Thirty-something and happy to be back at university

Sheila Mutimbo and Patrick Blake are public policy professionals in their thirties. After several years of rich professional experience, they both decided that it was time to take a break and to go back to university. They have just started the one-year Master’s programme in Advanced Global Studies at the Sciences Po Paris School of International Affairs and were pleased to share their first impressions and expectations.

You both hold positions of responsibility, Sheila at the Ministry of Finance and Economic Planning in Rwanda and Patrick at the Australian Department of Foreign Affairs and Trade. Why did you both choose to go on leave?

Sheila Mutimbo: I’ve been working with the Ministry of Finance and Economic Planning in Rwanda for three years now, and I felt that in order to advance my practical skills I need to deepen my academic expertise by ultimately becoming an expert in the development work.

Patrick Blake: I have been in the same ministry for nine years, so I thought that it was time for me to take time out. My organisation encourages officers to develop their intellectual framework. I wanted to take a step back to gain a different perspective on global issues. 

Sheila, you did your studies in China, and Patrick in Australia. Why did you choose France and Sciences Po for your return to university?

Sheila: I have an African and Asian background, I believe by combining these three continental experiences (France-Europe), I will be able to have wider worldview and perhaps be in a better position to contribute to solutions for sustainable development.
And why France? First because Sciences Po has a good reputation and I guess learning french in France is ideal. But also I enjoy experiencing different cultures, France is totally different to any African or Asian country I’ve been to, these differences intrigue me.

Patrick: The possibility of earning a Master’s in only one year really appealed to me. It’s sometimes difficult to take a two-year break, for financial reasons among others… So a one-year Master’s programme fits my plans perfectly. The good reputation of Sciences Po also motivated my choice.

You have just started the one-year programme in Advanced Global Studies at the Sciences Po Paris School of International Affairs. What are your first impressions?

Sheila: I am in the Development Practice track. It has been very intense, with the assignments and all the readings we have to do. But we have some very interesting classes; they are quite challenging which I don’t mind!  I like the programme’s cross disciplinary approach. For example, when we talk about development, the professor may use some economic concepts, and even if you are not a specialist in this discipline, the notions are accessible, the level is well adapted for non-specialists. And I also like that we can easily interact with the professor. 

Patrick: It is a big change for us I guess. We have been working for a while, and it is interesting to plunge into the academic world. I wanted to take time out after nine years or work. But despite calling it “time out”, it is still very challenging. We have a lot of reading to do, a lot of assignments and exam preparation.

What do you expect from this year of study at Sciences Po? Which skills do you need to develop?

Sheila:  I want to sharpen my ability to think critically and to be able to contextualise all the information I get here to the environment I come from in Rwanda. For example how can I use the principles of sustainable development learned at Sciences Po to support already on-going sustainable policies in Rwanda? This question is the focus of my time here. In most cases it is difficult to apply theory to the field, however i look forward to understanding the practicalities of that.

Patrick: I am interested in being able to better analyse economic research. I want to be able to criticise these documents and gain a better understanding of the work of economists.
I want to understand globalisation from both an academic and a practical viewpoint. I’m also taking up Japanese. I stopped learning Japanese when I was 16 and now I am doing Japanese again, with a fantastic and engaging Japanese professor. 


Related links
Learn more about the Master in Advanced Global Studies at the Sciences Po Paris School of International Affairs
Learn more about one-year Master’s programmes at Sciences Po

“Nous devons tous habiter quelque part”

“Nous devons tous habiter quelque part”

Le logement est-il un bien ? Est-il un droit ? De Bombay à Paris, en passant par les grandes villes des États-Unis, Sukriti Issar invite chaque semaine ses étudiants à réfléchir au rôle du logement au sein des villes et dans la vie des individus. Un sujet qui mêle l’intime à l’économie, la sociologie au droit, à la croisée des disciplines.

Lire la suite
Fin du blocage des bâtiments à Sciences Po

Fin du blocage des bâtiments à Sciences Po

Après deux jours de blocage par un groupe d'étudiants mobilisés contre la loi Orientation et réussite des étudiants (ORE), l'occupation du site principal du campus parisien de Sciences Po a pris fin vendredi 20 avril en début d'après-midi. L’accès à tous les bâtiments du campus de Sciences Po à Paris est à nouveau possible pour l’ensemble des étudiants, enseignants et salariés. Les enseignements ont repris normalement dès vendredi après-midi.

