Lecture halls renamed after two legends

Students will now have class in the Simone Veil or Jeannie de Clarens lecture halls, the first at Sciences Po to be named after women. In honor of two extraordinary graduates, this decision to rename lecture halls after two female alumni with extraordinary stories is a symbolic gesture amongst other actions taken in favor of gender equality.

Simone Veil (1927-2017), a major political figure and icon of the Women’s Rights movement

Located at the 28 rue des Saint-Pères site in the heart of Paris, the Caquot lecture hall is being renamed Simone Veil after one of Sciences Po’s most famous graduates who passed away in June 2017. Simone Veil began her studies at Sciences Po at 18 years old in October 1945, less than six months after returning from a concentration camp in Germany, where most of her family died. She spent three “happy and intense” years studying in the Public Service section, one of the most male-dominated sections of the institution at the time, with only 20% of women. She graduated in 1948 at 21 years old, highly determined to enter the professional world once her husband, Antoine Veil, whom she met at Sciences Po, had graduated from ENA (Ecole Nationale d’Administration or French School of Administration). In 1956, Simone Veil passed the national examination to become a magistrate. In 1970, she became secretary general of the Supreme Magistracy Council. In 1974, she became the Minister of Health and within the same year successfully pushed the law that legalized abortion, becoming an icon of the Women’s Rights movement. She later became the first president of the European Parliament (1979-1982), and a prominent political figure in the construction of the European Union. She passed away in June 2017, and was elected to the Académie Française (French Academy) in 2008. She entered the Pantheon in July of 2018.

make a gif at gickr.com
 

Jeannie de Clarens (1919-2017), interpreter, spy and heroine of the French Resistance

Born in 1919, Jeannie Rousseau was the daughter of a brilliant multilingual diplomat. She studied at Sciences Po from 1937 to 1940 and graduated at the top of her class. At the outbreak of World War II, she moved with her family to Dinard, Brittany, where she began working as an interpreter for the occupying German forces. This led her to become one of the most talented (and unknown) spies of the Second World War. In Brittany and then in Paris, where she returned in 1941, she transmitted information that she gathered from the German authorities thanks to her position as a translator and interpreter. In 1942, she was recruited by the French Resistance. Under the code name “Amniarix,” she was responsible for one of the greatest exploits of the Allied forces for transmitting intelligence that allowed the British army to delay the development of the German flying bombs V-1 and V-2. In April 1944, she was arrested by the Gestapo and deported to Ravensbrück. One year later, in April 1945, she was released and returned to Paris. After the war, she married Henri de Clarens and pursued a career in translation, working for the United Nations and other international organizations. She seldomly spoke about her past. She was later awarded the Resistance Medal and the Croix de Guerre. In 2009, she was made a member of the Legion of Honor. She passed away on August 23rd, 2017, at 98 years old.

> Read her portrait in The New York Times.

Sciences Po’s actions for gender equality

As one of 10 “University Champions” of the United Nations’ HeForShe programme, Sciences Po is committed to promoting gender equality through a number of actions: professional workshops and awareness campaigns on everyday sexism, recommendations sent to faculty on preventing inequalities in the classroom, an annual "bring your children to school/work" day, and many more.

> Discover 8 ways Sciences Po acts to advance gender equality.

Les droits de l'homme : souvent conquis, jamais acquis

Les droits de l'homme : souvent conquis, jamais acquis

Alors que le monde s’apprête à célébrer les 70 ans de la Déclaration universelle des droits de l’homme signée au Palais de Chaillot le 10 décembre 1948, force est de souligner l’importance pratique que revêt aujourd’hui cette déclaration. Souvent décriée, car vague dans son universalisme, ses contempteurs lui reprochent son déficit d’ancrage matériel ou, à l’inverse, son occidentalo-centrisme, bref de ne parler à personne à force de vouloir parler à tous.

Lire la suite
Quels espoirs pour le sommet de Katowice ?

