E-cours de Geneviève Fraisse

Geneviève Fraisse, philosophe et historienne de la pensée féministe, directrice de recherche émérite au CNRS, a publié de nombreux ouvrages sur la pensée féministe. Cofondatrice de la revue Les Révoltes logiques avec Jacques Rancière en 1975, puis co-directrice du quatrième volume de L'Histoire des femmes en Occident (le XIXe siècle) avec Michelle Perrot en 1991, elle a ensuite été déléguée interministérielle aux Droits des femmes auprès du Premier ministre et députée européenne entre 1997 et 2004. Elle a initié le cours Pensée des sexes et démocratie au sein de PRESAGE. Écoutez ces “cours-conférences”, téléchargeables en podcast.

E-cours Sexe, démocratie et création (2013)

L'histoire de l'égalité des sexes s'est déployée dans l'espace public de l'ère démocratique. En conséquence, elle  croise aussi la question des arts. Dès les débats révolutionnaires, cette égalité est discutée autour du divorce comme des clubs politiques; et l'enjeu de la femme poète, de toute créatrice, prend une forme nouvelle. Comment ce qui est pour tous et toutes (la citoyenneté à venir) peut-il être aussi pour chacun et chacune (la création artistique) ? A cette question, problématique au regard de l'émancipation des femmes, analyses, polémiques et explications se sont succédées jusqu'à aujourd'hui.

Télécharger la fiche de cours (inclut une bibliographie, PDF, 599Ko)

Le e-cours Sexe, démocratie et création en podcast : Cours 2 - Cours 3 - Cours 4 - Cours 5 - Cours 6 - Cours 7 - Cours 8 - Cours 9 - Cours 11

E-cours Pensée des sexes et démocratie (2012)

Reconnaître que l’histoire est sexuée s’entend de plusieurs façons: d’abord que les sexes font l’histoire, ensuite, inversement, que la conviction d’une atemporalité anthropologique des sexes freine la pensée, enfin que la sexuation du monde se lit, à l’ère démocratique, au travers de problèmes politiques. Trois axes sont proposés à la réflexion :

  • une perspective généalogique propre à établir le lien entre démocratie exclusive, république masculine et émancipation des femmes ;
  • la prise au sérieux du concept «égalité» qui permet de lire les auteurs contemporains mais aussi d’élaborer la question de la symétrie démocratique (à l’œuvre par exemple avec la notion de « consentement », ou en difficulté avec la notion de « service » remplacé désormais par « care » ou « soin ») ;
  • un souci de clarification épistémologique quant au regard sur les stratégies et pensées de la domination comme sur celles de l’émancipation, et une exigence de précision terminologique (sexe/genre, différence/identité, égalité/liberté).

Télécharger la fiche de cours (inclut une bibliographie, PDF, 375Ko)

Le e-cours Pensée des sexes et démocratie en podcast : Cours 1 - Cours 2 - Cours 3 - Cours 4 - Cours 5 - Cours 6 - Cours 7 - Cours 8 - Cours 9 - Cours 10 - Cours 11 - Cours 12