Appels / Bourses

Appels à contributions en cours

Transnational Feminism(s)

Transnational feminism is an increasingly important feminist perspective that emphasizes the differences among women and their struggles around the world while simultaneously recognizing the interconnectedness of what may at first glance seem like disparate and independent sociopolitical phenomena. From the feminization of poverty to the targeted persecution of women in marginalized communities, from the public outcry worldwide against rape culture to the #MeToo movement, the current global climate is one in which women around the world continue to fight inequality, political violence, and social injustice. In some cases, it is laws and institutions themselves that create and perpetuate these injustices. More insidious, but equally far reaching, are the invisible and interconnected social norms that have kept such structures of oppression and exclusion intact even in societies claiming to be egalitarian. While transnational feminism often focuses on women, it recognizes that gender inequities do not occur in a vacuum and are interrelated with social, economic, and political injustice affecting other social identities.

Proposal submission deadline: October 1, 2019.

Read full Call for participation (EN, PDF 162 Ko)

Classe, genre, race et générations dans la maison brésilienne

Le but de ce dossier est d’explorer le thème de la maison d’après différentes approches théoriques et empiriques, constituant une réflexion diversifiée sur les usages sociaux du logement. On pensera ici la maison comme productrice et produit des relations sociales, ce qui permet d’étudier les conditions matérielles et le monde symbolique liés à l’acte d’habiter.

Date limite d’envoi des propositions d'articles : 30 septembre 2019.

Consulter l'appel complet

L’allaitement comme enjeu féministe. Corporéité, temporalité et normes sociales

Appel à contributions pour le n°40/1 de la revue Nouvelles Questions féministes, parution 2021.

Les articles de ce dossier thématique viseront à explorer sous de nouveaux angles les modalités concrètes de l’allaitement et de ses usages avec un intérêt particulier pour les pratiques qui l’entourent : l’acte d’allaiter, bien sûr, et aussi les justifications de l’allaitement ou de son interruption négociées autant dans le couple qu’avec l’environnement familial et social ; les formes de la division sexuée du travail induites par l’allaitement ; ou encore les pratiques de sociabilité (internet, militantisme, amies, mères, soeurs et membres de la famille élargie) visant à soutenir ou non l’allaitement. Des contributions sur les aspects socio-économiques et législatifs de l’allaitement ainsi que les politiques en matière de santé publique sont aussi vivement souhaitées. Dans une perspective féministe, il s’agira d’examiner le rapport – d’adhésion comme de refus – des femmes à l’allaitement, non seulement le rapport direct, corporel, émotionnel, mais aussi en lien avec l’environnement dans lequel celui-ci se pose : entourages, corps médical, groupes de pression.

Date limite d’envoi des propositions : 15 septembre 2019.

Consulter l'appel complet

Penser les représentations de l’"idéal féminin" dans les médias contemporains

Appel à articles pour le numéro 31 de la revue ¿ Interrogations ?, parution décembre 2020.

Cet appel à contribution propose de réfléchir plus particulièrement sur les modèles de l’idéal féminin diffusés à travers les médias contemporains, de la littérature aux jeux vidéos, en passant par les bandes dessinées, le cinéma et les séries télévisées. On entend par idéal le fait qu’ils soient présentés comme des exemples de perfection, en raisons de leurs qualités et de leurs caractéristiques, que ces modèles soient possibles à atteindre ou non. Plus précisément, il s’agit d’engager un regard critique sur la façon dont l’idéal féminin est représenté par les médias et/ ou sur la manière dont ces représentations sont reçues par le public. Les travaux proposés pourront s’appuyer sur des personnages réels (femmes sportives, politiciennes, actrices, pop stars, etc.) ou des personnages de fiction (super-héroïnes, avatars de jeux vidéos, etc.).

Date limite d’envoi des articles : 31 août 2019.

Consulter l'appel complet.

L’irruption. L’entrée des femmes dans les parlements : perceptions et appropriation des modes d’action politique XXe-XXIe s.

À l’occasion du centenaire de la première vague d’entrée des femmes dans les parlements nationaux, cette journée d’étude propose d’examiner l’irruption des citoyennes dans les assemblées. Comment les femmes nouvellement élues s’approprièrent-elles ou redéfinirent-elles les modes d’action de la politique institutionnelle ? Comment furent-elles accueillies dans des organisations à l’origine exclusivement masculines et quel fut leur impact sur celles-ci ?

La journée d’étude adoptera une perspective diachronique et explorera une période allant du XXe siècle à nos jours. Son aire géographique s’étendra à tous les pays où les femmes jouissent du droit de vote. Elle suivra une approche interdisciplinaire : études sur le genre, histoire, sociologie, anthropologie, sciences politiques, littérature, linguistique, philosophie, études culturelles.

Date limite d’envoi des propositions : 15 juin 2019.

Consulter l'appel complet

L’irruption. L’entrée des femmes dans les parlements : perceptions et appropriation des modes d’action politique XXe-XXIe siècles

À l’occasion du centenaire de la première vague d’entrée des femmes dans les parlements nationaux, cette journée d’étude propose d’examiner l’irruption des citoyennes dans les assemblées. Comment les femmes nouvellement élues s’approprièrent-elles ou redéfinirent-elles les modes d’action de la politique institutionnelle ? Comment furent-elles accueillies dans des organisations à l’origine exclusivement masculines et quel fut leur impact sur celles-ci ?

La journée d’étude (Université Le Havre Normandie, 18 octobre 2019) adoptera une perspective diachronique et explorera une période allant du XXe siècle à nos jours. Son aire géographique s’étendra à tous les pays où les femmes jouissent du droit de vote. Elle suivra une approche interdisciplinaire : études sur le genre, histoire, sociologie, anthropologie, sciences politiques, littérature, linguistique, philosophie, études culturelles.

Date limite d’envoi des propositions : 15 juin 2019.

Consulter l'appel complet.

Les violences sexistes après #MeToo

Journées d’étude organisées par le Labo Junior-Cité du Genre-USPC VisaGe, mi-décembre 2019.

Les journées d’étude, qui se tiendront à la fin de l’année 2019, sont organisées à l’initiative d’une nouvelle génération de chercheuses françaises sur les violences de genre constituées en « labo junior – Cité du genre », de l’Université Sorbonne Paris Cité. Ces journées poursuivent un triple objectif :

  1. Décrypter, à l’appui des savoirs et des méthodes des sciences
    humaines et sociales, le phénomène #MeToo dans toutes ses dimensions.
  2. Inscrire #MeToo dans une histoire de la politisation des violences sexistes contre les femmes : en quoi cet événement reflète-t-il les transformations des féminismes et du traitement social et politique des violences sexistes ?
  3. Contribuer à la réflexion épistémologique sur l’analyse des violences sexistes en France.

Date limite d’envoi des propositions : 1er juin 2019.

En savoir plus et consulter l'appel complet.

 Prix de thèse

Prix ONPE / Fondation de France sur la protection de l'enfance. 

Date limite de candidature : 15 juin 2019. 

En savoir plus.

Prix du Défenseur des droits 

Date limite de candidature : 12 juin 2019. 

En savoir plus.