Committed to Africa

Romaric Compaoré comes from Burkina Faso and is working on a project to facilitate access to water in his village. Romaric is part of the first cohort of Sciences Po - MasterCard Foundation Scholars, a programme to educate and support bright young African students with a personal commitment to changing the world around them.

Why did you choose the Europe-Africa programme at Sciences Po?

I wanted to get to know my continent better so I could take an active part in its development. I was looking for a really African programme, not like the African Studies programmes at American universities. I wanted a strong African focus. When I heard about Sciences Po’s Europe-Africa programme at my high school in Ouagadougou, I knew it was for me. Then when I learned there was a Mastercard Foundation scholarship for African students keen to contribute to the continent’s development, that was the icing on the cake.

Where does this desire to become an expert on Africa come from?

The development of my country, Burkina Faso, is closely linked to the development of the continent’s other countries. African countries have to solve their problems together. I want to devote my efforts to the economical and political integration of African countries. That’s why I want to become an expert on the continent. Later, I would like to join an organisation like the African Union, or start a company to work towards African integration.

When you were 16, you launched a project to build a water tower in your village in Burkina Faso. Can you tell us more?

It was at high school that I started the Yakin project, named after my village in Burkina Faso. The goal is to build a water tower in Yakin, a village where the main economic activity is market gardening.

But market gardening is only possible for three months a year, in the rainy season. Over those three months, the villagers manage to grow enough produce for the whole village. But after the three months, in the dry season, water is difficult to find. The children are tasked with fetching water and leave school. The women can’t go to the hospital because it involves costs they can’t pay. Without treatment, many children die of fever.

If water were available all year, the village would have income all year. Solving the water problem would solve most of the village’s other problems.

I started this project in Year 11 and I plan to finish it in 2018.

How do you plan to finish the water tower project in Burkina Faso while you’re studying at Sciences Po?

I’ve already raised quite a lot of money, but we still need more to make the project a reality. When I arrived at Sciences Po, I presented the project and the Reims students chose it as one of student initiatives for the year, which means I’ll be able to keep working on it and raising funds, even at a distance. My goal for 2018 is to raise the necessary funds to build the water tower and get it up and running.

Related links

Concours juridiques : un palmarès brillant

Concours juridiques : un palmarès brillant

L’École de droit de Sciences Po confirme son excellent positionnement dans la préparation aux concours juridiques avec un taux de réussite de 53 % au concours 2017 de l’École Nationale de la Magistrature (ENM). Parmi les 170 étudiants de la classe préparatoire ayant présenté le concours,  90 ont été admis. Neuf d’entre eux, dont la major, figurent dans les dix premiers du classement.

Lire la suite
Les économistes se mobilisent pour la zone euro

Les économistes se mobilisent pour la zone euro

Alors que l’Europe connaît une embellie économique après une longue période de stagnation, 14 éminents économistes appellent les gouvernements européens à mettre en place de nouvelles règles économiques pour la zone euro dans un rapport publié aujourd'hui. Philippe Martin, enseignant-chercheur au Département d’économie de Sciences Po, est l’un d’entre eux. Il explique pourquoi il est urgent de réformer.

Lire la suite
Et si vous étudiez à Sciences Po cet été ?

Et si vous étudiez à Sciences Po cet été ?

Vous êtes lycéen ou étudiant ? Vous souhaitez étudier les sciences humaines et sociales à Sciences Po le temps d'un été ? Les candidatures pour l’édition 2018 de la Summer School sont ouvertes, avec deux programmes distincts, l'un pour les étudiants, l'autre pour les lycéens. Voici ce qu’il faut savoir avant de déposer sa candidature.

Lire la suite
Artillerie : découvrez notre futur campus !

Artillerie : découvrez notre futur campus !

Une nouvelle histoire débute pour Sciences Po. L’équipe qui a été choisie pour redessiner le site de l’Artillerie, acquis fin 2016, vient d’être révélée : le projet sera emmené par Sogelym Dixence, avec les architectes Jean-Michel Wilmotte, Moreau-Kusunoki et Sasaki. Au delà du défi architectural - transformer en campus universitaire durable et innovant un ancien noviciat fondé au XVIIè siècle - c’est pour Sciences Po une véritable refondation, 150 ans après sa création.

Lire la suite
“Les peuples arabes n’ont pas dit leur dernier mot”

“Les peuples arabes n’ont pas dit leur dernier mot”

Syrie, Égypte, Libye, Yémen… Après avoir connu, en 2011, un élan  démocratique sans précédent, ces pays subissent aujourd’hui un retournement glaçant avec une répression féroce et des guerres meurtrières. Dans son dernier ouvrage « Généraux, gangsters et jihadistes. Histoire de la contre-révolution arabe » (La Découverte), Jean-Pierre Filiu, historien à Sciences Po, s’emploie à décrire la fragilité de régimes autoritaires trop souvent présentés comme un “moindre mal”.

Lire la suite
Projet Artillerie : premières impressions

Projet Artillerie : premières impressions

Sciences Po dévoilait jeudi 11 janvier 2018 le projet architectural qui va redessiner le site de l'Artillerie, acquis en 2016, et plus largement recomposer son campus parisien à l'horizon 2022, date de ses 150 ans. Premières impressions de nos étudiants, partenaires, alumni et invités lors de l'événement organisé sur place à cette occasion. 

Lire la suite
Qui possède les médias ?

Qui possède les médias ?

Qui possède les médias ? Pas facile de répondre à cette question tant l’actionnariat des médias d’information se caractérise par sa complexité et son manque de transparence. Dans une étude récente, Julia Cagé, Assistant Professor au Département d’économie et chercheuse affiliée au Laboratoire interdisciplinaire d’évaluation des politiques publiques (LIEPP) de Sciences Po, tente de retracer qui détient nos radios, télés et médias de presse écrite et en ligne, en France et en Espagne.

Lire la suite
Tout savoir sur l'insertion professionnelle de nos diplômés

Tout savoir sur l'insertion professionnelle de nos diplômés

D’après notre dernière enquête d’insertion professionnelle portant sur la promotion 2015, nos diplômés s’insèrent toujours aussi aisément sur le marché du travail. 91% de ceux qui ont choisi d’entrer dans la vie active ont ainsi un emploi un an après leur diplôme. A 71%, ils travaillent dans le privé et, à 35%, hors de France. Découvrez tous les résultats de notre enquête !

Lire la suite
Qui est entré à Sciences Po en 2017 ?

Qui est entré à Sciences Po en 2017 ?

Avec près de 17 000 candidats au total, le bilan des admissions 2017 confirme l’attractivité de Sciences Po, notamment auprès des candidats internationaux qui sont de plus en plus nombreux. Beau succès aussi pour nos masters, avec une hausse de 6 % pour les candidats à nos sept Écoles de second cycle.

Lire la suite