratégique

Olivier Dabène, Sciences Po, CERI, OPALC
Kevin Martin, FRS
Charles Orlianges, général de brigade (2S), ancien attaché de défense au Brésil

Modération:
Gaspard Estrada, Sciences Po, CERI, OPALC

2ème partie: quelles perspectives de la relation bilatérale en matière de défense et de sécurité?

Olivier Dabène, Sciences Po, CERI, OPALC
Kevin Martin, FRS
Charles Orlianges, général de brigade (2S), ancien attaché de défense au Brésil

Modération:
Gaspard Estrada, Sciences Po, CERI, OPALC

Conclusion

 


Responsables scientifiques de l'événement : Olivier Dabène et Gaspard Estrada, CERI-Sciences Po

Organisé par : CERI
22/02/2023
17:00 19:00

Événement en présentiel

How Bad is it to be Killed by a Robot ?
Robots, Drones and the Ethics of War
Lieu : Salle S1, 2e étage, 28 rue des Saints-Pères 75007 Paris
 
 
Speaker:
Daniel Statman, Department of Philosophy, University of Haifa. He has notably published: War By Agreement. A Contractarian Ethics of War (with Yitzhak Benbaji), Oxford University Press, 2019.  
 
Chair:
Ariel Colonomos, Sciences Po - CERI / CNRS. 
 
Discussants: 
Amélie Ferey, Centre des études de sécurité à l'Ifri and coordinator of the Laboratoire sur la défense. 
Laure de Roucy-Rochegonde, Centre des études de sécurité à l'Ifri. 
 
 

Scientifics coordinators: Samy Cohen, Sciences Po-CERI & Ariel Colonomos, Sciences Po-CERI / CNRS

Organisé par : CERI
23/02/2023
17:00 18:30

Événement en format hybride (présentiel / visio-conférence)

 

Contester au sein du Conseil de sécurité ? Manifester sa différence quand on est un membre non-permanent
Lieu : Salle G009, rez-de-chaussée, 28 rue des Saints-Pères, 75007 Paris
 
 
Intervenantes :
Mélanie Albaret, Université Clermont Auvergne
Elodie Brun, Centro de Estudios Internacionales, Colmex
 

Dans le cadre du Groupe de recherche sur l'action multilatérale (GRAM), ce séminaire de recherche est organisé en partenariat avec l’Ecole doctorale de Sciences Po et le CERI (Centre de recherches internationales).

La page du séminaire pour plus d’informations.

Le séminaire est ouvert à tou-te-s : étudiant-e-s, doctorant-e-s, enseignant-e-s, chercheure-s de tous les laboratoires et à toute personne intéressée.

N’hésitez pas à contacter Anaëlle Vergonjeanne pour être ajouté à la liste de diffusion du GRAM.


Responsables scientifiques : 

Guillaume Devin, professeur des universités à Sciences Po, chercheur CERI,
Alix Defrain-Meunier, doctorante, Sciences Po-CERI,
Anaëlle Vergonjeanne, doctorante, Sciences Po-CERI(Groupe de Recherche sur l'Action Multilatérale)


La séance de ce séminaire aura lieu en présentiel et également via la plateforme Zoom. 

Vous recevrez un email de confirmation avec les informations de connexion après votre inscription.

Organisé par : CERI
24/02/2023
10:00 12:00
Événement en présentiel

 

Dans le cadre du séminaire PopAsiE, Populations asiatiques en Europe

 

 "La minorité modèle revisitée"
Lieu : Salle S1, 2e étage, 28 rue des Saints-Pères 75007 Paris
 
En coopération avec l'IFRAE (Inalco) et IrAsia (Aix-Marseille Université)
 
Intervenant.e.s :
Cao Minh Ho, doctorante en sociologie, Sciences Po-CRIS, Ined
Kazuki Murakami, maître de conférence à Toyo University
 
Discutante :
Hélène Le Bail, CNRS, CERI-Sciences Po
 
Cao Minh Ho - « Stéréotypes positifs et performances scolaires des descendants d’immigrés asiatiques en France » 
 
Résumé : 
De nos jours, les Asiatiques sont souvent associés à des stéréotypes positifs et présentés comme une « minorité modèle ». Travailleurs, studieux, bons en mathématiques, ils seraient plus enclins à réussir scolairement et professionnellement que d’autres groupes ethno-raciaux. A partir d’une revue de littérature autour de ce sujet ainsi que la présentation de premiers résultats statistiques basés sur l’enquête Trajectoires et Origines 2, cette présentation questionnera les effets qu’une telle perception des Asiatiques peut avoir sur leurs résultats et trajectoires scolaires. De nombreux travaux montrent que les stéréotypes auxquels les individus sont exposés peuvent affecter leurs performances cognitives. Cependant, d’autres facteurs peuvent intervenir tout au long des parcours des descendants d’immigrés asiatiques, pouvant faciliter (ou non) leur accession à des positions sociales privilégiées.
 
