Qui est entré à Sciences Po en 2018 ?

Qui est entré à Sciences Po en 2018 ?

Plus de 20 000 candidats
  • ©Aniwhite/Shutterstock©Aniwhite/Shutterstock

Pour la première fois en 2018, le nombre de candidats à l’entrée à Sciences Po a dépassé la barre des 20 000. En hausse de 16 %, les candidatures placent l’attractivité à un niveau inégalé, notamment au niveau master où la réforme de la procédure d’entrée française a engendré un pic de candidatures supplémentaires. Cet afflux de candidatures va de pair avec une sélectivité en hausse : le taux d’admis global passe de 24 % en 2017 à 21 % en 2018.

En master, des candidats plus nombreux et plus divers

Le nombre de candidats en master connaît un pic avec près de 30% d’augmentation par rapport à 2017. Là aussi, la sélectivité augmente avec l’attractivité : avec 8915 candidats et 2108 admis, le taux de sélection atteint 24 % contre 30% en 2017.

Cette forte progression est portée par une tendance de fond et un effet conjoncturel. Côté tendance de fond, l’essor des candidatures internationales et des doubles diplômes se prolonge avec une augmentation de 16 % depuis 2017, qui amène des candidats de 136 nationalités différentes. Après plusieurs années de stabilité en revanche, la hausse de 53% de candidats via la procédure française résulte de la réforme adoptée en 2017. La suppression de l’épreuve écrite et l’introduction d’une double évaluation de dossier ont convaincu davantage de candidats de tenter leur chance.

Sans impact sur le niveau des admis, la réforme a permis de diversifier les profils de candidats. Si les classes préparatoires, les études de droit, de littérature ou de sciences sociales fournissent toujours le plus gros contingent de candidats, le recrutement 2018 s’est ouvert à de nouveaux profils : candidats issus des filières scientifiques, mais aussi d’économie et de gestion-finance. Une diversification qui est aussi sociale, puisque 28 % des candidats en master sont boursiers.

En bachelor, sélection et diversité

Côté bachelor, la progression des candidats pour le Collège universitaire de Sciences Po poursuit sur sa lancée avec 8 % d’augmentation par rapport à 2017, et un taux de sélection toujours exigeant à 17%, contre 19 % en 2017.

Les admis en premier cycle viennent de 93 pays différents : le continent européen en tête avec 16% des admis, suivi par l’Asie (9,3%) et l’Amérique (6%). Les admis français représentent 64 % du total, issus de 1585 lycées différents, et en majorité hors de la région parisienne (61 % des admis français viennent de régions métropolitaines hors de l’Ile de France ou d’outre-mer).

Ce bilan témoigne ainsi de la poursuite des efforts déployés par Sciences Po pour la mixité sociale, avec désormais plus de 1900 élèves admis depuis 2001 par la procédure des Conventions éducation prioritaire. Et de manière plus large, les 26% d’étudiants boursiers permettent de mesurer l’impact d'une politique d’aide sociale et de droits de scolarité unique en son genre : en 2017/2018, un étudiant sur trois ne paie aucun frais de scolarité, et 37% d’entre eux reçoivent une aide financière.

En savoir plus

Back to top