Qui possède les médias ?

Qui possède les médias ? Pas facile de répondre à cette question tant l’actionnariat des médias d’information se caractérise par sa complexité et son manque de transparence. Dans une étude récente, Julia Cagé, Assistant Professor au Département d’économie et chercheuse affiliée au Laboratoire interdisciplinaire d’évaluation des politiques publiques (LIEPP) de Sciences Po, tente de retracer qui détient nos radios, télés et médias de presse écrite et en ligne, en France et en Espagne.

Objectif : mettre davantage de démocratie dans l’information. “La démocratie ce n’est pas une personne, une voix. C’est une personne informée, une voix”, souligne Julia Cagé. La chercheuse livre les premières conclusions de son étude.

Un tiers des actionnaires ne peuvent pas être identifiés

La recherche met en évidence la très grande complexité et le manque de transparence de l’actionnariat des médias, en France comme en Espagne : les auteurs révèlent l’impossibilité d’identifier un tiers des actionnaires présents dans la structure des médias étudiés.

Les médias tendent à être possédés principalement par des entreprises (près de 80% en France et 46% en Espagne) et très peu par des individus. Les grandes “familles” qui ont longtemps possédé des médias les ont petit à petit cédés au cours des dernières décennies. Si l’actionnariat familial des médias reste aujourd’hui relativement plus important en Espagne (40%), tout laisse à penser que cette situation pourrait ne pas durer.

Les institutions publiques au sens large tiennent également une place très minoritaire dans le capital des médias d’information dans les deux pays, à l’exception de l’audiovisuel.

Les secteurs finances et assurances surreprésentés

Parmi les entreprises privées possédant des médias, le secteur des « activités financières et d’assurance » est surreprésenté. En France, ce secteur représente 51% des entreprises actionnaires des médias, soit près de trois fois plus que le secteur de l’information et de la communication (18%).

L’actionnariat des médias étant extrêmement mouvant, les auteurs plaident pour la création d’une cartographie en temps réel détaillant l’actionnariat des grands médias et accessible au grand public. Au-delà de l’élargissement à d’autres pays (Royaume-Uni, États-Unis, Japon et Italie), la prochaine étape de cette recherche consistera à mesurer l’impact de la structure de l’actionnariat sur la couverture médiatique.

Lire le résumé de l'enquête (en anglais et français) ainsi que le rapport complet (en anglais).

Cette recherche, coordonnée par Julia Cagé et Olivier Godechot (directeur de recherche CNRS, OSC) a été réalisée dans le cadre d’un partenariat entre le Laboratoire interdisciplinaire d’évaluation des politiques publiques (LIEPP) et Reporters sans Frontières (RSF). Ce premier rapport se concentre sur les cas de la France et de l’Espagne avec plus de 700 médias déjà étudiés (dont près de 400 pour la France).

En savoir plus

Abonnez-vous à "Une semaine à Sciences Po", et recevez chaque vendredi le meilleur de Sciences Po

Abonnez-vous à Cogito, la lettre de la recherche à Sciences Po

“Nous devons tous habiter quelque part”

“Nous devons tous habiter quelque part”

Le logement est-il un bien ? Est-il un droit ? De Bombay à Paris, en passant par les grandes villes des États-Unis, Sukriti Issar invite chaque semaine ses étudiants à réfléchir au rôle du logement au sein des villes et dans la vie des individus. Un sujet qui mêle l’intime à l’économie, la sociologie au droit, à la croisée des disciplines.

Lire la suite
Fin du blocage des bâtiments à Sciences Po

Fin du blocage des bâtiments à Sciences Po

Après deux jours de blocage par un groupe d'étudiants mobilisés contre la loi Orientation et réussite des étudiants (ORE), l'occupation du site principal du campus parisien de Sciences Po a pris fin vendredi 20 avril en début d'après-midi. L’accès à tous les bâtiments du campus de Sciences Po à Paris est à nouveau possible pour l’ensemble des étudiants, enseignants et salariés. Les enseignements ont repris normalement dès vendredi après-midi.

