Les classes inversées, à la recherche de cohérences pour une renaissance de "l'école"

  • Marcel Lebrun © Sébastien BalangerMarcel Lebrun © Sébastien Balanger

Conférence avec Marcel Lebrun, professeur émérite en technologies de l’éducation en Faculté des sciences de l’éducation et conseiller pédagogique au Louvain Learning Lab de l’Université catholique de Louvain (Belgique),

suivie d’une table ronde animée par le Réseau HappiSup, réseau des acteurs pédagogiques d’Île-de-France, et des ingénieurs pédagogiques de Sciences Po, dans le cadre de l’animation locale du MOOC Se former pour enseigner dans le supérieur (MESRI).

Apparues dans le débat pédagogique il y a une dizaine d’années seulement, les classes inversées constituent aujourd’hui déjà un véritable tsunami dans le monde de la formation et ceci de l’école primaire à la formation continuée. Comme toujours, cette effervescence déclenche un lot de questions, salutaires selon nous lorsqu’elles concernent le milieu scolaire relativement peu enclin à sa remise … en questions : quel avenir pour cette « innovation » confrontée aux murailles des citadelles des savoirs davantage enclines à la fossilisation des pratiques qu’à l’émancipation espérée de l’é-ducation 2.0 ?

Quelle « formation » tout au long de la vie et quels rôles pour les enseignants dans un monde où les savoirs sont dorénavant externalisés (dans le temps et l’espace) hors les murs de « l’école » et où ils seront davantage animateurs sociocognitifs, catalyseurs connectivistes ou encore curateurs dans des communautés d’apprentissage que récitants ex-cathedra de savoirs aseptisés et somme toute peu transférables aux contextes socioprofessionnels en mutation rapide ?

Ces questions qui concernent les finalités de l’éducation, les méthodes et chemins d’apprentissage pour les atteindre, l’évaluation et les outils numériques … nous renvoient à la recherche d’un autre principe de cohérence que nous tenterons d’élucider. Le numérique, tout comme les outils fabriqués depuis la nuit des temps par l’humanité, nous rend plus libre mais nous condamne à devenir intelligents … assistons-nous à une nouvelle Renaissance ?

Programme :

  • 14h00 – Mot d’introduction par Jean-Pierre Berthet, directeur du Centre d’expérimentation numérique de Sciences Po
  • 14h20 – Conférence de Marcel Lebrun
  • 15h30 – Atelier 1 : Concevoir mes objectifs pédagogiques
  • 15h50 – Table-ronde – Témoignages enseignants
  • 16h25 – Atelier 2 : Aligner mon enseignement
  • 17h00 – Rapport d’étonnement et clôture

Marcel Lebrun, initialement docteur en Sciences, est actuellement professeur émérite en technologies de l’éducation en Faculté des sciences de l’éducation et conseiller pédagogique au Louvain Learning Lab de l’UCL (Université catholique de Louvain à Louvain-la-Neuve, Belgique). Il accompagne les enseignants dans le développement de dispositifs technopédagogiques à valeurs ajoutées pour l’apprentissage. Plus particulièrement, il s’intéresse actuellement aux modifications profondes induites par le numérique dans la société (rapport aux savoirs et rôles des acteurs) et par là à la position de « l’école » dans l’apprentissage toute la vie durant.

Inscription internes

Inscriptions externes