hindouisme

L'Inde, gourou du monde ?

Résumé 

L’hindouisme, qui n’a pas de tradition de prosélytisme, s’est diffusé par le biais de diasporas pacifiques avant de s’affirmer, dans un contexte colonial, comme porteur lui aussi de valeurs universelles. Créé sur le concept de l’hindouïté, qui fonde l’identité nationale sur le sang et la culture hindoue plus que sur l’adhésion à des rites, l’hindouisme a pris un tour nouveau avec l’arrivée des nationalistes hindous au pouvoir. La promotion du yoga et les références au bouddhisme indien servent ainsi désormais une stratégie d’émergence, qui rêve de voir l’Inde redevenir « le gourou du monde ».

Bibliographie 

Anonyme, « Le yoga, entre nationalisme hindou et mondialisation culturelle », Géoconfluences, 23 juin 2015.

Badrinath Chaturvedi, Dharma, India and the World Order, Édimbourg, Saint Andrew Press, 1993

Centre for Environment Education, Parampara. India’s Culture of Climate Friendly Sustainable Practices, New Delhi, Ministry of Environment, Forest and Climate Change, 2015.

Dagens Bruno « Le rayonnement culturel indien en Asie », dans Jean-Luc Racine (dir.), L’Inde et l’Asie. Nouveaux équilibres, nouvel ordre mondial, Paris, CNRS Éditions, 2009, p. 48-63.

Dejouhanet Lucie, « L’Ayurveda. Mondialisation d’une médecine traditionnelle indienne », EchoGéo, 10, 2009.

Giri Ananta Kumar, « Globalization of Hinduism. Swadhyaya in England and Sai Baba in Bali », IIAS (International Institute for Asian Studies) Newsletter on line, 23, 2000.

Hoyez Cécile, « L’Espace-Monde du yoga », L’Information géographique, 72 (1), 2008, p. 100-108.

Jaffrelot Christophe, Les Nationalistes hindous. Idéologie, implantation et mobilisation des années 1920 aux années 1990, Paris, Presses de Sciences Po, 1993.

Jaffrelot Christophe et Therwath Ingrid, « Le Sangh Parivar et la diaspora hindoue : Royaume-Uni, États-Unis et Canada », Questions de recherche, 22, Paris, CERI, 2007.

Modi Narendra, Prime Minister’s Address to UNESCO, 10 avril 2015.

Nanda Meera, The God Market. How Globalization Is Making India more Hindu, New York (N. Y.), Monthly Review Press, 2011 [2e éd.].

Neufeld Ronald, « Reflections on Swami Vivekananda’s Speeches at the World Parliament of Religions, 1893 », Journal of Hindu-Christian Studies, 6, 1993, p. 1-3.

Rolland Romain, La Vie de Vivekananda et l’évangile universel, Paris, Stock, 1929.

Saha Sandip, « Hinduism, Gurus and Globalization », dans Peter Beyer et Lowrie Beaman (eds), Religion, Globalization and Culture, Leyde, Brill, 2007, p. 485-502.

Savarkar Vinayak Damodar, Hindutva. Who is a Hindu? (1923), New Delhi, Hindi Sahitya Sadan, 2009.

Singh Rana P. B. et Aktor Mikael, « Hinduism and Globalization », dans Stanley D. Brunn (ed.), Changing World Religion Map: Sacred Places, Identities, Practices and Politics, vol. 3, New York (N. Y.), Springer, p. 1917-1932.

L'Inde en route vers la démocratie ethnique

Résumé 

L’arrivée au pouvoir en 2014 du Parti du peuple indien (BJP), une formation nationaliste hindoue, ne s’est pas traduite à ce jour par des modifications constitutionnelles. Les seules remises en cause du sécularisme d’ordre juridique sont intervenues au niveau des Etats de l’Union indienne récemment conquis par le BJP. En revanche, le nouveau pouvoir a laissé se développer des milices nationalistes hindoues à l’origine d’une police culturelle dont les minorités musulmanes et chrétiennes sont les premières victimes. L’Inde acquiert ainsi certaines caractéristiques d’une « démocratie ethnique ».

