“I hope one day we will see the positive outcome of the 2011 Egyptian Revolution”

Malak Gadalla, who comes from Egypt, will matriculate to the Sciences Po Campus of Menton in the fall, where she will pursue the Europe-Middle East programme. The second in our 2017 #FirstYearsScPo series. Read the interview below.

Why did you choose the Sciences Po Campus of Menton?

I'm very interested in the social sciences, especially history and economics, and I find Sciences Po an excellent opportunity for me to study in depth the social sciences while developing my analytical skills and my critical thinking. Why Menton? I'm Egyptian and I've always lived in the Middle East. I was 12 years old when the Arab Spring broke out in 2011. Since that time, there have been dramatic changes in the region, whether in Syria, in Iraq or in Libya... Even in Egypt, the lives of many people have changed. Increasingly, many of them live in difficult situations. Due to the current economic downturn, some people denounce these revolutions, but I still hope that one day we will see the positive outcome of the January 2011 revolution. I think that Sciences Po will help me invest in the region, especially when it comes to fighting poverty, protecting the minorities, and defending women’s rights in the Middle East.

How would you like to involve yourself in the campus’ culture?

The student life on campus is very dynamic and rich. I’m quite interested in Amnesty International, which focuses on human rights with many supporters and members around the world. In addition to that, there’s a new association on campus: a cooking club. I’d be happy to be a member of this association to let people discover Egyptian cuisine, which is very special. Moreover, it will be a good opportunity to explore other countries’ food. I would also like to be part of the Bureau des Arts: I’m very fascinated by Arabic calligraphy and crochet and I hope we can start a workshop for these two activities.

What are you looking forward to the most?

I’m really looking forward to discovering a new discipline, law, in particular international law. I would also like to study a new language, Persian, that I chose as my main language because I think that nowadays Iran is playing a huge role in the region, especially when it comes to its crumbling relations with Saudi Arabia. That’s why I think it’s necessary to understand these tensions from different point of views.

What do you aspire to do later on?

I’d like to have a Master’s degree in public international law to start a career in diplomacy or with international organizations such as the UN. I would like to be involved in protecting women’s rights and protecting ethnic and religious minorities in the Middle East in order to promote human dignity and freedom, values I strongly believe in.

Related Links

Curiosité littéraire

Curiosité littéraire

Cet été, la librairie de Sciences Po vous fait partager sa bibliothèque idéale. Du roman au manuel pratique, en passant par la bande dessinée, une sélection de livres pour mieux comprendre le monde ! Cette semaine, Dans la dèche à Paris et à Londres, le récit des années de jeunesse du célèbre inventeur du concept de « Big Brother », George Orwell. 

Lire la suite
 Parents : 7 raisons d’envoyer votre enfant à Sciences Po

Parents : 7 raisons d’envoyer votre enfant à Sciences Po

Vous vous remettez à peine de son entrée en CP. Autant dire que la perspective que votre petit(e) passe le Bac l'année prochaine vous paraît surréaliste. Quant à savoir s'il faut ou pas lui conseiller d'aller à Sciences Po, voilà qui relève de la science-fiction. Nous ne pouvons pas grand-chose pour vous aider à passer le cap. Nous sommes sûrs en revanche que Sciences Po va aider votre enfant à se construire un parcours qui lui ressemble. Voici pourquoi.

Lire la suite
Rétro #4

Rétro #4 "Le fantasme d'un Sciences Po parisien et inaccessible"

Tout au long de l’été, nous vous proposons de revivre des moments forts de l’année universitaire 2016-2017. Aujourd’hui, retour sur les 15 ans des Conventions éducation prioritaire. Pour fêter cet anniversaire, Sciences Po donnait la parole à quelques uns des 1600 étudiants entrés par ce dispositif créé en 2001. Parmi ces témoins, Bastien Desclaux, est venu raconter comment les CEP ont changé sa vie... et ses préjugés sur Sciences Po.

Lire la suite
Les coulisses du métier de magistrate

Les coulisses du métier de magistrate

Cet été, la librairie de Sciences Po vous fait partager sa bibliothèque idéale. Du roman au manuel pratique, en passant par la bande dessinée, une sélection de livres pour mieux comprendre le monde ! Cette semaine, La Juge de trente ans de Céline Roux, le témoignage d’une jeune magistrate à ses débuts qui fait découvrir l’envers du décor de ce métier.  

Lire la suite
« Soft power » : culture et diplomatie

« Soft power » : culture et diplomatie

Invitée aux Centre et Département d'histoire de Sciences Po, Jessica Gienow-Hecht, professeur au John F. Kennedy Institute for North American Studies d'histoire de la Freie Universität de Berlin, s'est spécialisée dans le rôle de la culture dans les relations internationales. De l'implication des journalistes en situation de conflit, en passant par les enjeux diplomatiques que peuvent représenter certains musiciens, interview d'une spécialiste du « soft power ».

Lire la suite
Rétro #3 : un nouveau campus pour se réinventer

Rétro #3 : un nouveau campus pour se réinventer

Tout au long de l’été, nous vous proposons de revivre des moments forts de l’année universitaire 2016-2017. Aujourd’hui, retour sur un événement qui fait désormais partie de l’histoire de Sciences Po : la signature officielle de l’acte d’acquisition de l’hôtel de l’Artillerie, le 23 décembre 2016. L’aboutissement de plus de trois ans de travail. Et la promesse d’une réinvention de Sciences Po autour d’un campus parisien entièrement repensé. Prochaine étape du projet, baptisé Campus 2022 : la désignation du lauréat et la présentation du projet architectural fin 2017.

Lire la suite
« Encourager le dialogue Orient-Occident »

« Encourager le dialogue Orient-Occident »

Les enseignements proposés sur le campus de Menton se concentrent sur le Moyen-Orient et les pays du pourtour méditerranéen. Si dialogue interculturel et débat interreligieux sont de mise sur le campus, c’est surtout grâce à son directeur, Bernard El Ghoul, qui a su imposer des valeurs de vivre ensemble et de tolérance à des étudiants venus d’ici et d’ailleurs. Portrait d’un directeur apprécié, surnommé affectueusement par ses étudiants le « Di Caprio libanais ».

Lire la suite
Le Rwanda autrement

Le Rwanda autrement

Cet été, la librairie de Sciences Po vous fait partager sa bibliothèque idéale. Du roman au manuel pratique, en passant par la bande dessinée, une sélection de livres pour mieux comprendre le monde ! Cette semaine, on vous fait découvrir « L’âme des peuples », une collection de récits de voyages dont chaque volume fait découvrir un pays dans son quotidien contemporain. Exemple avec Rwanda. Mille collines, mille traumatismes, de la journaliste Colette Braeckman.

Lire la suite
Et si le vote prenait racine dans l’enfance ?

Et si le vote prenait racine dans l’enfance ?

« Dis-moi comment tu as grandi et je te dirai comment tu as voté ». Une étude publiée par le magazine Evolution and Human Behavior prouve que la manière dont on a vécu son enfance a une incidence directe... sur l’orientation politique. Cette enquête, pilotée par l’INSERM en partenariat avec Sciences Po, est le fruit d’une recherche menée auprès de milliers de personnes. Explications de Yann Algan, économiste et doyen de l’École d’affaires publiques de Sciences Po, qui a participé à cette étude.

Lire la suite