Quelle politique économique pour le prochain quinquennat ?

Quelles seraient les mesures économiques que devrait réellement envisager le prochain président ? Le bilan de François Hollande est-il si désastreux ? A Sciences Po, l’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE), organisme indépendant de prévision, de recherche et d’évaluation des politiques publiques, scrute les grands thèmes de la campagne présidentielle. Interview avec son président, Xavier Ragot.

À l’issue du mandat de François Hollande, quel bilan faites-vous de l'action économique de son gouvernement ?

Xavier Ragot : Celui d’un bilan assez intrigant, parce que marqué par une forte différence d’appréciation entre l’action de ce gouvernement et la réalité des mesures économiques prises. Au cours du quinquennat, le gouvernement de François Hollande a tenté de gérer les conséquences de la crise financière et européenne débutée en 2012 autour de deux axes forts : restaurer la compétitivité des entreprises et viser l’équilibre des finances publiques. Si l’action sur le premier axe semble positif, celle du second a été marquée par une politique trop brutale de hausse d’impôts qui a cassé la croissance et a mené à l’austérité. Dans le même temps, il faut reconnaître qu’on assiste au rétablissement, certes lent et poussif, mais bien réel, de la croissance, accompagné d’une réduction du chômage et de la dette publique. Par ironie du sort, il est probable que les effets bénéfiques de cette politique soient portés au crédit du prochain gouvernement.

Les enjeux économiques vous semblent-ils abordés à leur juste mesure par les candidats au cours de cette campagne présidentielle ?

X. R. : On est en plein paradoxe. L’analyse économique est présente partout mais ne cerne pas pour autant les enjeux politiques essentiels. Il y a une plus grande précision économique des programmes, résultat entre autres du processus des primaires et d’une demande d’information de la part des citoyens et des journalistes, mais les enjeux réels comme la question européenne, la transition énergétique, manquent cruellement au débat. Peut-être parce que les analyses économiques des candidats se fondent sur l’équilibre à court terme du budget de l’État, et non sur les questions essentielles de long terme qui impactent pourtant bien notre vie quotidienne.

Quelles devraient être les grandes mesures économiques prises par le prochain gouvernement  ?

X. R. : L'OFCE a réalisé un ensemble d'analyse sur les thèmes importants pour le prochain quinquennat : tissu productif, inégalités hommes-femmes, fiscalité du capital, revenu universel, etc. Trois domaines en particulier cependant me semblent essentiels. Tout d’abord, l’Europe.  Il faut construire une architecture européenne pour retrouver la croissance et le débat politique, et notamment gérer le problème de la Grèce qui empêche de se projeter dans le futur. Deuxième domaine important, la transition énergétique. Envisager un scénario cohérent à très long terme, avec toutes les implications en matières de dépense publique, de fiscalité écologique, de logement, de transport… et amorcer une modification profonde de nos modes de vie, au niveau français, européen et mondial. Enfin, l’éducation. Aller vers plus de justice sociale en pensant l’éducation dans sa globalité ; faire évoluer le système d’enseignement vers davantage de cohérence entre l’université, les grandes écoles, les organismes de recherche, le collège, le lycée, la formation professionnelle… Créer des porosités entre tous ces environnements pour les faire évoluer dans le sens de plus efficacité et de justice sociale.

par Sylvie Le Golvan (OFCE)

En savoir plus

Abonnez-vous à Une semaine à Sciences Po, et recevez chaque vendredi le meilleur de Sciences Po. 

Abonnez-vous à Cogito, la lettre de la recherche à Sciences Po

Les sciences sociales au prisme du genre

Les sciences sociales au prisme du genre

PRESAGE, le Programme de recherche et d’enseignement des savoirs sur le genre de Sciences Po, a été créé en 2010. Destiné à promouvoir la recherche sur le genre, à développer l’offre de cours et à diffuser les savoirs sur ce champ, c’est l’un des plus anciens programmes transversal et pluridisciplinaire dédié au genre en France. Rencontre avec ses fondatrices, Hélène Périvier et Françoise Milewski, chercheuses à l'Observatoire français des conjonctures économiques.

Lire la suite
Ne jetez plus vos couverts, mangez-les !

Ne jetez plus vos couverts, mangez-les !

Écologiste convaincue et diplômée de Sciences Po en 2015, Tiphaine Guerout a mis ambition entrepreneuriale au service de la cause environnementale. Elle a fondé Koovee, une start-up qui propose une alternative aux couverts jetables en plastique : des cuillères et fourchettes en biscuit, fabriqués en France, qui ont la particularité d’être suffisamment résistants pour que l’on puisse manger avec. Rencontre avec une jeune diplômée qui ambitionne d’inonder les marchés français et européens dans les prochaines années.