 
 
Kazuki Murakami - "Intégration et identités des jeunes chinois en France : le cas de l’Association des Jeunes Chinois de France"
 
Résumé :
Les questions éducatives des descendants d’immigrés sont souvent liées à la réussite scolaire, à l'orientation scolaire, à la discrimination, à l'exclusion après l'école et aux comportements déviants, en particulier à l'égard des jeunes issus des immigrés maghrébins et africains. Les jeunes  asiatiques sont souvent considérés comme « le modèle de réussite ». Mais ils sont également confrontés à des problèmes tels que l'échec scolaire, la discrimination et le racisme. L'objectif de cette communication est de réfléchir à la mode de l’intégration des descendants d'immigrés chinois et au processus de la recherche de ses racines. En s’appuyant sur les enquêtes menées à Paris et à Aubervilliers, cette communication montre que la place de la culture et de la langue chinoises dans la société française et internationale influence le processus d’intégration en donnant des significations positives. Nous discutons des différences des expériences entre des jeunes chinois et jeunes maghrébins et africains originaires des anciennes colonies.
 

Responsables scientifiques de l'événement : Ya-Han Chuang (Sciences Po CERI), Juan Du (CY Université-Héritages, associée à Ifrae) et Hélène Le Bail (CNRS, Sciences Po CERI, associée à Ifrae)

 
 
Organisé par : CERI
24/02/2023
13:30 19:00
Conference on "Sex work and Migration: Research on narratives and networks from Thailand, The Netherlands, Japan and France" and  Film screening and discussion on "CAER" (CAUGHT) by Nicola Mai and the TRANSgrediendo Intercultural Collective… Lire la suite

Conference on "Sex work and Migration: Research on narratives and networks from Thailand, The Netherlands, Japan and France" and a film screening and discussion on "CAER" (CAUGHT) by Nicola Mai and the TRANSgrediendo Intercultural Collective

 

13:30 - 16:30
Conference "Sex work and Migration: Research on narratives and networks from Thailand, The Netherlands, Japan and France" 
Event in hybrid format (face-to-face / videoconference)
Lieu : Salle Goguel, 4e étage, 27 rue Saint-Guillaume - 75007 Paris

(Funded by the Japan Society for the Promotion of Science (JSPS) international project coordinated by Kaoru AOYAMA, "Between global sex work and human trafficking: an analysis of interviews and networks")

The conference gathers the members of the research project "Between global sex work and human trafficking: an analysis of interviews and networks". Our investigation and analysis present evidence of complex realities and wide-ranging factors influencing migration combined with sex work. We aim at documenting that global sex migration can no longer be understood in terms of the dichotomy between sex work based on self-determination and choice and victims of trafficking as part of an organised crime also known as “modern sexual slavery”.

Moderator :
PG Macioti (Activist and researcher in the fields of migration and sex work; Coordinator for the Jasmine project combating violence against sex workers, at Doctors of the World France)

Speakers :
13:30-13:40 - Introduction by Kaoru Aoyama (Professor, Graduate School of Intercultural Studies, Kobe University)
13:40-14:20 - Thailand - Sureeporn Punpueng (Assistant Professor, Director of Mahidol University Migration Center) and her team
14:20-15:00 - The Netherlands - Lorraine S. Nencel (Associate professor, Vrije Universiteit Amsterdam), Marie-Louise Janssen (Assistant professor, University of Amsterdam), Carmen Buijtendorp (MA researcher, Vrije Universiteit Amsterdam))

15:00-15:10 Break

15:10-15:50 - Japan: - Kaoru Aoyama (Professor, Graduate School of Intercultural Studies, Kobe University)
15:50-16:30 - France - Hélène Le Bail (Researcher CNRS, CERI-Sciences Po Paris)


