Entretien avec Emeric Henry

Directeur des études doctorales en économie : "La recherche en économie permet de toucher une grande variété de sujets"
  • Emeric Henry Associate Professor au Département d'Économie, Sciences PoEmeric Henry Associate Professor au Département d'Économie, Sciences Po

Envie de faire une thèse en économie ? Discipline-phare enseignée dès le Collège universitaire, l'économie est aussi l’un des piliers de la recherche à Sciences Po. Quelle recherche en économie pratique-t-on à Sciences Po ? Comment trouver un sujet de thèse dans cette discipline ? Les conseils et réponses d'Emeric Henry, Associate Professor au Département d'Économie de Sciences Po, Directeur des études doctorales en économie.

Parlez-nous de votre parcours 

J’ai commencé par étudier l’économie et les statistique et, à Paris Dauphine, puis à ENSAE qui m’a permis de passer ma dernière année à Stanford grâce à un programme d’échange et une bourse Fulbright. A cette époque je voulais me lancer rapidement dans la vie professionnelle, et éviter un parcours doctoral : issu d’une famille d’universitaires (tous mes grands frères ont un doctorat), je voulais marquer mon originalité ! Mais quelques cours d’économie à Stanford ont suffi pour me faire changer de cap et j’ai entrepris des études doctorales dans le département d’économie de Stanford sous la direction de Douglas Bernheim, un chercheur réputé aux Etats-Unis . C’étaient des années exceptionnelles et particulièrement précieuses du fait des interactions avec les doctorants. J’ai ensuite obtenu un poste d’assistant professor en économie à London Business School. Après 4 ans j’ai décidé de rentrer en France lors de la création du Département d’économie à Sciences Po. J’étais excité par l’idée de participer à cette aventure - alors risquée - qu’était la création d’un nouveau laboratoire qui s’est révélée être une réussite. Je n’ai jamais regretté ce choix.

Sur quoi portent vos recherches ?

L’avantage de la recherche en économie est que l’on peut toucher une grande variété de sujets. Certains diraient que c’est aussi sa faiblesse… La question de l’innovation était au cœur de mes premiers travaux, qui s’attachaient à comprendre quel mécanisme pourrait garantir un profit aux innovateurs, même en l’absence de protection légale. L’innovation reste un de mes sujets d’intérêt, particulièrement les questions de sa régulation. Mais aujourd’hui, mes recherches abordent plus largement les relations entre le droit et l’économie, en particulier à travers l’étude de déterminants de la prise de décisions juridiques. 

En tant que directeur des études doctorales en économie, qu’est-ce qui vous intéresse dans le soutien aux étudiants en masters et en doctorat ?

Un des aspects du travail de chercheur et de professeur qui me plaît le plus est de participer à des séminaires de recherche, d’être confronté aux idées des autres et de les discuter. C’est particulièrement valable pour le travail des doctorants, d’abord parce que c’est pour eux un apport précieux et ensuite parce qu’ils ont une approche plus fraîche des  questions de recherche et ne sont pas encore  enfermés dans l’analyse de documents. Suivre et accompagner les étudiants en tant que directeur des études doctorales correspond parfaitement dans ma vision de notre travail. J’accorde une attention particulière à faciliter l’accès des étudiants à plus de professeurs que leur directeur de thèse je m’attache aussi à organiser des ateliers et débats pour préparer les étudiants à obtenir le meilleur emploi universitaire possible.         

Quels sont les clés de réussite d’un parcours doctoral ?

Evidemment, il n’y a pas de recette miracle, mais je pense qu’une des clés de réussite est tout d’abord de ne pas s’enfermer trop tôt dans un sujet. Les étudiants doivent laisser leurs goûts et intérêts se développer progressivement. Ils n’auront jamais plus dans leur carrière académique autant de temps pour s’asseoir et réfléchir. Ensuite, il faut vraiment qu’ils se focalisent sur des questions qu’ils trouvent fondamentalement excitantes et pas seulement les questions à la mode ou l’obsession du moment de son directeur de thèse.       

Plus d'information sur : 


=> Emeric Henry et le Département d'économie de Sciences Po

=> Le Master en économie

=> Le Doctorat en Economie

 

Photo: Emeric Henry
Credits: Caroline Maufroid / Sciences Po

 

Tags :