Wallace Chan Jewelry Art: Imagery, Emotions and Music

Sciences Po's School of Management and Innovation invited Wallace Chan, world renowned artisan jeweller for an exceptional conference on poetic aesthetics of jewelry art creation through three ever-interacting factors: imagery, emotions and music. Elia Sommerlad, Master's student at Sciences Po who attended the conference, shared her experience:

"Everyday is a clean slate—a muse of creativity and innovation—you must only will it." 

"Wallace Chan’s conference lifted my spirits, opened my eyes and whispered ever so clearly into my soul: everyday is a new day. Everyday you can look at the world with a fresh mind-set. Everyday is a clean slate—a muse of creativity and innovation—you must only will it.

When Mr. Chan began his speech my eyes and ears felt at peace—his straight posture, simple yet impactful black Classical Chinese coat, the long beard into which a myriad of memories seemed to be woven into, and his teasing smile, conveyed to me that Wallace Chan is an artist. He has intuition and extraordinary talent as an innovator, jeweller and ever-seeking, ever-wondering, world child.

Mr. Chan demystified the creative process for me – in a way, he provided us with the most insightful message about creativity that I have ever heard: if we open our eyes and see the world every day like a child, if we strive to maintain that curiosity and that ability to discern wonder in the most common of things, if we engage in this process everyday, and we commence by letting go of the pressures of yesterday’s achievements, then we will always be able to create.

Mr. Chan’s discourse was stimulating in a kaleidoscopic kind of way—it was a skillful melange of entrepreneurial wisdom and artistry. The visual identity of the soiree was impeccable; the photography of Chan’s creations and the short film featuring his artworks was enchanting.

The play of languages – switching from Cantonese to Mandarin and from Mandarin to English added to the allure of the evening. The language switches and the cultural specificities that come with them were preserved yet exposed, and we all had the chance to take part in this four-way (three spoken languages and the visual semantic) discourse.

While Mr. Chan was teaching us, I could sense that he was learning from us as well… maybe, just maybe, some of our sparkling and curious student eyes, the glistening of white teeth and the sound of clapping hands will inspire him as he continues to imagine his mesmerising creations.

"Sciences Po’s ability to break the boundaries of traditional teaching, to find value in the precious stories of others, and in doing so, to introduce into the minds of us students, curiosity for the unknown"

The opportunity to meet an artist such as Chan stands out as a unique yet harmonious experience among the many learning opportunities provided by Sciences Po. It marks for me Sciences Po’s ability to break the boundaries of traditional teaching, to find value in the precious stories of others, and in doing so, to introduce into the minds of us students, curiosity for the unknown, for the perhaps unreachable, and provide us with tools to release our true potential."

- Elia Sommerlad,  Master's student in "Communications, Media & Creative industries" at the Sciences Po School of Management & Innovation

Choix scolaires : une « orientation heureuse » est-elle possible ?

Choix scolaires : une « orientation heureuse » est-elle possible ?

Par Marie Duru-Bellat (OSC). Depuis qu’il existe un dispositif d’orientation institutionnalisé, répartissant les jeunes entre les filières scolaires, puis vers des métiers, on n’a de cesse de dénoncer les difficultés et la cruauté de ce système. Mais peut-il y avoir, dans la société telle qu’elle est, une « orientation heureuse » ?

Lire la suite
“On assiste à une capture du politique par les intérêts privés”

“On assiste à une capture du politique par les intérêts privés”

La démocratie est-elle capturée par le poids de l’argent privé ? Financement des partis et des campagnes électorales, dons aux fondations ou achats de médias, les outils à disposition pour tenter d’influencer les termes du débat public ne manquent pas.  Après avoir réfléchi à la question de l’indépendance des médias, Julia Cagé, chercheuse à Sciences Po, appelle dans son dernier ouvrage - le Prix de la démocratie (éd. Fayard) - à une réforme radicale du financement des partis et des élections. Entretien.

