Innovation démocratique

Stimuler la démocratie en réactivant la participation citoyenne

Lancé à Sciences Po en septembre 2016, le projet « Innovation démocratique » vise à développer des initiatives, en ligne et hors ligne, permettant de réactiver le dialogue entre la société civile, les communautés d'experts et les décideurs, afin que la participation citoyenne la plus large possible soit prise en compte dans les procédures de décision.

« Innovation démocratique » a pour but de créer un environnement ouvert afin de stimuler la démocratie dans le continuum qui lie les universitaires, les étudiants, les citoyens et les acteurs politiques.

Exemple : le projet #Inventons2017

Dans la perspective des présidentielles 2017, 25 étudiants de l’École d’affaires publiques en première et deuxième année de Master participent à un programme inédit autour des nouvelles formes de démocratie participative.

Ils travaillent sur des plateformes collaboratives afin d'identifier les principales préoccupations des citoyens de moins de 30 ans, puis transforment ces préoccupations en propositions de réforme très concrètes, avec un objectif : influencer le débat politique par le débat citoyen (crowdlobbying).

Ce projet comporte trois phases :

  1. Octobre-décembre 2016: contribuer à faire émerger les préoccupations des citoyens sur la plateforme collaborative Make.org (environ 10 000 soumissions en ligne),
  2. Janvier 2017 - Mars 2017: sélection des thématiques et approfondissement d’une réforme à mener pour chacune d’elles, en collaboration avec des universitaires, des acteurs de terrain, et la société civile (à travers une plateforme digitale et des actions hors ligne).
  3. 25 mars 2017: événement avec les candidats à l’élection présidentielle.

Le projet #Inventons2017 a été proposé à tous les étudiants de l’École d'affaires publiques.

En fonction de l'implication des étudiants, il est proposé soit comme un module optionnel (4 crédits ECTS), soit comme un engagement à temps plein pour les étudiants en deuxième année de Master (30 crédits ECTS). La participation des étudiants à ce projet remplace alors le stage de fin d’études.