Lire la suite
Réconcilier “humain” et

Réconcilier “humain” et "droits de l’homme”

Pour elle, c’est bien plus qu’une vocation. Étudiante en master "Human Rights and Humanitarian Action" à l'École des affaires internationales de Sciences Po (PSIA), Vanessa Topp se rend chaque semaine dans le quartier de la Porte de la Chapelle à Paris à la rencontre des migrants pour leur apporter son soutien. Portrait vidéo d'une jeune femme pour qui étude des droits de l'homme rime avec engagement.

Lire la suite
Vers l’orbanisation de l’Europe ?

Vers l’orbanisation de l’Europe ?

Par Sylvain Kahn - Viktor Orban et la Fidesz ont remporté les élections législatives en Hongrie dimanche 8 avril 2018. Avec plus de 48 % des suffrages et plus du tiers des sièges, ils progressent significativement par rapport aux deux précédents scrutins qui, déjà, les avaient mené au pouvoir en 2010 et en 2014. Cette troisième victoire de rang signale une évolution structurelle de la vie politique européenne. Cette évolution peut être baptisée « l’orbanisation » de l’Europe.

Lire la suite
Jacinda Ardern et Justin Trudeau à Sciences Po

Jacinda Ardern et Justin Trudeau à Sciences Po

Ils ont en commun de compter parmi les plus jeunes chefs de gouvernement au monde. À l'occasion de leurs visites officielles en France, Jacinda Ardern, Première ministre de Nouvelle-Zélande, et Justin Trudeau, Premier ministre du Canada, sont venus donner deux conférences exceptionnelles ce lundi 16 avril 2018 à Sciences Po.

Lire la suite

"Être libre de choisir sa propre vie"

Que signifie être libéral ? Dans son cours “Introduction à la pensée libérale”, le philosophe Gaspard Koenig explore les facettes d’une notion si familière qu’on en oublie l’histoire, la complexité et la profondeur. Car le libéralisme, c'est avant tout une “doctrine de l’individu”, dont les contours et le sens varient en fonction des cultures, des pays, et des courants de pensée. Un cours de philosophie, en sorte, bien plus que de politique.

Lire la suite
S’engager au service des autres

S’engager au service des autres

Nouveauté liée à la réforme du bachelor, le parcours civique propose aux étudiants d’appréhender la citoyenneté et la responsabilité sociale à travers le développement d’un projet personnel au service des autres. Se déroulant hors les murs de Sciences Po, le parcours civique amène les étudiants à rencontrer des personnes de différents milieux travaillant les secteurs de l'éducation, de l'emploi, de l'environnement, de la justice, de la santé, de la paix, etc.

Lire la suite
“C’est la grève générale en France qui a contribué à faire de 1968 une année clé dans le monde”

“C’est la grève générale en France qui a contribué à faire de 1968 une année clé dans le monde”

1968, année de révolutions ? Oui, mais pas seulement en France. Alors que beaucoup cantonnent cette année aux événements de mai et à ses barricades parisiennes, Gerd-Rainer Horn, enseignant-chercheur en histoire politique au Centre d’histoire de Sciences Po, rappelle que de nombreux mouvements étudiants se sont également déroulés partout dans le monde cette année-là. Entretien.

Lire la suite
“Aider les femmes à réaliser leurs ambitions”

“Aider les femmes à réaliser leurs ambitions”

Se lancer dans l’entrepreneuriat, négocier son salaire, accéder à des responsabilités… Comment aider les femmes à atteindre des postes de leadership ? Mieux comprendre les freins auxquels les femmes sont confrontées et mener des actions pour les lever, c’est l’objectif de la nouvelle “Chaire pour l’entrepreneuriat des femmes” lancée par Sciences Po. Interview avec Anne Boring, chercheuse spécialisée dans l’analyse des inégalités femmes-hommes dans le monde du travail et responsable de la Chaire.

Lire la suite
Candidats en 1ère année : 5 idées reçues sur les oraux

Candidats en 1ère année : 5 idées reçues sur les oraux

Vous avez passé l'écrit avec succès ? Bravo ! La deuxième quinzaine du mois de mai 2018, tous les candidats admissibles au Collège universitaire (1er cycle) de Sciences Po sont invités à un entretien. Une épreuve parfois stressante qui génère son lot d’idées reçues : voici quelques conseils pour se débarrasser des clichés et aborder ce dernier round avec le maximum de sérénité.

Lire la suite