Le premier cycle du parcours multicampus CIVICA se conclut par un travail d'équipe européen autour des grands défis politiques de l'UE

Plus de 130 étudiants en master de l'alliance ont tiré profit de cette expérience transfrontalière et interdisciplinaire. 

De la pandémie de COVID-19 au changement climatique en passant par la reprise économique, l'Europe est confrontée à des défis. Les étudiants de l'alliance CIVICA viennent de passer trois mois à analyser les réponses politiques de l'UE à ces défis dans le cadre du premier parcours multicampus de l'alliance "The Future of Europe". 

Ce parcours est l'une des initiatives phares de CIVICA, une alliance de huit établissements d'enseignement supérieur européens de référence dans le domaine des sciences sociales. Conçu et enseigné conjointement par une équipe de professeurs issue des différentes institutions membres de l'alliance, le parcours a été dispensé simultanément sur tous les campus CIVICA sous la forme d'une série de conférences en ligne intégrées à des activités locales. Les étudiants ont pu examiner l'élaboration des politiques de l'UE dans des domaines cruciaux tels que la mondialisation, le changement climatique et la transformation numérique, puis constituer des groupes pour proposer des solutions à un problème de politique spécifique.

"Cette première expérience d'un parcours multicampus véritablement européen s'est très bien déroulée à tous points de vues, y compris celui de l'organisation, ce qui n'était pas évident", déclare Carlo Altomonte, professeur d'économie de l'intégration européenne à l'université Bocconi et coordinateur du parcours. "Ce parcours unique en son genre a réuni les meilleures compétences de l'alliance. Nous pouvons dire qu'il reflète la devise de l'UE "Unis dans la diversité" : lorsque nous travaillons tous ensemble à travers l'Europe, nous pouvons obtenir des résultats de grande qualité."

Une offre intellectuelle très riche

Baudouin Ducoux at Sciences Po

Le parcours a été inauguré début septembre par une conférence de Pierre Moscovici, ancien commissaire européen et professeur affilié à Sciences Po, sur les crises actuelles auxquelles l'UE est confrontée. Au cours des trois mois suivants, les activités du parcours se sont déroulées selon quatre modules thématiques : Mondialisation et chocs économiques ; Environnement, durabilité et Green Deal de l'UE ; Numérisation et innovation ; Démocratie, gouvernance et populisme dans l'UE. 

Pour Baudouin Dacoux, étudiant en master à Sciences Po, la diversité thématique du parcours apporte de nombreux avantages. "En tant que question d'actualité au niveau européen, le thème de la démocratie et du populisme nous a donné une base empirique et pratique sur laquelle débattre (et s'engager). Parallèlement, la question de la numérisation nous a obligés à (re)considérer notre relation avec la notion de démocratie, en provoquant des prises de conscience intéressantes sur la manière de s'engager - et de gouverner - dans la nouvelle ère numérique", explique-t-il. "D'autre part, la question du changement climatique fut au centre de l’un des débats les plus animés que nous ayons eus au cours du semestre."

L'évaluation finale du parcours repose sur un projet de fin d'études collectif élaboré par des équipes de quatre à six étudiants issus d'au moins deux campus. Chaque projet doit aborder en détail un défi politique concret auquel l'UE est confrontée. Lors des deux dernières sessions plénières du cursus, les équipes d'étudiants ont présenté leurs projets et ont reçu les commentaires des professeurs Altomonte et Moscovici. La date limite pour soumettre les projets finaux était fixée au 15 décembre ; en janvier 2022, les trois meilleurs projets de synthèse se verront décerner un prix spécial en coopération avec la Chaire Achille et Giulia Boroli d'études européennes de l'Université Bocconi.

"Les discussions autour des projets préliminaires ont mis en évidence des propositions politiques potentiellement très intéressantes, couvrant des sujets allant de la migration à l'environnement", explique M. Altomonte. "Lors de débats animés en cours, nous avons constaté des perceptions et des approches différentes, mais aussi de nombreuses valeurs communes. Ces projets permettent aux étudiants de comprendre concrètement l'élaboration des politiques et de participer à un véritable échange interculturel."

Une expérience véritablement européenne

Laura Olivero, étudiante en MSc à l'université Bocconi, fait partie d'un projet de groupe qui étudie la réglementation des médias et des réseaux sociaux, la responsabilité des plateformes de partage de contenu et le rôle de la vérité opposé à celui de la liberté d'expression dans une démocratie. "J'ai travaillé avec des pairs de la Hertie School, de Sciences Po et de la Stockholm School of Economics, et j'ai trouvé le débat avec des étudiants de différents horizons très enrichissant", dit-elle. "J'ai choisi ce parcours parce qu'il est rare de se concentrer sur des sujets qui sont actuellement des préoccupations mondiales."

Dans un autre projet, des étudiants de l'université Bocconi, de la Hertie School, de la LSE et de la SSE déterminent si l'objectif de l'UE d'être neutre en carbone d'ici 2050 est suffisamment ambitieux. Leur objectif est de proposer des mesures concrètes qui pourraient être mises en œuvre. "Le parcours m'a apporté de nouvelles perspectives et m'a permis d'analyser les défis de l'UE à travers un kaléidoscope - et le projet de fin d'études a renforcé la dimension multiculturelle tout en facilitant un vaste échange d'idées", explique Mara Balasa, étudiante en master à la SSE et ambassadrice CIVICA, qui participe à ce projet. Mara Ghilan, étudiante en master à la LSE, a également déclaré que la possibilité d'échanger avec des étudiants et des professeurs d'autres campus était un des principaux atouts du cours. "J'ai apprécié le sentiment de connectivité que le parcours CIVICA multicampus encourage, c'est une expérience véritablement européenne. Par exemple, notre groupe de projet de fin d'études a rassemblé quatre étudiants de quatre établissements différents et a interrogé des experts de chacune de nos universités d'origine afin de formuler des recommandations politiques pertinentes et innovantes."

