Jackpot
Fiction juridique, idéologie et gouvernance globale
6 avril 2016
Mille et une manières d’être Européen
1 mai 2016

Salaires minima et inégalité salariale : l’impact de l’éducation et des technologies

Dollar

Dollar/ Gerd Altmann/Pixaby/CC: Public Domain

Dans un article “The Minimum Wage and Inequality: The Effects of Education and Technology” publié dans le Journal of Labor Economics, en janvier 2016, Zsofia Barany – chercheuse au Département d’économie – étudie les relations entre les salaires minima et l’inégalité salariale. Elle utilise une approche originale par sa globalité, en intégrant dans son analyse des facteurs généralement considérés comme extérieurs à la problématique.  Elle aboutit ainsi à des résultats inattendus qui pourraient avoir un impact sur l’élaboration des politiques publiques.

Journal of Labor Economics

En effet, la littérature scientifique se concentre essentiellement sur les employés qui perçoivent un salaire minimum.
Or selon elle, la demande croissante de travailleurs hautement qualifiés a un impact non seulement sur les salaires minima mais AUSSI sur les salaires les plus élevés, renforçant en cela les inégalités dans la distribution des salaires.

Elle montre  que l’imposition d’un salaire minimum affecte les prix de l’offre pédagogique et modifie ainsi les incitations qui informent le choix d’une formation ou d’une autre… Or, de son côté l’offre de compétences affecte à son tour les évolutions technologiques (plus le niveau de formation est élevé plus les technologies progressent) et par ailleurs les évolutions technologiques  affectent  à leur tour, les choix de formations.  Il y a donc un mécanisme de rétroaction entre les deux qui peut soit renforcer, soit atténuer, l’impact initial de salaires minima sur l’inégalité.

Afin d’évaluer correctement l’impact de la chute de salaires minima – dont on constate qu’elle a été de 30% dans les années 80 aux USA  – sur l’inégalité salariale, il faut considérer la situation dans son ensemble en utilisant un modèle d’équilibre général intégrant l’offre de travailleurs hautement qualifiés et les évolutions technologiques. Or, les recherches en économie  se concentrent habituellement sur la limite inférieure de la structure salariale et considèrent le niveau d’éducation et l’évolution des technologies comme étant exogènes.

Comment les salaires minima affectent-ils réellement la distribution salariale quand l’éducation et la technologie sont inclues dans le modèle ? Zsofia Barany conclut : « … même si les salaires minima affectent davantage la limite inférieure de la distribution salariale, leur impact sur l’extrémité supérieure est également important. »