Incarcération et application des lois en France (2016)

Responsables du projet : 

Chercheurs associés : 

  • Aurelie Ouss (Université de Chicago, Crime lab)
  • Arnaud Philippe (IAST / Ecole économie de Toulouse)
  • Emeric Henry (Département d'économie, Sciences Po)

Le projet a obtenu le financement du LIEPP dans le cadre de l'appel à projets 2016. 

Ce projet a deux objectifs principaux: (1) comprendre comment les conditions d'incarcération affectent la propension à récidiver d'anciens détenus français et (2) comprendre si des politiques de contrôle de crime plus strictes et en particulier la grille des peines ont un effet persistant sur des décisions juridiques (par exemple sur la culture des juges) et peuvent donc ainsi influer sur le taux d'incarcération à long terme. En matière de politiques publiques, ce projet nous permettra de comprendre comment réduire la récidive en modifiant les conditions d'incarcération et comment des décisions politiques augmentant la sévérité du système de peine peuvent influer sur le taux d'incarcération et la prise de décision juridique.

Le projet est à l'intersection entre l'économie, le droit, la criminologie et la sociologie. Toutes ces disciplines partagent le même cadre et la même méthodologie. Il combine la recherche quantitative (au cœur de notre projet) avec des enseignements provenant d'un travail qualitatif sur la prise de décision juridique.

Poster juin 2017