“I hope one day we will see the positive outcome of the 2011 Egyptian Revolution”

Malak Gadalla, who comes from Egypt, will matriculate to the Sciences Po Campus of Menton in the fall, where she will pursue the Europe-Middle East programme. The second in our 2017 #FirstYearsScPo series. Read the interview below.

Why did you choose the Sciences Po Campus of Menton?

I'm very interested in the social sciences, especially history and economics, and I find Sciences Po an excellent opportunity for me to study in depth the social sciences while developing my analytical skills and my critical thinking. Why Menton? I'm Egyptian and I've always lived in the Middle East. I was 12 years old when the Arab Spring broke out in 2011. Since that time, there have been dramatic changes in the region, whether in Syria, in Iraq or in Libya... Even in Egypt, the lives of many people have changed. Increasingly, many of them live in difficult situations. Due to the current economic downturn, some people denounce these revolutions, but I still hope that one day we will see the positive outcome of the January 2011 revolution. I think that Sciences Po will help me invest in the region, especially when it comes to fighting poverty, protecting the minorities, and defending women’s rights in the Middle East.

How would you like to involve yourself in the campus’ culture?

The student life on campus is very dynamic and rich. I’m quite interested in Amnesty International, which focuses on human rights with many supporters and members around the world. In addition to that, there’s a new association on campus: a cooking club. I’d be happy to be a member of this association to let people discover Egyptian cuisine, which is very special. Moreover, it will be a good opportunity to explore other countries’ food. I would also like to be part of the Bureau des Arts: I’m very fascinated by Arabic calligraphy and crochet and I hope we can start a workshop for these two activities.

What are you looking forward to the most?

I’m really looking forward to discovering a new discipline, law, in particular international law. I would also like to study a new language, Persian, that I chose as my main language because I think that nowadays Iran is playing a huge role in the region, especially when it comes to its crumbling relations with Saudi Arabia. That’s why I think it’s necessary to understand these tensions from different point of views.

What do you aspire to do later on?

I’d like to have a Master’s degree in public international law to start a career in diplomacy or with international organizations such as the UN. I would like to be involved in protecting women’s rights and protecting ethnic and religious minorities in the Middle East in order to promote human dignity and freedom, values I strongly believe in.

Related Links

On vous dit tout sur le Collège universitaire !

On vous dit tout sur le Collège universitaire !

Rendez-vous le 8 novembre prochain à 18h00 en direct sur Campus-Channel pour une émission consacrée à notre premier cycle. Pendant une heure, Bénédicte Durand, doyenne du Collège universitaire, Myriam Dubois-Monkachi, co-directrice de la scolarité, accompagnées par deux étudiants de Sciences Po, répondront à toutes vos questions concernant les procédures d'admission, la préparation aux épreuves, les enseignements et la vie quotidienne sur les 7 campus de Sciences Po.

Lire la suite
Les 7 écoles de Sciences Po répondent à vos questions

Les 7 écoles de Sciences Po répondent à vos questions

Tout au long des mois de novembre et de décembre, les sept écoles de Sciences Po présentent leur offre de masters lors d'une émission en direct sur le site web Campus-Channel. Pendant 40 minutes, vous pourrez poser toutes vos questions aux doyens et aux étudiants de Sciences Po afin de mieux connaître les programmes et les métiers auxquels préparent les écoles.

Lire la suite
Dieu n’est pas mort : il fait de la politique

Dieu n’est pas mort : il fait de la politique

Partout dans le monde, le religieux est de retour. À l'intérieur des États comme sur la scène internationale, il se mêle désormais des enjeux de société comme de la politique. Analyser ce retour sous différents angles et dans toute sa diversité, c’est l’objectif de l’ouvrage “L’Enjeu mondial. Religion et politique”. Alain Dieckhoff, directeur du CERI, qui l’a co-piloté avec Philippe Portier, directeur du GSRL (CNRS/École pratique des hautes études), nous dévoile les nouveaux liens étroits et complexes qu’entretiennent religion et politique dans le monde contemporain.

