Agnès van Zanten

Docteur honoris causa de l'Université de Genève
14 octobre 2016
  • La cérémonie Dies academicus, Université de GenèveLa cérémonie Dies academicus, Université de Genève
  • La cérémonie Dies academicus, Université de GenèveLa cérémonie Dies academicus, Université de Genève

Agnès van Zanten, directrice de recherche CNRS à l'OSC, a reçu le titre de docteur honoris causa de l'Université de Genève, vendredi 14 octobre 2016, au cours de la cérémonie Dies academicus, placée cette année sous le signe du développement durable.

La captation vidéo de la cérémonie est disponible sur le site Web de l'université : http://www.unige.ch/rectorat/dies/ (116 min. - 68'47 pour la lodatio).

Trois autres doctorats honoris causa, une Médaille de l’UNIGE, une Médaille de l’innovation et le Prix Mondial Nessim-Habif ont été décernés à cette occasion.

Pascal Zesiger, doyen de la faculté de psychologie et de sciences de l'éducation, a choisi de débuter sa laudatio par une citation extraite d'une interview au journal Libération datant de 2013 : « le système favorise ceux qui en connaissent les clés ».

Il présente Agnès van Zanten comme une « experte de la profession enseignante, des politiques éducatives, de la mécanique de production des ségrégations et des inégalités d'éducation », ayant mené « l'analyse de toutes les strates de la société dans leur rapport à l'école ». Il ne manque pas de souligner également son "rapport à la fois décomplexé et distancié" entretenu à la formation des élites, un de ses objets de recherche et de publication.

Il rappelle ensuite son parcours : baccalauréat décroché à l'école française Valmont de Lausanne ; études supérieures à Standford et à l'université Paris V ; enseignements et recherches au CNRS, à l'EHESS, et à Sciences Po.

Plusieurs questions de recherche sont rappelées : scolarisation des élèves de milieux populaires (L'école et la périphérie, PUF, 2001) ; stratégies éducatives des parents de classes moyennes (Choisir son école, PUF, 2009) ; production des ségrégations à caractère sexuel, social, ethnique ou racial ; formation des élites dans le cadre de la globalisation de l'éducation (Elites, Privilege ans Excellence, 2015).

Ce doctorat distingue une « expertise particulièrement précieuse dans le contexte portant sur les effets contradictoires de la gouvernance des politiques éducatives par les résultats, l'analyse de la fabrication des discriminations, l'impact des logiques compétitives dans l'enseignement supérieur ».