À la recherche des cités perdues

À la recherche des cités perdues

Thomas Chaney, chercheur au Département d’économie à Sciences Po, est spécialiste du commerce international, de la finance et des réseaux. Lauréat de nombreux prix, et nominé cette année au prestigieux Prix du meilleur jeune économiste, il mène des recherches qui croisent modèles théoriques et d’autres champs inattendus comme... l’archéologie. Ou comment un économiste s’est mis en quête de cités disparues il y a plusieurs millénaires à l’aide d’équations.

Lire la suite
Julia Cagé : vers une autre économie des médias

Julia Cagé : vers une autre économie des médias

Économiste, chercheuse passionnée par la presse ou encore femme engagée en politique aux côtés de Benoît Hamon... Julia Cagé, professeur d’économie à Sciences Po, cultive avec talent de multiples cordes à son arc. Mais c’est avant tout une spécialiste des médias, qu’elle scrute au spectre des sciences économiques pour comprendre leur évolution. Interview.

Lire la suite
De Sciences Po à Harvard

De Sciences Po à Harvard

Après avoir soutenu sa thèse à Sciences Po sur « L’État social et les jeunes en Europe », Tom Chevalier va mener un projet de recherche au Center for European Studies de Harvard, grâce à la bourse d’étude German John F. Kennedy Memorial Fellowship. De Sciences Po à Harvard, en passant par le champ, - encore peu connu en France -, de l’économie politique comparée, Tom Chevalier nous raconte son parcours de chercheur.

Lire la suite
« Soft power » : culture et diplomatie

« Soft power » : culture et diplomatie

Invitée aux Centre et Département d'histoire de Sciences Po, Jessica Gienow-Hecht, professeur au John F. Kennedy Institute for North American Studies d'histoire de la Freie Universität de Berlin, s'est spécialisée dans le rôle de la culture dans les relations internationales. De l'implication des journalistes en situation de conflit, en passant par les enjeux diplomatiques que peuvent représenter certains musiciens, interview d'une spécialiste du « soft power ».

Lire la suite
Et si le vote prenait racine dans l’enfance ?

Et si le vote prenait racine dans l’enfance ?

« Dis-moi comment tu as grandi et je te dirai comment tu as voté ». Une étude publiée par le magazine Evolution and Human Behavior prouve que la manière dont on a vécu son enfance a une incidence directe... sur l’orientation politique. Cette enquête, pilotée par l’INSERM en partenariat avec Sciences Po, est le fruit d’une recherche menée auprès de milliers de personnes. Explications de Yann Algan, économiste et doyen de l’École d’affaires publiques de Sciences Po, qui a participé à cette étude.

Lire la suite
Images à l’appui

Images à l’appui

À l'occasion des Asia Days à Sciences Po, du 26 au 28 juin 2017, des chercheurs en relations internationales ont exposé leurs photographies réalisées en Asie et se sont interrogés sur le statut de ces photographies : sont-elles de simples "notes visuelles" ? Ou bien ces documents tiennent-ils une place particulière ? Réponse en vidéo.

Lire la suite
Vivre ensemble en Europe avec nos différences

Vivre ensemble en Europe avec nos différences

Par Nonna Mayer (CEE). De 2012 à 2015, à l’initiative du Forum Bruno Kreisky pour un Dialogue International, un séminaire biannuel s’est tenu à Vienne pour réfléchir au rapport à l’Autre. Sous la direction d’Antony Lerman, chercheur honoraire au Parkes Institute for the Study of Jewish/Non-Jewish Relations à l’Université de Southampton et rédacteur adjoint à la revue Patterns of Prejudice, un livre collectif en est issu : « Do I belong ? Reflections from Europe ». Ce n’est pas un ouvrage de sciences sociales, il ne s’appuie par sur des statistiques, des sondages ou des entretiens, les contributeurs devaient se fonder sur leur propre expérience. Les essais qui en résultent, très personnels, souvent émouvants, apportent un regard neuf sur ce qu’appartenir à l’Europe signifie aujourd’hui, dans un contexte de fortes turbulences marqué par la crise des réfugiés, le terrorisme, la dynamique électorale des partis populistes et, il y a tout juste un an, le Brexit.

Lire la suite
Législatives : un rendez-vous manqué avec la jeunesse

Législatives : un rendez-vous manqué avec la jeunesse

Par Anne Muxel (CEVIPOF). Les élections législatives, transformées en seule chambre d’écho de la victoire présidentielle, n’ont pas mobilisé les Français, qu’ils aient été lassés par les vicissitudes d’une séquence électorale trop longue, qu’ils aient exprimé une défiance ou qu’ils aient conforté par leur silence le choix présidentiel considéré comme le seul déterminant. Le nombre d’électeurs restés en dehors de la décision électorale a atteint un record historique : 51,3 % au premier tour et au second tour 57,4 %.

Lire la suite
Nos projets de recherche ont le vent en poupe !

Nos projets de recherche ont le vent en poupe !

Pour la quatrième année, l’Agence Nationale de la Recherche (ANR) a lancé son appel à projets générique. Ouvert à toutes les disciplines scientifiques et à tous types de recherche, cet appel permet aux porteurs de projets sélectionnés de se voir attribuer des fonds afin de développer, de façon autonome, des travaux sur une thématique propre. Cette année, 7 projets présentés par Sciences Po ont été retenus, soit un taux de réussite exceptionnel de 38%, contre 12 à 15% seulement au niveau national.

Lire la suite
La féminisation élitiste de l’Assemblée nationale

La féminisation élitiste de l’Assemblée nationale

Par Luc Rouban (CEVIPOF). La féminisation de l’Assemblée nationale issue des élections législatives de 2017 apparaît comme l’un des principaux facteurs de renouvellement du personnel politique revendiqué par la République en Marche (LREM). Cette féminisation a considérablement progressé, mais elle ne concerne toujours en 2017 que 38,8 % de tous les députés contre 27 % en 2012 et 18,4 % en 2007. On est donc encore loin d’une parité réelle et cela d’autant plus que les postes les plus importants de l’Assemblée, comme la présidence, sont revenus à des hommes.

Lire la suite