Découvrez la troisième édition de la simulation « Richelieu 3.0 – stratégie maritime »

19 septembre 2018
  • © Sciences Po© Sciences Po

La troisième édition de la simulation « Richelieu 3.0 – stratégie maritime » s’est tenue le 19 septembre dernier dans les locaux de Mines ParisTech. 


Ressemblant plus de 50 étudiants et trois institutions – L'École d'Affaires publiques de Sciences Po, HEC, Mines ParisTech – le défi de cette année consistait à créer une « Station M », un incubateur fictif mettant les nouvelles technologies à Marseille au service de la protection des biens communs dans la Méditerranée, faisant de la France une « start-up nation maritime ». Selon le modèle des simulations développé par le projet FORCCAST, ce scénario implique de se confronter à des controverses politiques, socio-économiques et scientifiques autour des objectifs de développement durable de l’Agenda 2030.  


Après une conférence préparatoire la veille, les étudiants ont incarné pendant toute une journée des rôles diversifiés dans une série de situations : personnel politique, haute administration, grandes entreprises, PME et start-up, associations, acteurs méditerranéens, etc. 

 

À la fin de la journée, les étudiants ont pu présenter le résultat de leurs négociations devant un jury composé de François Baroin, ancien Ministre, Philippe Louis-Dreyfus, Président du groupe Louis-Dreyfus Armateurs et Fabrice Le Saché, vice-Président et porte-parole du MEDEF.


Cette simulation s’inscrit dans le cadre du développement des activités du Policy Lab de l’Ecole d’Affaires publiques. Elle incite également à réfléchir à cette réflexion prêtée à Richelieu : « Les larmes de nos souverains ont souvent le goût salé de la mer qu’ils ont ignorée. »

 

Compte-rendu de la simulation par les étudiants de l'École d'Affaires publiques

Tags :