Mieux comprendre la finance pour mieux la réguler

L’École de droit et l’École du management et de l’innovation de Sciences Po créent le premier cursus intégré qui combine une formation en droit et une formation en finance au sein d’un même établissement. Ce master joint en trois ans est destiné aux étudiants de Licence 3 (ou niveau équivalent), et ne nécessite aucun prérequis en droit ou en finance à l’entrée de la formation. La première promotion fera sa rentrée en septembre 2018. Entretien croisé avec Christophe Jamin, doyen de l’École de droit, et Marie-Laure Djelic, co-doyenne de l’École du management et de l’innovation, qui assurent la direction scientifique de ce programme.

Pourquoi créer un double diplôme en droit et en finance ?

Christophe Jamin : L’évolution de la pratique du droit économique et des affaires exige des juristes qu’ils aient une vision opérationnelle de leur exercice professionnel. Ils ne peuvent plus se contenter d’être de purs techniciens du droit. Leur excellence technique doit se combiner avec la maîtrise de savoirs connexes propre à enrichir le raisonnement juridique. Comment concevoir des contrats du crédit pertinents sans parler le langage de la finance ? Comment exercer un contrôle sur certaines pratiques financières sans en comprendre intimement les ressorts et les contraintes ? C’est une question de bon sens qui incite souvent les étudiants à compléter leur éducation juridique en dehors des écoles qui les forment et ne leur donnent souvent de la finance que des rudiments.  

Marie-Laure Djelic : Le monde change et l’univers de la finance est de plus en plus naturellement associé et intégré aux problématiques de régulation et de gestion des risques. L’époque de “l’innovation financière“ débridée et des grandes manœuvres sans filets a été remise en cause – le prix à payer, nous l’avons vu, étant le risque fort d’instabilités financières et économiques avec des retombées sociales mais aussi politiques potentiellement dramatiques. Parce que la finance est un secteur central de notre mode de développement économique, il est d’autant plus important qu’il soit encadré. Dans ce contexte, l’interface entre le droit et la finance devient un véritable enjeu stratégique pour les années à venir.  La force de Sciences Po est de savoir former des « spécialistes transdisciplinaires » :  nos étudiants sont à la fois de très bon professionnels, mais nous les formons aussi à penser au-delà de leur spécialité disciplinaire,ce qui leur permet de contextualiser leur action, d’en mesurer les enjeux plus larges. Ce savoir-faire nous paraît particulièrement adapté à la formation de ces acteurs qui vont, dans les années à venir, devoir prendre en charge la frontière finance/droit et régulation avec pour objectif de rendre durable notre mode de développement économique qui reste fortement structuré par l’activité financière.

Quelles sont les particularités de cette formation ?

CJ : Il existe déjà des formations à la finance qui s’ajoutent aux études juridiques. Notre double formation est unique car elle est totalement intégrée. Il ne s’agit pas de faire du droit puis de la finance, mais d’apprendre les deux en même temps, en réalisant en quelque sorte un panachage permanent entre les deux disciplines qui se nourriront donc l’une l’autre durant trois années de formation. Et c’est plus facile à faire quand une double formation se fait dans le même établissement sous l’autorité de deux doyens qui s’y investissent pleinement et ont pris l’habitude de travailler ensemble !

MLD : Nous souhaitons former des profils véritablement « bilingues droit et finance / finance et droit ». On reconnaît un individu bilingue à ce qu’il/elle a finalement réussi à se recréer un mode de pensée hybride et au fait qu’il/elle ne se pose parfois plus trop la question de savoir dans quelle langue il/elle parle ou pense. Nous avons, pour le monde de demain, besoin d’individus qui ne pensent pas droit puis finance ou finance puis droit mais qui soient les pionniers d’une nouvelle langue pour laquelle il nous faudra peut-être trouver un nouveau label mais que l’on peut penser pour l’instant comme « droitregulationrisquefinance » ou « financerisqueregulationdroit ».

Quels sont les profils que vous recherchez ?

CJ : De manière générale, nous ne fixons aucun prérequis pour l’entrée au sein de l’École de droit. Tous les étudiants peuvent y accéder dès l’instant qu’ils sont titulaires d’un diplôme de l’enseignement supérieur (niveau L3 ou équivalent). Nous ne voulons  pas changer notre philosophie sauf à exiger de nos étudiants une grande capacité de travail et une belle agilité d’esprit. Ce sont trois années intenses qui obligent les étudiants à jongler entre des matières nombreuses et très différentes !

MLD : Comme l’indique Christophe la diversité des profils est tout à fait clef pour nous. L’absence de prérequis est une force à partir du moment où nous recrutons des étudiants intelligents, travailleurs et extrêmement motivés par le projet. Nous serons aussi attentifs à des qualités personnelles que nous recherchons pour tous nos étudiants de l’École du management et de l’innovation – une capacité à réconcilier pensée complexe et volonté de faire, engagement et sens des responsabilités par rapport à des enjeux collectifs qui sont ceux du monde de demain.

Quels sont les débouchés ?