Lire la suite
Une semaine dans la Silicon Valley

Une semaine dans la Silicon Valley

Afin de sensibiliser les étudiants aux révolutions du digital, le Centre pour l’entrepreneuriat de Sciences Po a proposé à quinze d’entre eux de découvrir la Silicon Valley à la rencontre des acteurs du numérique : Facebook, Google, Airbnb... Yaël, en master recherche de théorie politique à l’École doctorale de Sciences Po, et Thomas, étudiant ingénieur à l'École polytechnique, faisaient partie de ce road trip original d’apprentissage par l’immersion. Machine learning, blockchain, data sciences… Ils nous expliquent tout.

Lire la suite

"Faire l'Europe dans un monde de brutes"

Pour sa rentrée solennelle, L'École des affaires internationales (PSIA) recevait mercredi 5 septembre 2018 Nathalie Loiseau, ministre des Affaires européennes, qui s’est livré à un ardent plaidoyer pour l’avenir de l’Europe avant d’échanger avec les étudiants.

Lire la suite
Sur les planches avec Rhinocéros

Sur les planches avec Rhinocéros

Créée en 2008, Rhinocéros est une association de théâtre qui réunit des passionnés d’art dramatique. Chaque année, l'association organise son festival de théâtre Festiféros. Découvrez les réalisations de la troupe !

Lire la suite
Après Nicolas Hulot, François de Rugy et les dilemmes de l’écologie politique

Après Nicolas Hulot, François de Rugy et les dilemmes de l’écologie politique

Par Daniel Boy (Cevipof) - Si elle ne change pas de façon radicale la difficulté de l'écologie à réussir en politique, la nomination au poste de ministre de la Transition écologique de François de Rugy en remplacement de Nicolas Hulot présente certains atouts pour la désignation à ce poste délicat. Celui-ci satisfait tout d'abord clairement à la condition de compétence et de sérieux sur les enjeux environnementaux. Il est aussi reconnu du monde de l'écologie politique comme un homme qui a milité sur le terrain et su gravir avec habileté les échelons classiques de la carrière politique. Mais il serait évidemment vain de croire que ces qualités lui vaudront le soutien des associations environnementales ou du parti des Verts.

Lire la suite
L’espionne qui venait de Sciences Po

L’espionne qui venait de Sciences Po

Jeannie de Clarens, née Rousseau, première de sa promotion en juillet 1940, entame au sortir de la rue Saint-Guillaume une carrière d’espionne-interprète exceptionnelle. À 23 ans, elle a offert aux Alliés un des renseignements les plus précieux de la Deuxième Guerre Mondiale. Une véritable héroïne de “l’armée des ombres”, à qui Sciences Po rend aujourd’hui hommage en baptisant un des ses amphithéâtres à son nom.

Lire la suite
Simone Veil, 1927-2017

Simone Veil, 1927-2017

Il y a un peu plus de 40 ans, Simone Veil prononçait à l’Assemblée Nationale le discours qui allait ouvrir la voie à l’autorisation de l’avortement en France. Ce discours historique compte parmi les plus grands, les plus controversés et les plus importants de l’histoire de la Ve République. Ce n’était pas la première fois que Simone Veil avait rendez-vous avec l’histoire ou qu’elle devait imposer ses convictions dans un monde d’hommes… Simone Veil avait été diplômée de Sciences Po en 1948. Hommage à une femme d’exception devenue figure majeure de l’Histoire.

Lire la suite
Deux héroïnes donnent leur nom à des amphis

Deux héroïnes donnent leur nom à des amphis

Les étudiants auront bientôt cours en amphithéâtre Simone Veil ou Jeannie de Clarens : pour la première fois, Sciences Po donne le nom de deux femmes à des amphithéâtres. Un hommage à deux diplômées au parcours exceptionnel, qui prend place parmi ses nombreux engagements en faveur de l’égalité femmes-hommes.

Lire la suite