If you wish to attend this event via zoom, please registrer right here :
REGISTRATION 

If you wish to attend this event in person, please register using the links at the bottom of the page


 

17:00 - 19:00
Film screening and discussion on "CAER" (CAUGHT) by Nicola Mai and the TRANSgrediendo Intercultural Collective 
Presentia event
Lieu : Salle Goguel, 4e étage, 27 rue Saint-Guillaume - 75007 Paris

(Funded by the Japan Society for the Promotion of Science (JSPS) Grant-in-Aid for Scientific Research (A) (PI Naoko Miyaji; Co-I Kaoru Aoyama), “Trauma and gender in the era of calamity and hybrid: care, clinical practice, deviation and cultural creation”)

CAER (CAUGHT) is a collaborative documentary that was produced in a research project using collaborative filmmaking as a strategic research method. The film is the result of the collaboration between Nicola Mai, the principal investigator of the project, and the TRANSgrediendo Intercultural Collective, a grass root association defending the rights of trans Latina migrant women in Queens, New York City. The method of the film, ethnofiction, is based on the use of fictional methods including stigmatised populations in the production of their own representations.

With Nicola Mai, co-director of the film, professor at Kingston University, and principal Investigator of the SEXHUM (ERC Consolidator Grant).

Discussants:
Gai Makimaki (SWASH, Japanese sex workers and supporters’ organization), Lily Miyata (Kansai University Institute of Human Rights Studies) and Ramona Freesz (Social worker, ARCAT-SOS group, harm reduction programme for precarious migrant women).

Translation from Japanese and Spanish/Portuguese:
Kanae Sarugasawa (Associate professor Aix-Marseille University) and Fernanda Lobato (MA student, Sciences Po Paris)

 


Organisers: Kaoru Aoyama (Kobe University) and Hélène Le Bail (groupe Migrations et Mobilités, CERI-Sciences Po Paris)

 

 

Organisé par : CERI
28/02/2023
14:00 17:00

Événement en présentiel

 

                                         
 
Rights of nature and naturalist ontology: 
do we need indigenous people to defend the rights of nature?

Lieu : Salle S1, 2e étage, 28 rue des Saints-Pères 75007 

 
While the increasing number of cases of natural entities being granted legal personality that have been taking effect for more than a decade can be seen as a global movement, it is essential to locate the focus within non-European nations and territories.

As a result of normative hybridisations (Geslin, 2020), these emerging solutions constitute an innovative toolbox, on which many proposals are now based in Europe: the Rhône, Loire, Tavignanu and Têt rivers in France, the Wadden Sea and the Maas River in the Netherlands, the Minor Sea in Spain.

Beyond the transposition issues, the emergence of this European wave raises questions about the applicability of the rights of nature in the absence of local legal pluralism. What happens to key figures such as the guardian, the community, the indigenous person, the riparian? From which epistemological repertoires are the solutions drawn? Do we need indigenous people to defend the rights of nature?
 
 
Panelists :
Paule Pastré, Phd student, anthropology - Institute of Social Anthropology- Bern University - "I am the Loire, the Loire is me" When promoting the Loire as a legal person means becoming indigenous
 
Teresa Vicente Gimenez, professor of philosophy of law and director of the chair of human rights and rights of Nature at the University of Murcia - Ecological justice and the rights of Nature.
 
 
Discussant :
Sophie Gosselin. Doctor of philosophy. Teaches in the Master of Environmental Studies at the EHESS (Paris).
 

Scientific coordinators : Daniela Berti, Vanessa Manceron, Sandrine Revet

Organisé par : CERI
07/03/2023
17:00 18:30

Évènement en présentiel

Exploring environmental justice in France: Evidence, movements, and ideas

Lieu : Salle S1, 2e étage, 28 rue des Saints-Pères 75007

Une séance organisée dans le cadre du séminaire Environnement et Relations Internationales du CERI (Sciences Po Paris).

Intervenants :
Brendan Coolsaet, FNRS/UCLouvain
Valérie Deldreve, INRAE

Discutant :
Anaëlle Vergonjeanne, CERI, Sciences Po Paris

 


Responsables scientifiques : 
Carola Kloeck, assistant professor, Sciences Po-CERI
Adrien Estève, docteur associé, Sciences Po-CERI
Anaëlle Vergonjeanne, doctorante, Sciences Po-CERI

 

Organisé par : CERI