Quels espoirs pour le sommet de Katowice ?

Par Carola Klöck (CERI). Après des températures dépassant les 40°C l’été dernier et qui restent élevées en ce mois de novembre 2018, le thème du changement climatique est sur toutes les lèvres. Il n'en est pas de même de la politique internationale du climat, bien que le sommet de Katowice, qui aura lieu début décembre, soit déjà la troisième rencontre de haut niveau à être organisée cette année autour de ce sujet.

Lire la suite
“La France s’est réarmée contre le terrorisme”

“La France s’est réarmée contre le terrorisme”

Le 8 novembre 2018, Bernard Cazeneuve, ancien Premier ministre et enseignant à Sciences Po, et Jeh Johnson, ex-Secrétaire à la Sécurité intérieure du gouvernement Obama, donnaient une conférence exceptionnelle à Sciences Po sur les enjeux de la coopération transatlantique en matière de lutte contre le terrorisme. Voir la vidéo.

Lire la suite
ENA & concours administratifs : un excellent palmarès 2018

ENA & concours administratifs : un excellent palmarès 2018

Les résultats d’admission au concours externe d’entrée à l’École Nationale d’Administration (ENA) viennent d’être publiés et 27 étudiants de Sciences Po figurent parmi les 40 admis, soit 68 %. Ces résultats témoignent de l’excellence de la préparation que Sciences Po propose pour les concours administratifs français et de la diversité des profils des étudiants qu’elle accueille.

Lire la suite
Étudier à Sciences Po, combien ça coûte ?

Étudier à Sciences Po, combien ça coûte ?

À Sciences Po, nous pensons que les difficultés financières ne doivent pas être un obstacle pour étudier. Avec une politique de droits de scolarité et d'aide sociale engagée et inclusive, nous avons ainsi fait le choix du volontarisme. Un étudiant sur trois ne paie aucun frais de scolarité. Nos droits de scolarité sont par ailleurs inférieurs à ceux pratiqués par la plupart des grandes universités mondiales.

Lire la suite
Tout savoir sur les admissions

Tout savoir sur les admissions

Vous souhaitez étudier à Sciences Po ? Vous pouvez dès à présent vous porter candidat à nos programmes pour la rentrée 2019. Les dates d’ouverture et de fin de dépôt des candidatures dépendent des formations et des procédures d’admission : découvrez quel est votre calendrier d’admission !

Lire la suite
“Le terrorisme est quasiment une donnée constitutive de la démocratie”

“Le terrorisme est quasiment une donnée constitutive de la démocratie”

Ancien fonctionnaire du ministère de la Défense et auteur du livre Politique du Secret : Regards sur le bureau des légendes (PUF, 2018), Yves Trotignon est enseignant à Sciences Po spécialisé dans les questions de terrorisme et de djihadisme. Sécurité, secret défense, contre-terrorisme… Un échange passionnant autour de l’une des principales menaces de ces dernières années.

Lire la suite
Les meilleures copies 2018

Les meilleures copies 2018

Commenter Le Roman inachevé de Louis Aragon, se demander si la Résistance a contribué à transformer la République, ou présenter un extrait de l’autobiographie de Simone Veil, ce sont quelques-unes des épreuves sur lesquelles ont planché les candidats à l’entrée en première année à Sciences Po en 2018. Retrouvez leurs meilleures copies.

Lire la suite
“La fiction permet d’évoquer des questions qui traversent la société”

“La fiction permet d’évoquer des questions qui traversent la société”

Passée par la London School of Economics et par Sciences Po, Fanny Herrero débute une carrière de comédienne avant de devenir scénariste. Elle est la créatrice et la femme-orchestre de l’écriture de la série Dix pour cent, dont la très attendue troisième saison démarre le 14 novembre 2018. Rencontre avec cette "showrunner" qui a façonné la série phare de France 2.

Lire la suite