Bibliographie 

Bhargav Rajeev (ed.), Secularism and its Critics, Oxford, Oxford University Press, 1998.

Crossman Brenda et Kapur Ratna, Secularism’s Last Sigh ? Hindutva and the (Mis)Rule of Law, Oxford, Oxford University Press, 1999.

Dingwaney Needham Anuradha et Sunder Rajan Rajeswari (eds), The Crisis of Secularism in India, Durham (N. C.), Duke University Press, 2007.

Gayer Laurent et Jaffrelot Christophe (dir.), Milices armées d’Asie du Sud. Privatisation de la violence et implication des États, Paris, Presses de Sciences Po, 2008.

Gayer Laurent et Jaffrelot Christophe (eds), Muslims of Indian Cities. Trajectories of Marginalization, Londres, New York (N. Y.) et New Delhi, Hurst-Columbia University Press-Harper and Collins, 2012.

Jaffrelot Christophe (ed.), Hindu Nationalism. A Reader, Princeton (N. J.), Princeton University Press, 2007.

Jaffrelot Christophe, « La crise du sécularisme indien », Mondes contemporains, 4, 2013, p. 81-106.

Jaffrelot Christophe, « Le BJP (Parti du peuple indien), un parti ethno-religieux modéré ou radicalisé par la démocratie ? », dans Denis Lacorne, Justin Vaïsse et Jean-Paul Willaime (dir.), La Diplomatie au défi des religions. Tensions, guerres, médiations , Paris, Odile Jacob, 2014, p. 129-148.

Jaffrelot Christophe, « Les (re)conversions à l’hindouisme (1885-1990) : politisation et diffusion d’une “invention de la tradition” », Archives de sciences sociales des religions, 87, décembre 1994, p. 73-98.

Jaffrelot Christophe, « The 2002 Pogrom in Gujarat : The Post-9/11 Face of Hindu Nationalist Anti-Muslim Violence », dans John R. Hinnels et Richard King (eds), Religion and Violence in South Asia : Theories and Practices, Londres, Routledge, 2006, p. 173-192.

Jaffrelot Christophe, « The Modi-centric BJP 2014 Election Campaign: New Techniques and Old Tactics », Contemporary South Asia, 23 (2), juin 2015, p. 151-166.

Jaffrelot Christophe, « The Muslims of India », dans Christophe Jaffrelot (ed.), India since 1950 : Society, Politics, Economy and Culture, New Delhi, Yatra Books, 2011, p. 564-580.

Khilnani Sunil, « Secularism: Western and Indian », dans Kurt Almqvist (ed.), The Secular State and Islam in Europe. Perspectives from the Engelsberg Seminar 2006 , Stockholm, Axel and Margaret Ax:son Johnson Foundation, 2007.

Sen Ronojoy, Articles of Faith. Religion, Secularism and the Indian Supreme Court, Oxford, Oxford University Press, 2010.

Smith Donald E., India as a Secular State, Princeton (N. J.), Princeton University Press, 1963.

L’hindouisme dans le monde, 2010

Carte : L’hindouisme dans le monde, 2010

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Commentaire de Jean-Luc Racine

Parmi les grandes religions mondiales comptant plus d'un milliard de fidèles, l'hindouisme est sans doute la plus concentrée géographiquement : 97% des hindous vivant en Asie du Sud, dont 95% en Inde. Deux dynamiques ont contribué à la diffusion mondiale de l'hindouisme : les diverses diasporas depuis les temps médiévaux jusqu'aux migrations contemporaines, et la diffusion, au XXe siècle, d’un néo-hindouisme marqué par l'expansion transcontinentale de mouvements spirituels structurés, tel la Ramakrishna Mission, mais aussi par les nouveaux gourous médiatiques globalises, qui visent particulièrement l'Occident. Par sa promotion universelle du yoga, le gouvernement nationaliste de Narendra Modi cherche a aujourd'hui à élargir ce cercle d'influence, outil du soft power indien.