Jenny Andersson

Nouvelle co-directrice du MaxPo
  • Jenny Andersson, Crédits Photo : Astrid Dünkelmann/MPIfGJenny Andersson, Crédits Photo : Astrid Dünkelmann/MPIfG

Jenny Andersson est la nouvelle co-directrice du Max Planck-Sciences Po Center on Coping with Instability in Market Societies (MaxPo). Succèdant à Cornelia Woll, elle dirigera le centre en collaboration avec Olivier Godechot.

Jenny Andersson est historienne de l'économie et chercheure CNRS au Centre d'études européennes (CEE) de Sciences Po. Elle conduit le projet ERC "FUTUREPOL", consacré à l'histoire politique de l'avenir, la production de la connaissance et la gouvernance du futur depuis l'après-guerre.

Au MaxPo, elle poursuivra ses recherches sur le rôle du futur dans l'action économique et les conditions de l'action politique dans une ère post-crise en étudiant les formes des prévisions et des scénarios ; la formation des priorités et des valeurs temporelles sur la base des anticipations, ainsi que le rôle de l'expertise prévisionnelle dans ces processus.
Elle mettra en place un groupe de recherche interdisciplinaire combinant histoire et science politique afin d'examiner les conditions de l'action politique dans une ère post-crise, en se concentrant notamment sur les effets de l'austérité sur le clivage Gauche-Droite.

Jenny Andersson est titulaire d'un doctorat en histoire économique de l'Université d'Uppsala (2003). Avant de rejoindre Sciences Po en octobre 2009, elle a été post-doctorante et chercheure invitée à l'Institut universitaire européen de Florence et au Centre d'études européennes de l'Université Harvard. Sa thèse "Between Growth and Security: Swedish Social Democracy from a Strong Society to a Third Way" sur les transformations de la social-démocratie suédoise après la Seconde Guerre mondiale a été publié en 2006 par Manchester University Press. Son deuxième ouvrage, "The Library and the Workshop: Social Democracy and Capitalism in an Age of Knowledge", a été publié en 2009 par Stanford University Press. En 2015, Jenny Andersson a été distinguée par la médaille de bronze du CNRS pour ses travaux de recherche.

Octobre 2015

Tags :