Renforcer le dialogue entre économistes, politiques et citoyens

Le 1er octobre dernier, Sciences Po signait un accord de partenariat avec le Centre for Economic and Policy Research (CEPR (EN)), sous l'égide du ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation.  Interview de Beatrice Weder di Mauro, sa présidente et de Philippe Martin, chercheur au Département d'économie, son vice-président.

Qu'est-ce que le Centre for Economic and Policy Research ?

Beatrice Weder di Mauro : Le CEPR constitue aujourd'hui un réseau de plus de 1600 économistes à travers le monde, mais centré sur l'Europe. Il n'a cessé de développer les objectifs qu'il s'est fixé à sa création, il y a bientôt trente ans. Le premier est d'organiser des échanges entre économistes en majorité universitaires afin qu'ils partagent leurs idées, les résultats de leur recherche, qu'ils se rencontrent et qu'ils se critiquent aussi. C'est ainsi qu'avance la science.  Toutes les branches de la recherche économique y sont représentées : l’organisation industrielle, la macroéconomie, l'histoire économique, le commerce international...

Nous voulons aussi développer davantage les interactions au-delà de la sphère académique et être plus actifs encore dans les débats économiques européens en direction en particulier de ceux qui décident des politiques publiques. L’objectif est d’exploiter les travaux fondamentaux et de formuler des propositions.  L'idée est aussi de partager avec le plus grand nombre via des publications accessibles au grand public. C'est que nous faisons via le média VoxEu (EN) au travers d'articles, de vidéos et de podcasts.

Quels sont les fondements du partenariat avec Sciences Po ?

Beatrice Weder di Mauro : L'un d'entre eux est conjoncturel. Jusqu'à présent le CEPR était basé à Londres. Le CEPR est une organisation avec une identité européenne forte et avec le Brexit, nous avons ressenti le besoin de nous établir sur le Continent.  Compte tenu des enjeux phénoménaux que représente l'Union européenne dans nos économies, un réseau tel que le nôtre ne peut pas se permettre d'en être éloigné. Un autre avantage est que nous allons pouvoir renforcer nos relations avec une multiplicité d’institutions universitaires et aussi avec les Banques centrales, les ministères et les acteurs privés.

Pourquoi Sciences Po ?

Philippe Martin : Les objectifs du département d’économie et du CEPR sont assez proches : excellence académique et fort intérêt pour les questions de politiques publiques. Par ailleurs, la crédibilité de Sciences Po a été un atout dans la négociation avec les partenaires qui ont rendu ce projet de développement et de relocalisation à Paris possible. Et puis, c'est tout simplement parce que nous nous connaissons bien ! Au Département d'économie de Sciences Po, deux tiers des professeurs sont affiliés au CEPR. D'un point de vue scientifique, la venue du CEPR à Paris est un atout en particulier pour les plus jeunes et les doctorants, pas seulement  Sciences Po d’ailleurs. Le développement des activités du CEPR va  avoir un impact positif sur toute la recherche en Europe. 

Beatrice Weder di Mauro : J'adhère à tout ce que Philippe vient de dire, qui assure depuis plus d’un an la vice-présidence du CEPR et s'y montré particulièrement pro-actif. Mais je tiens à souligner que chacun d'entre nous conserve une totale indépendance, qu'elle soit scientifique ou financière. 

En savoir plus : 

 

Égalité des chances : bienvenue à tous les talents

Égalité des chances : bienvenue à tous les talents

Près de 200 partenaires, lycées conventionnés et autorités académiques étaient réunis pour le traditionnel Séminaire annuel de l’Égalité des chances organisé les 18 et 19 janvier autour de deux temps forts. Lors de la première journée de séminaire, les participants ont pu découvrir la philosophie du Collège universitaire et précisément la scolarité sur chacun des sept campus en régions de Sciences Po, puis connaître les trajectoires scolaires et professionnelles d’anciens élèves. Des ateliers thématiques sur les épreuves de la procédure d'admission leur ont été proposés le lendemain. Morceaux choisis.

Lire la suite
Focus sur la rentrée académique du Collège universitaire

Focus sur la rentrée académique du Collège universitaire

Lundi 17 janvier dernier se tenait la rentrée académique du semestre de printemps du Collège universitaire à Reims. Une session inédite qui a réuni, sous format hybride, Mathias Vicherat, le directeur de Sciences Po, Stéphanie Balme, la doyenne du Collège universitaire, les directeurs et directrices des campus, les équipes du campus de Reims sans oublier les étudiants des sept campus de Sciences Po. Moments choisis.

Lire la suite
Summer School 2022 : cultivez votre curiosité !

Summer School 2022 : cultivez votre curiosité !

Vous souhaitez étudier les sciences sociales à Paris le temps d'un été ? Sciences Po, première université française en sciences sociales, ouvre ses portes à des étudiantes et étudiants venus du monde entier pour leur permettre de suivre des programmes d'études intensifs en ligne ou en présentiel. Voici ce qu’il faut savoir avant de postuler !

Lire la suite
Mathias Énard, nouvel auteur en résidence à Sciences Po

Mathias Énard, nouvel auteur en résidence à Sciences Po

[Les livres] restent, en définitive, avec le feu, la seule façon de combattre les ténèbres. - Mathias Énard, Rue des voleurs

Nouveau titulaire de la Chaire d’écrivain en résidence à Sciences Po, Mathias Énard dispensera ce semestre deux ateliers d’écriture de création auprès des étudiantes et étudiants. Il leur enseignera l'art de combattre les ombres, non pas avec le feu, mais avec la littérature.

Lire la suite
Bienvenue à la Grenade, l’épicerie étudiante solidaire et participative !

Bienvenue à la Grenade, l’épicerie étudiante solidaire et participative !

Pour lutter contre la précarité étudiante et favoriser l’aide alimentaire, La Grenade, l’épicerie étudiante participative et solidaire de Sciences Po, a été inaugurée le 13 décembre dernier, en présence de Mathias Vicherat et de la famille Erignac qui a remis le Prix Claude Erignac 2021 à ce projet innovant. Rencontre avec deux des membres de l'équipe étudiante, Elsa Ingrand et Pierre Peyrelongue. 

Lire la suite
Vers une Union européenne de la santé ?

Vers une Union européenne de la santé ?

Mercredi 12 janvier, la Chaire Santé, les Alumni et l'École d’affaires publiques de Sciences Po, ont organisé au Ministère des Solidarités et de la Santé, un débat dédié aux objectifs de santé européens actuels et futurs. Cet événement multiforme et multiplateformes a réuni des représentants des instances européennes, des parlementaires et des experts, européens et français, pour analyser les initiatives européennes en cours, discuter de la stratégie collective de l'UE face à la pandémie de Covid-19 et envisager collectivement les défis à venir liés à la santé.

Lire la suite
Le microbiote, ou une révolution médicale du XXIe siècle ?

Le microbiote, ou une révolution médicale du XXIe siècle ?

Dans son article Entre médicament et aliment : inventer la médecine du microbiote, publié dans Cogito, le magazine de la recherche de Sciences Po, Étienne Nouguez, chargé de recherche CNRS au Centre de sociologie des organisations, livre une analyse pointue de ce nouveau “marché de la santé”, souvent présenté depuis le début des années 2000, comme une véritable révolution médicale.

Lire la suite