Lire la suite
Réconcilier “humain” et

Réconcilier “humain” et "droits de l’homme”

Pour elle, c’est bien plus qu’une vocation. Étudiante en master "Human Rights and Humanitarian Action" à l'École des affaires internationales de Sciences Po (PSIA), Vanessa Topp se rend chaque semaine dans le quartier de la Porte de la Chapelle à Paris à la rencontre des migrants pour leur apporter son soutien. Portrait vidéo d'une jeune femme pour qui étude des droits de l'homme rime avec engagement.

Lire la suite
Vers l’orbanisation de l’Europe ?

Vers l’orbanisation de l’Europe ?

Par Sylvain Kahn - Viktor Orban et la Fidesz ont remporté les élections législatives en Hongrie dimanche 8 avril 2018. Avec plus de 48 % des suffrages et plus du tiers des sièges, ils progressent significativement par rapport aux deux précédents scrutins qui, déjà, les avaient mené au pouvoir en 2010 et en 2014. Cette troisième victoire de rang signale une évolution structurelle de la vie politique européenne. Cette évolution peut être baptisée « l’orbanisation » de l’Europe.

Lire la suite
Jacinda Ardern et Justin Trudeau à Sciences Po

Jacinda Ardern et Justin Trudeau à Sciences Po

Ils ont en commun de compter parmi les plus jeunes chefs de gouvernement au monde. À l'occasion de leurs visites officielles en France, Jacinda Ardern, Première ministre de Nouvelle-Zélande, et Justin Trudeau, Premier ministre du Canada, sont venus donner deux conférences exceptionnelles ce lundi 16 avril 2018 à Sciences Po.

Lire la suite

"Être libre de choisir sa propre vie"

Que signifie être libéral ? Dans son cours “Introduction à la pensée libérale”, le philosophe Gaspard Koenig explore les facettes d’une notion si familière qu’on en oublie l’histoire, la complexité et la profondeur. Car le libéralisme, c'est avant tout une “doctrine de l’individu”, dont les contours et le sens varient en fonction des cultures, des pays, et des courants de pensée. Un cours de philosophie, en sorte, bien plus que de politique.

Lire la suite
S’engager au service des autres

S’engager au service des autres

Nouveauté liée à la réforme du bachelor, le parcours civique propose aux étudiants d’appréhender la citoyenneté et la responsabilité sociale à travers le développement d’un projet personnel au service des autres. Se déroulant hors les murs de Sciences Po, le parcours civique amène les étudiants à rencontrer des personnes de différents milieux travaillant les secteurs de l'éducation, de l'emploi, de l'environnement, de la justice, de la santé, de la paix, etc.

Lire la suite
“C’est la grève générale en France qui a contribué à faire de 1968 une année clé dans le monde”

“C’est la grève générale en France qui a contribué à faire de 1968 une année clé dans le monde”

1968, année de révolutions ? Oui, mais pas seulement en France. Alors que beaucoup cantonnent cette année aux événements de mai et à ses barricades parisiennes, Gerd-Rainer Horn, enseignant-chercheur en histoire politique au Centre d’histoire de Sciences Po, rappelle que de nombreux mouvements étudiants se sont également déroulés partout dans le monde cette année-là. Entretien.

Lire la suite
“Aider les femmes à réaliser leurs ambitions”

“Aider les femmes à réaliser leurs ambitions”

Se lancer dans l’entrepreneuriat, négocier son salaire, accéder à des responsabilités… Comment aider les femmes à atteindre des postes de leadership ? Mieux comprendre les freins auxquels les femmes sont confrontées et mener des actions pour les lever, c’est l’objectif de la nouvelle “Chaire pour l’entrepreneuriat des femmes” lancée par Sciences Po. Interview avec Anne Boring, chercheuse spécialisée dans l’analyse des inégalités femmes-hommes dans le monde du travail et responsable de la Chaire.

Lire la suite
Candidats en 1ère année : 5 idées reçues sur les oraux

Candidats en 1ère année : 5 idées reçues sur les oraux

Vous avez passé l'écrit avec succès ? Bravo ! La deuxième quinzaine du mois de mai 2018, tous les candidats admissibles au Collège universitaire (1er cycle) de Sciences Po sont invités à un entretien. Une épreuve parfois stressante qui génère son lot d’idées reçues : voici quelques conseils pour se débarrasser des clichés et aborder ce dernier round avec le maximum de sérénité.

Lire la suite