Le numérique peut-il réinventer la démocratie ?

  • Sciences PoSciences Po

Les rendez-vous de la recherche à Sciences Po

La démocratie est aujourd’hui mise à mal : montée des extrémismes, dérives autoritaristes défiance envers les élites. En donnant à tous des moyens accrus de s’informer et de s’exprimer, le numérique contribue-t-il à la réinvention de la démocratie ou bien à son affaiblissement ? Comment faire en sorte qu’une information de qualité perdure ? Comment contrer les tendances extrémistes que le numérique semble favoriser ? Quel est son véritable impact sur les choix politiques des citoyens ?

Ce sont ces questions cruciales qu’exploreront au cours de cette conférence quatre chercheurs de Sciences Po, tout en dialoguant avec des acteurs de terrain de premier plan.

Introduits par Guillaume Plantin, directeur scientifique de Sciences Po, et animés par Fabrice Rousselot, directeur de la publication de The Conversation*, les échanges seront organisés autour de deux tables rondes :

I. Le numérique : une menace pour la qualité de l’information ?

II. Le numérique : amplificateur des inégalités et des extrémismes ?

  • Diana Filippova, cofondatrice et co-présidente de Place publique, cheffe d’entreprise, auteure de Métamorphoses des régimes politiques et technologies 
  • Bruno Palier, chercheur au Centre d’études européennes et de politique comparée et directeur du Laboratoire interdisciplinaire d’évaluation des politiques publiques à Sciences Po, co-auteur de The political consequences of technological changes, numéro spécial de la revue Research and Politics. 
  • Jen Schradie, chercheuse à l’Observatoire sociologique des changements de Sciences Po, auteure de The Revolution That Wasn’t: How Digital Activism Favors Conservatives 

*The Conversation, partenaire de Sciences Po, média en ligne mariant expertise universitaire et exigence journalistique.

Inscrivez-vous ici