Meet the first MasterCard Foundation Scholars at Sciences Po

The first five students to benefit from the MasterCard Foundation Scholars Programme at Sciences Po come from across sub-Saharan Africa. Astou Diouf, 18, is from Senegal, Zipporah Gakuu, 19, from Kenya, Romaric Compaore, 18, from Burkina Faso, Ashale Chi, 17, from Cameroon, and Fitiavana Andry, 17, from Madagascar, making this first cohort representative of Africa in all its diversity.

The students are about to begin the Europe-Africa programme on the Reims campus. They will study the social sciences and humanities with a specialised focus on African history, the challenges of economic and urban development in Africa, and the continent’s democratic, demographic, and environmental issues. All share the ambition of contributing one day to African development and growth and becoming decision-makers in their home countries.

An orientation week in Paris and Reims

Before starting term on the Reims campus, the students took part in their very own orientation week: discovering the Reims campus and the city, visiting Paris and its iconic monuments such as Notre Dame and the Pantheon, and attending information sessions on life in France, administrative formalities, and managing their student budget. 

A six-year scholarship programme to help train Africa’s change-makers

The MasterCard Foundation Scholars Programme at Sciences Po will support 120 talented African students over the next six years. Thanks to financial support from the MasterCard Foundation amounting to US$8.2 million (approximately €7.6 million), Sciences Po will offer a new generation of decision-makers a world-class university education in the social sciences and humanities.
The programme is aimed at students from sub-Saharan Africa with an excellent academic record and strong leadership potential, but who face significant entry barriers to higher education. Starting next year, in addition to the Europe-Africa undergraduate programme at the Undergraduate College, the scholars programme will be open to candidates intending to complete a Master's degree at one of Sciences Po's seven graduate schools or the June session of the Summer School.

Applications for the scholarship open at the start of October 2017

Applications for the 2018 scholarship in all categories—Bachelor's, Master's and Summer School—will be launched in early October.

Photo (from left to right): Astou Diouf, Zipporah Gakuu, Romaric Compaoré, Astride Ashale Chi, Fitiavana Andry
 
More information

Une recherche au cœur du politique

Une recherche au cœur du politique

Mardi 21 novembre, Sciences Po présente son Forum de la recherche. Une occasion unique de découvrir les centres et de dialoguer avec des chercheurs. Mais en quoi consiste la recherche ? Christine Musselin, directrice scientifique, nous éclaire sur ce qui constitue l’un des fondamentaux de Sciences Po.

Lire la suite
“Je veux rester proche des étudiants”

“Je veux rester proche des étudiants”

Elle a passé ses 20 dernières années au coeur du réacteur de la formation à Sciences Po : la direction des études et de la scolarité (DES). “J’ai commencé ma carrière au sein de la direction des systèmes d’information mais, très rapidement, j’ai eu envie de basculer du côté de la formation, le coeur de métier de l’école”, se souvient-elle. Il y a encore peu directrice du pilotage transversal au sein de la DES de Sciences Po, Pascale Leclercq vient d’entamer une nouvelle étape de sa carrière en devenant la toute nouvelle directrice du campus de Poitiers. Portrait.

Lire la suite
Agir face aux urgences du développement

Agir face aux urgences du développement

Rémy Rioux, Directeur général de l’Agence Française de Développement (AFD) et Frédéric Mion, Directeur de Sciences Po, ont signé le 15 novembre un nouveau partenariat qui vient renforcer et élargir une longue tradition de coopération. Son ambition : alimenter la recherche et le débat public sur les questions de développement, et mieux former les futurs acteurs du développement.

Lire la suite
Un chef étoilé en masterclass

Un chef étoilé en masterclass

Propriétaire du restaurant trois étoiles L’Arpège, Alain Passard est venu donner, ce 8 novembre 2017, une masterclass exceptionnelle aux étudiants de l’École du management et de l’innovation de Sciences Po. Créativité, importance du respect des saisons et des produits ou encore vision du chef d’entreprise, il a partagé ses inspirations.

Lire la suite
Se spécialiser en défense et sécurité

Se spécialiser en défense et sécurité

Une nouvelle formation a vu le jour dans le cadre du master Politiques publiques de l'École d'affaires publiques de Sciences Po : la spécialité Sécurité et défense. Inaugurée à la rentrée 2017 avec une promotion de 62 étudiants,  celle-ci vise à permettre aux étudiants de se forger une culture et une compréhension des enjeux de sécurité et de défense du XXIe siècle : nouvelles menaces, coopération public-privé, cybersurveillance, etc. Les étudiants qui la suivent auront ensuite la possibilité de travailler aussi bien dans des ministères (de l’Intérieur, de la Défense) que dans des entreprises de services de sécurité et de défense.

Lire la suite
On vous dit tout sur le Collège universitaire !

On vous dit tout sur le Collège universitaire !

Accessible à partir du Baccalauréat (ou son équivalent à l’étranger), le Collège universitaire de Sciences Po est une formation de premier cycle fondée sur l’étude des sciences humaines et sociales, qui se déroule en trois ans sur l’un des sept campus de l’établissement. Elle permet d’obtenir un diplôme de bachelor (Bac +3).

Lire la suite
À la recherche du temps perdu : de Mohamed Merah au Bataclan

À la recherche du temps perdu : de Mohamed Merah au Bataclan

Par Yves Trotignon, enseignant à l'École des affaires internationales de Sciences Po. Le procès des complices du terroriste, qui vient de s’achever à Paris, a été l’occasion de revenir en détail sur la série de défaillances de nos services de sécurité et de renseignement ayant permis à Mohamed Merah de frapper notre pays.

Lire la suite
“Être LGBTI n’est pas une influence occidentale, c’est une réalité humaine”

“Être LGBTI n’est pas une influence occidentale, c’est une réalité humaine”


Œuvrer en faveur des droits des lesbiennes, gays, bis, transexuels et intersexes (LGBTI) dans un pays loin de l’Europe, qui en comprend encore souvent mal les enjeux… c’est la vocation de Anan Bouapha, président et fondateur de la première association LGBTI de l’histoire du Laos. De Vientiane à Paris, ce fervent défenseur du droit à la différence a choisi d’étudier à Sciences Po.

Lire la suite