Lire la suite
La France est-elle vraiment une

La France est-elle vraiment une "startup nation" ?

Spécialiste de l’histoire politique des États-Unis, Denis Lacorne enquête dans son ouvrage Tous Milliardaires !, paru chez Fayard en novembre 2019, sur le mythe de la "startup nation". L'ambition de la France à figurer parmi les nations capables de produire des géants du numérique est-elle une réalité ?

Lire la suite
Patrick Chamoiseau, nouvel écrivain en résidence

Patrick Chamoiseau, nouvel écrivain en résidence

Après Kamel Daoud et Marie Darrieussecq, Patrick Chamoiseau est le nouveau titulaire de la chaire d’écrivain en résidence de Sciences Po. Lauréat du Prix Goncourt 1992, primé à maintes reprises, Patrick Chamoiseau est auteur de romans, contes, essais, scénarios. À partir de janvier 2020, il donnera cours aux étudiants de Sciences Po.

Lire la suite
Et si vous étudiiez à Sciences Po cet été ?

Et si vous étudiiez à Sciences Po cet été ?

Vous êtes lycéen ou étudiant ? Vous souhaitez étudier les sciences humaines et sociales à Sciences Po le temps d'un été ? Les candidatures pour l’édition 2020 de la Summer School sont ouvertes, avec deux programmes distincts, l'un pour les étudiants, l'autre pour les lycéens. Voici ce qu’il faut savoir avant de déposer sa candidature.

Lire la suite

"On peut sortir de la croissance sans sortir du capitalisme"

Économiste engagé pour une société visant le bien-être, Éloi Laurent démontre dans son dernier ouvrage, Sortir de la croissance, mode d’emploi, pourquoi la crise écologique ne pourra être résolue sans abandonner l’objectif de croissance. Utopiste ? Non, d’après lui, il s’agit au contraire d’un objectif non seulement humaniste mais aussi tout à fait réaliste. Preuves à l’appui.

Lire la suite
Vêtements durables, mode d'emploi

Vêtements durables, mode d'emploi

Étudiante en master Innovation & transformation numérique, Camille Gréco a rejoint l'École du management de Sciences Po après des études de mode à Londres. Passionnée par le secteur de la mode et du textile, mais soucieuse de le rendre plus durable et moins polluant, elle crée en 2017 CrushON, une plateforme en ligne qui rassemble l’offre de friperies. L'objectif : démocratiser l’achat de vêtements vintages, dans une optique de consommation écoresponsable. Explications.

Lire la suite

“CO2 ou PIB, il faut choisir”

“CO2 ou PIB, il faut choisir”

Précis, véhément et volontiers iconoclaste, l'ingénieur et spécialiste du climat Jean-Marc Jancovici a délivré aux étudiants de deuxième année une leçon en forme de démonstration sur l’inéluctable fin de l’âge d’or énergétique. En la matière, point de compromis possible : décarboner l’économie, c’est aussi en finir avec la course éperdue à la croissance. Retour sur les points-clés d’une démonstration salutaire, à revoir en intégralité.

Lire la suite
Jacques Chirac, un

Jacques Chirac, un "étudiant d'avenir'

“Contre toute attente, je me plais très vite à Sciences Po”, raconte Jacques Chirac dans ses Mémoires. Soigneusement conservé dans les archives de Sciences Po, son dossier étudiant retrace la trajectoire de comète d’un jeune homme pressé que ni l’envie, ni son milieu ne prédisposait à aborder ce “nouveau monde”. Contre toute attente, ce n’est pas la passion pour la politique que l'ancien président de la République découvre et explore rue Saint-Guillaume, mais celle de “l’aventure”. Plongée dans le dossier d'un de nos plus illustres alumni disparu le 26 septembre 2019.

Lire la suite
Fariba Adelkhah a entamé une grève de la faim

Fariba Adelkhah a entamé une grève de la faim

26 décembre 2019 - En cette période de fêtes de fin d’année, notre collègue et amie Fariba Adelkhah, injustement emprisonnée en Iran depuis plus de six mois, a débuté une grève de la faim illimitée. Cette grave nouvelle nous bouleverse profondément et porte à son comble l’inquiétude que nous éprouvons devant le sort terrible imposé à nos collègues.

Lire la suite