Lire la suite
Rula Ghani, “First Lady” d’Afghanistan, promo 1969

Rula Ghani, “First Lady” d’Afghanistan, promo 1969

Être une jeune fille rangée, étrangère et loin de sa famille, dans le Paris de mai 68. Être une jeune fille tout court dans le Sciences Po de 1967 qui ne compte que 25% d’étudiantes. 47 ans plus tard, être en Afghanistan la première “First Lady” d’un pays qui n’avait jamais vu le visage d’une femme de président. “J’ai appris à m’adapter”, résume modestement Rula Ghani, qui incarne aujourd’hui pour les femmes afghanes un espoir et un exemple. À l’occasion de sa conférence à Sciences Po vendredi 13 octobre, retour sur les années étudiantes de cette diplômée d’exception.

Lire la suite
Sciences Po à la 50e place mondiale en sciences sociales

Sciences Po à la 50e place mondiale en sciences sociales

Le Times Higher Education (THE), qui dresse chaque année un classement mondial des universités très suivi par les acteurs du secteur, vient de publier ses palmarès thématiques. Alors qu’aucun établissement français ne figurait dans le top 100 mondial en sciences sociales l’an passé, Sciences Po se hisse cette année à la cinquantième position mondiale et se place désormais comme la première université française dans ce domaine.

Lire la suite
Nos campus en régions vous ouvrent leurs portes !

Nos campus en régions vous ouvrent leurs portes !

Vous êtes lycéen, vous voulez vous porter candidat à Sciences Po ? Enseignements, vie de campus : venez poser toutes vos questions lors des Journées Portes Ouvertes de nos campus en régions. Une occasion unique de rencontrer étudiants, professeurs et responsables pédagogiques du Collège universitaire (le 1er cycle de Sciences Po en trois ans).

Lire la suite
« Un regard critique sur l’entreprise »

« Un regard critique sur l’entreprise »

Le Prix du Livre RH créé par Syntec recrutement en partenariat avec Le Monde et Sciences Po a récompensé le 3 octobre dernier l’ouvrage de Dominique Lhuillier et Anne-Marie Waser Que font les 10 millions de malades ? Vivre et travailler avec une maladie chronique qui dénonce l’exclusion des malades chroniques de l’entreprise. Entretien à cette occasion avec Henri Bergeron, directeur du master Organisations et Management des Ressources Humaines au sein de l’École du management et de l’innovation de Sciences Po et président du jury du Prix du livre RH.

Lire la suite
Les meilleures copies 2017

Les meilleures copies 2017

Commenter un extrait de L’Éducation sentimentale de Flaubert, évoquer les débuts de la Ve République ou encore comparer certains régimes totalitaires… Ce sont quelques-uns des sujets sur lesquels les prétendants à l’entrée à Sciences Po ont dû plancher cette année lors des épreuves écrites. Certains ont brillamment réussi cette épreuve. En exclusivité, voici leurs plus belles copies.

Lire la suite

"Nous devons tant à Simone Veil"

Les 2406 diplômés de la promotion 2017 s’en souviendront. Le 30 juin 2017, au matin du jour où ils s’apprêtaient à recevoir leur diplôme, disparaissait Simone Veil, immense figure nationale et européenne dont l’hommage a teinté d’une solennité toute particulière la cérémonie qui les faisait entrer dans la vie d’adulte : pas un discours en effet qui n’ait rendu hommage à “celle à qui nous devons tant” (Frédéric Mion).  

Lire la suite

"C'est maintenant que tout commence"

Reims, Dijon, Menton… L’un après l’autre, les 7 campus de Sciences Po ont effectué leur rentrée. Près de 1650 étudiants rejoignent ainsi la communauté des “Sciences Po” pour suivre les trois années passionnantes du premier cycle du Collège universitaire. D’où viennent-ils ? Quels sont leurs envies et leurs projets ?  La parole à nos étudiants.

Lire la suite