Pour Livia Milana, étudiante en master d'échange à la Hertie School, étudier dans l’environnement diversifié et international du parcours multicampus l'a aidée à développer des compétences pertinentes pour son avenir. "J'ai trouvé cela vraiment utile pour améliorer sa capacité à analyser les questions politiques de manière globale."

Cet article a été originellement publié sur le site web de CIVICA.

En savoir plus

Le Baromètre de la confiance politique, c’est quoi ?

Le Baromètre de la confiance politique, c’est quoi ?

Le “Baromètre de la confiance politique”, édité depuis douze ans par le Centre d'études politiques de Sciences Po (CEVIPOF), est réputé pour son sérieux. Scruté par tous, découvrons cette étude, son histoire, ses ambitions, la lecture de la vie politique française à laquelle il donne accès. Sa dernière vague, parue à moins 88 jours de l'élection présidentielle, donne des clés de compréhension d'un paysage tout en contrastes. Interview croisée de Bruno Cautrès et Luc Rouban, spécialistes des comportements et des attitudes politiques, chercheurs au CEVIPOF.

Lire la suite
Égalité des chances : bienvenue à tous les talents

Égalité des chances : bienvenue à tous les talents

Près de 200 partenaires, lycées conventionnés et autorités académiques étaient réunis pour le traditionnel Séminaire annuel de l’Égalité des chances organisé les 18 et 19 janvier autour de deux temps forts. Lors de la première journée de séminaire, les participants ont pu découvrir la philosophie du Collège universitaire et précisément la scolarité sur chacun des sept campus en régions de Sciences Po, puis connaître les trajectoires scolaires et professionnelles d’anciens élèves. Des ateliers thématiques sur les épreuves de la procédure d'admission leur ont été proposés le lendemain. Morceaux choisis.

Lire la suite
Focus sur la rentrée académique du Collège universitaire

Focus sur la rentrée académique du Collège universitaire

Lundi 17 janvier dernier se tenait la rentrée académique du semestre de printemps du Collège universitaire à Reims. Une session inédite qui a réuni, sous format hybride, Mathias Vicherat, le directeur de Sciences Po, Stéphanie Balme, la doyenne du Collège universitaire, les directeurs et directrices des campus, les équipes du campus de Reims sans oublier les étudiants des sept campus de Sciences Po. Moments choisis.

Lire la suite
Summer School 2022 : cultivez votre curiosité !

Summer School 2022 : cultivez votre curiosité !

Vous souhaitez étudier les sciences sociales à Paris le temps d'un été ? Sciences Po, première université française en sciences sociales, ouvre ses portes à des étudiantes et étudiants venus du monde entier pour leur permettre de suivre des programmes d'études intensifs en ligne ou en présentiel. Voici ce qu’il faut savoir avant de postuler !

Lire la suite
Mathias Énard, nouvel auteur en résidence à Sciences Po

Mathias Énard, nouvel auteur en résidence à Sciences Po

[Les livres] restent, en définitive, avec le feu, la seule façon de combattre les ténèbres. - Mathias Énard, Rue des voleurs

Nouveau titulaire de la Chaire d’écrivain en résidence à Sciences Po, Mathias Énard dispensera ce semestre deux ateliers d’écriture de création auprès des étudiantes et étudiants. Il leur enseignera l'art de combattre les ombres, non pas avec le feu, mais avec la littérature.

Lire la suite
Bienvenue à la Grenade, l’épicerie étudiante solidaire et participative !

Bienvenue à la Grenade, l’épicerie étudiante solidaire et participative !

Pour lutter contre la précarité étudiante et favoriser l’aide alimentaire, La Grenade, l’épicerie étudiante participative et solidaire de Sciences Po, a été inaugurée le 13 décembre dernier, en présence de Mathias Vicherat et de la famille Erignac qui a remis le Prix Claude Erignac 2021 à ce projet innovant. Rencontre avec deux des membres de l'équipe étudiante, Elsa Ingrand et Pierre Peyrelongue. 

Lire la suite
Vers une Union européenne de la santé ?

Vers une Union européenne de la santé ?

Mercredi 12 janvier, la Chaire Santé, les Alumni et l'École d’affaires publiques de Sciences Po, ont organisé au Ministère des Solidarités et de la Santé, un débat dédié aux objectifs de santé européens actuels et futurs. Cet événement multiforme et multiplateformes a réuni des représentants des instances européennes, des parlementaires et des experts, européens et français, pour analyser les initiatives européennes en cours, discuter de la stratégie collective de l'UE face à la pandémie de Covid-19 et envisager collectivement les défis à venir liés à la santé.

Lire la suite
Le microbiote, ou une révolution médicale du XXIe siècle ?

Le microbiote, ou une révolution médicale du XXIe siècle ?

Dans son article Entre médicament et aliment : inventer la médecine du microbiote, publié dans Cogito, le magazine de la recherche de Sciences Po, Étienne Nouguez, chargé de recherche CNRS au Centre de sociologie des organisations, livre une analyse pointue de ce nouveau “marché de la santé”, souvent présenté depuis le début des années 2000, comme une véritable révolution médicale.

Lire la suite