Chaire pour l'entrepreneuriat des femmes

Lancement avec la participation du LIEPP le 11 avril 2018
  • Actualité Sciences PoActualité Sciences Po

 

SCIENCES PO INAUGURE
UNE CHAIRE POUR L’ENTREPRENEURIAT DES FEMMES

 

Sciences Po inaugure la Chaire pour l’entrepreneuriat des femmes, nouvelle Chaire de recherche et d’enseignement. Son objectif est de créer et d’évaluer scientifiquement des interventions visant à réduire les barrières auxquelles les femmes se trouvent confrontées dans leurs carrières, qu’il s’agisse d’accéder à des postes de leadership ou de se lancer dans l’entrepreneuriat. Elle s’adresse à la fois aux étudiantes pouvant être découragées par l’entrepreneuriat, aux dirigeants d’entreprises souhaitant être guidés dans le choix des interventions possibles ou aux pouvoirs publics désirant sensibiliser le plus grand nombre aux bonnes pratiques.

Elle vise notamment à développer les compétences entrepreneuriales, en particulier les soft skills, de plus en plus nécessaires aux évolutions de carrières dans un marché du travail en pleine transformation, afin que plus de femmes accèdent à des postes à responsabilité.  

La Chaire développera des activités autour de trois axes, portées par le Centre pour l’entrepreneuriat et le LIEPP :

  • Recherche : développer des travaux menés en économie expérimentale, en sociologie et en psychologie sociale principalement, portant sur le développement d’interventions visant à réduire les freins qui découragent les femmes à se lancer dans l’entrepreneuriat ou, plus largement, à atteindre des postes à responsabilité.

  • Pédagogie : mettre en oeuvre concrètement les résultats de la recherche, afin de créer de nouveaux enseignements et des ateliers ponctuels permettant de développer les compétences nécessaires à des carrières professionnelles inscrites dans un marché du travail en évolution.

  • Diffusion des savoirs : informer la société plus largement sur les interventions efficaces pour favoriser l’entrepreneuriat et le leadership des femmes.

“Après plusieurs années consacrées à la recherche sur le genre et sur l’étude des stéréotypes, cette chaire nous permet d’aller plus loin dans l’analyse des interventions possibles pour proposer des solutions véritablement efficaces pour favoriser le leadership des femmes.” précise Anne Boring (chercheure affiliée au LIEPP), responsable de la chaire.

S’appuyer sur l’expertise du LIEPP et de PRESAGE et mieux informer les universités, entreprises et pouvoirs publics

La Chaire s’appuie sur l’expertise unique de Sciences Po en termes d’évaluation développée notamment au sein du Laboratoire interdisciplinaire d'évaluation des politiques publiques, laboratoire d'excellence (Labex) créé en 2011.

Les travaux de recherche de cette Chaire s’inscriront au sein de l’axe de recherche Discriminations et inégalités sociales du LIEPP qui a pour objectif de contribuer au débat public en évaluant l'ampleur et l'évolution des discriminations en France et en analysant les défis qu'elles posent à l'action politique de lutte contre les inégalités sociales.

Le programme de la Chaire s’appuie par ailleurs sur la recherche développée à Sciences Po dans le domaine de l’égalité femmes-hommes, notamment via le Programme d’Enseignement et de Recherche des Savoirs sur le Genre (PRESAGE). 

Grâce à cette expertise, la Chaire produira des travaux de recherche dont les résultats viseront à mieux informer les universités, entreprises et pouvoirs publics. Les travaux de recherche porteront en priorité sur l’évaluation scientifique d’interventions visant à réduire l’impact des stéréotypes et des biais de genre qui freinent les ambitions professionnelles des femmes. Le programme contribuera au développement de la recherche sur les approches optimales pour favoriser les compétences (savoir-faire et savoir-être) d’esprit entrepreneurial des femmes. Le premier policy brief portera sur la question de la prise de parole en public des femmes et des interventions visant à les aider à développer leurs compétences en ce domaine.

La Chaire est soutenue par le mécénat de la Fondation CHANEL et de Goldman Sachs.

Pour plus d'information, lire le Communiqué de Presse complet de Sciences Po