CJ : Tous les juristes pourraient avoir intérêt à suivre cette double formation, et pas seulement ceux qui se destinent au secteur bancaire ou financier ! Ceux qui évoluent dans le domaine du droit économique et des affaires ont tout intérêt à maîtriser les aspects financiers des questions qu’ils traitent, qu’ils travaillent au sein d’une profession libérale, d’une entreprise commerciale, d’une autorité de régulation de l’économie ou d’une juridiction ! Qu’ils plaident, conseillent ou rédigent des actes pour leurs clients ! Je ne doute nullement que tous seront accueillis à bras ouverts par leurs futurs employeurs qui sont toujours à la recherche de profils pluridisciplinaires…

MLD : De la même manière, dans un monde parfait, tous les futurs acteurs du secteur banque et finance devraient avoir eu une formation approfondie en droit, régulation, et gestion des risques associée à une compréhension des enjeux politiques et éthiques qui sont étroitement liés à la nature même de l’activité financière aujourd’hui…

En savoir plus

Abonnez-vous à notre newsletter

Le migrant est l’avenir du monde

Le migrant est l’avenir du monde

Par Bertrand Badie (CERI). Le débat sur la migration est stupéfiant et pourtant il dure, s’enlise et même s’encastre dans l’ordinaire de notre culture politique contemporaine. Il paralyse l’Europe qui en parle tout le temps, mais n’en délibère jamais. Il envahit les propagandes partisanes et s’impose comme une sorte de friandise électorale dont se délectent les populistes de tous poils, de droite et maintenant d’une certaine gauche. Il tétanise les gouvernements qui craignent que le respect de la vérité ou qu’un sursaut d’humanisme ne leur vaillent une chute dans les sondages.

Lire la suite
“L’écosystème français des startups est fascinant !”

“L’écosystème français des startups est fascinant !”

Le 11 octobre dernier, les équipes de Station F intervenaient devant les étudiants de Sciences Po pour leur parler de la vie au sein de l'incubateur parisien, l'une des plus grandes pépinières de startups du monde. La directrice de Station F, Roxanne Varza, diplômée de Sciences Po, a notamment insisté sur la richesse des possibilités offertes par l'écosystème français aux entrepreneurs qui veulent se lancer, Paris demeurant injustement sous-estimée dans le monde de la tech. Elle a aussi présenté la "méthode Station F" pour révéler le potentiel des créateurs d'entreprises. Entretien. 

Lire la suite

"Où étiez-vous le 13 novembre ?"

À l’occasion de la Nuit du droit, un des amphithéâtres de Sciences Po s’est transformé en tribunal correctionnel. Pendant deux heures, des professionnels du droit sont venus mettre en scène la difficulté de leur quotidien. Quand la justice tente de démêler le vrai du faux, entre amour maternel et fanatisme.

Lire la suite
Nos campus en régions vous ouvrent leurs portes !

Nos campus en régions vous ouvrent leurs portes !

Vous êtes lycéen, vous voulez vous porter candidat à Sciences Po ? Enseignements, vie de campus : venez poser toutes vos questions lors des Journées Portes Ouvertes de nos campus en régions. Une occasion unique de rencontrer étudiants, professeurs et responsables pédagogiques du Collège universitaire (le 1er cycle de Sciences Po en trois ans).

Lire la suite
Sciences Po lance sa plus grande campagne de levée de fonds

Sciences Po lance sa plus grande campagne de levée de fonds

Sans le mécénat, Sciences Po n’existerait pas. Ni les fameuses Conventions Éducation Prioritaire. Depuis de nombreuses années, l’engagement des mécènes a rendu possible d’innombrables projets, notamment en matière d’innovation sociale. Sciences Po dévoile aujourd’hui la plus ambitieuse campagne de levée de fonds de son histoire. Objectif : lever 100 millions d’euros d’ici 2022, date anniversaire des 150 ans de l’institution. Et former une génération engagée, capable de comprendre et de transformer le monde de demain.

Lire la suite
Espoirs et illusions à l’heure de l’Amérique de Donald Trump

Espoirs et illusions à l’heure de l’Amérique de Donald Trump

Par Karoline Postel-Vinay (CERI). L’ouverture de l’Assemblée Générale de l’Organisation des Nations unies (ONU) offre, chaque année, l’occasion de photographier le paysage diplomatique mondial. C’est également un moment propice pour apprécier les talents théâtraux des chefs d’Etat et de gouvernement : Nikita Khrouchtchev brandissant sa chaussure en 1960, Fidel Castro et son discours-fleuve la même année, Mouammar Kadhafi déchirant la charte de l’ONU en 2009… L’enceinte des Nations unies devient alors, littéralement, une « scène » internationale où une multitude de visions du monde se rencontrent, se confrontent et s’affrontent.

Lire la suite
“Ce qui nous intéresse ? L’ouverture d’esprit !”

“Ce qui nous intéresse ? L’ouverture d’esprit !”

Chaque année, le Forum Carrières de Sciences Po offre aux étudiants et jeunes diplômés l’opportunité de préparer au mieux leur avenir professionnel. Ce vendredi 28 septembre 2018, vous avez été près de 1500 à répondre présents pour échanger avec des recruteurs. Retour en images sur ce moment fort de la rentrée.

Lire la suite
La pratique de la musique est-elle bénéfique aux écoliers ?

La pratique de la musique est-elle bénéfique aux écoliers ?

Par Philippe Coulangeon (OSC). Pour la deuxième année consécutive, en 2018, les ministres de l’Éducation nationale et de la Culture se sont associés pour une rentrée en musique dans les écoles, collèges et lycées. Comme l’année précédente, il s’agissait d’accueillir les élèves « par des chants ou des concerts afin de commencer l’année sous le signe de la joie et de la sérénité », selon les mots du communiqué de presse officiel.

Lire la suite
Les meilleures copies 2018

Les meilleures copies 2018

Commenter Le Roman inachevé de Louis Aragon, se demander si la Résistance a contribué à transformer la République, ou présenter un extrait de l’autobiographie de Simone Veil, ce sont quelques-unes des épreuves sur lesquelles ont planché les candidats à l’entrée en première année à Sciences Po en 2018. Retrouvez leurs meilleures copies.

Lire la suite