Relation identitaire à la religion des partis au sein du conseil de l'Europe, 2013-2017

Relation identitaire à la religion des partis au sein du conseil de l'Europe

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Commentaire de Philippe Poirier

Les partis politiques, le plus souvent conservateurs, développant une relation identitaire à la religion, qu’ils soient d’inspiration chrétienne ou musulmane, souverainistes et/ou de droite extrême, considèrent qu’une personne est inspirée dans ses actes par une transcendance d’origine cultuelle et/ou ethnoculturelle. Dans ces conditions, l’Etat doit non seulement garantir constitutionnellement l’héritage religieux, souvent monolithique, d’une société mais aussi le retranscrire dans des nouvelles législations se rapportant par exemple aux biopolitiques, à l’éducation ou bien encore à l’immigration. Il en va selon eux de la cohésion sociale et de la pérennité d’une nation.