José Serra arrache un second tour... grâce à Marina Silva

Dilma Rousseff (PT) n'est pas parvenue à remporter l'élection présidentielle dès le premier tour (46,9%). Lors du second tour (le 31 octobre), elle affrontera José Serra (PSDB, 32,6%). Cette situation de ballotage est due à la performance de Marina Silva (PV, 19,3%), qui a reçu l'appui d'une large frange de l'électorat évangélique, hostile aux positions pro-avortement attribuées en fin de campagne à Dilma Rousseff.Dilma Rousseff aurait également été fragilisée par une affaire de trafic d'influence impliquant l'une de ses anciennes collaboratrices de la Casa Civil, Erenice Guerra (affaire ayant surgi en septembre).

La victoire de Dilma Rousseff au second tour n'est cependant pas mise en péril. Elle devrait bénéficier d'un report de voix très favorable. Le PT et sa base alliée sortent globalement renforcés de cette élection (notamment au Congrès fédéral). Le rapport de force au Sénat évolue sensiblement au bénéfice du groupe PT et du PMDB, ce qui aura une influence certaine sur la marge de manoeuvre du prochain gouvernement. Avant même le second tour, les tractations s'annoncent intenses entre le PT et son principal allié, le PMDB.

  • Pour connaître les résultats des élections aux postes de Députés fédéraux, cliquez ici.
  • Pour connaître les résultats des élections aux postes de Sénateurs, cliquez ici.

Au niveau des Etats fédérés, la carte politique subit peu de transformations. Contrairement à l'élection présidentielle, la plupart des décisions se sont faites dès le premier tour (18 sur 27). Le PT conserve Bahia (Wagner), Acre (Viana), Sergipe (Deda) et remporte dès le premier tour le Rio Grande do Sul (Tarso Genro). Le PMDB conserve Rio de Janeiro (Cabral) et le Mato Grosso do Sul (Puccinelli). L'opposition du PSDB conserve ses positions à São Paulo (Alckmin), dans le Minas Gerais (Anastasia) et le Parana (Beto Richa). Le DEM remporte le Rio Grande do Norte (Ciarlini) et Santa Catarina (Colombo). Un deuxième tour aura lieu à Brasilia entre Agnelo (PT, ballotage favorable) et Roriz (PSC). Dans le Para, la gouverneure sortante du PT (Ana Julia Carepa) est en ballottage défavorable face au candidat du PSDB (Jatene).

  • Pour connaître les résultats des élections aux postes de Gouverneurs, cliquez ici.

Une fois de plus, on constate un fort taux de réélection et un faible renouvellement du personnel politique. Les résultats officiels des différentes élections sont disponibles sur le site du Tribunal Supérieur Electoral. Des analyses détaillées des résultats, réalisées par les chercheurs de l'OPALC, seront publiées dans les prochains jours sur ce site (géographie électorale, composition du Congrès, enjeux politiques pour 2011-2014, etc.).