Nouvelles perspectives de recherche...

Marine Haddad, Coline Ferrant, Louise Caron
Doctorantes à l'OSC
  • Marine Haddad, Coline Ferrant et Louise Caron Marine Haddad, Coline Ferrant et Louise Caron

Elles sont les nouvelles doctorantes de l'Observatoire Sociologique du Changement en cet automne 2015.

Marine Haddad, Coline Ferrant et Louise Caron ont choisi l'OSC pour développer leurs recherches dans des domaines très différents :

Marine Haddad s'intéresse aux trajectoires migratoires et aux positions sociales des ultramarins. Jouant avec une certaine profondeur historique, elle retrace l'histoire des territoires d'outre-mer et des différentes politiques migratoires décidées par la métropole, pour mieux identifier des générations de migrants. A l'aide de données statistiques et d'entretiens, elle décrit ces parcours migratoires, et reconstitue la réalité sociale qui entoure ces migrants, notamment la construction de frontières ethno-raciales ou les effets de réseau qui les amènent à occuper certains types d'emplois.
Thèse menée sous la direction de Mirna Safi.

Coline Ferrant compte développer un minutieux dispositif ethnographique dans 2 quartiers de la région parisienne et 2 quartiers de Chicago, sur l'alimentation. Dans l'esprit des community studies de l'École de Chicago, elle s'intéresse à la différenciation sociale de ces pratiques, et aux stratifications sociales urbaines s'exprimant au travers de l'alimentation.
Thèse menée sous la direction de Marco Oberti.

Enfin Louise Caron entend sortir du cadre classique des études sur les migrations : elle développe un appareillage méthodologique lui permettant de mieux appréhender les "mobilités circulaires", ces formes diversifiées contemporaines de parcours migratoires. En étudiant plusieurs bases de données, elle apporte un éclairage sur les enjeux de mobilité de la population française dans son ensemble en s'intéressant aux logiques migratoires spécifiques de groupes de population particuliers.
Thèse menée sous la direction de Mirna Safi.