Audren, Frédéric

Directeur de recherche au CNRS et chercheur du Centre d'études européennes (CEE - CNRS)
Directeur scientifique de l'École de droit
Contacter Frédéric Audren

Docteur en Droit (2005), Frédéric Audren est chargé de recherche au CNRS (section 36 : Normes et société) depuis 2006. Affecté au Centre de Recherche sur l'Action Publique et le Politique (CURAPP - Amiens) (2006-2008), il a ensuite été en poste à la Maison française d'Oxford au Royaume Uni et Academic Visitor à l'Oxford Institute of European and Comparative Law  (2008-2010). Il est à présent Research Professor à l'École de Droit de Sciences Po où il dirige l'équipe d'accueil. 

Frédéric Audren a reçu le prix Jean Bart de la Faculté de droit de Dijon (2005) pour sa thèse consacrée aux relations entre les juristes et les sciences sociales. En 2009, le CNRS lui a attribué la médaille de Bronze (section 36).

Privilégiant un dialogue constant entre le droit et les autres sciences humaines, ses travaux cherchent à promouvoir une approche sociale et intellectuelle de l'histoire du Droit et de la science juridique contemporaine. Dans cette perspective, il mène actuellement une enquête sur les engagements résistants des professeurs de droit et sur les liens entre la doctrine juridique et la Résistance pendant la période 1940-1944. Ses autres travaux en cours sont consacrés aux formes matérielles de la production du Droit (architecture judiciaire, iconologie juridique, édition juridique, etc.).

Il a été l'un des fondateurs de la Revue d'histoire des sciences humaines (1999) ainsi que de la revue Clio@Thémis. Revue électronique européenne d'histoire du droit. Il est le rédacteur de la revue Les Études sociales. Il est également coresponsable de la chronique des livres historiques et anciens de la Revue trimestrielle de droit civil, membre du comité de rédaction de la revue électronique Histoire@Politique et de la revue Droit et Société. Il codirige le domaine Droit des Presses de Sciences Po (avec Daniel Jutras) et la collection Exégèses aux éditions Lextenso (avec Christophe Jamin).

Frédéric Audren a enseigné l'histoire du Droit à l'Université Paris I Panthéon-Sorbonne et à l'Université Paris II - Panthéon Assas, ainsi que la sociologie du Droit à l'Université de Picardie Jules Verne et à l'Université Paris Ouest La Défense. À Sciences Po, ses enseignements sont consacrés aux « Représentations du droit. Arts visuels et architecture au service du droit », à « la sociologie et l'anthropologie du droit » et aux relations entre droit et sciences sociales.

Spécialités / Fields of Expertise

  • Histoire du droit
  • Sociologie du droit
  • Histoire de la pensée juridique (History of Legal Thought)

Publications

Parmi ses récentes publications, figurent les ouvrages suivants :

  • Frédéric Audren, Jean-Louis Halpérin, La Culture juridique française. Entre mythes et réalités (XIXe-XXe siècles), Paris, CNRS Éditions, 2013.(Prix Koenigswarter 2014 de l'Académie des Sciences Morales et Politiques)
  • Frédéric Audren, Christian Chêne, Nicolas Mathey, Arnaud Vergne (dir.), Raymond Saleilles et au-delà, Paris, Dalloz, Thèmes et commentaires, 2013.
  • Jean-Christophe Gaven, Frédéric Audren (dir.), Les Facultés de droit de Province aux XIXe et XXe siècles. Tome 3 : les conquêtes universitaires. Presses de l'Université Toulouse 1, s, Études d'histoire du droit et des Idées politiques, n°16, Presses de l'Université Toulouse 1, Toulouse, 2011.
  • Annie Stora-Lamarre, Jean-Louis Halpérin, Frédéric Audren (dir.), La République et son droit (1870-1930), Besançon, Presses Universitaires de Franche-Comté, 2011.

Frédéric Audren est enfin l'auteur de nombreux articles portant sur l'histoire de la science juridique et des facultés de Droit, sur l'histoire de l'anthropologie et la sociologie juridiques. Parmi les plus récents, on peut mentionner

  •  « Le légiste, l’économiste et la liberté testamentaire sous le second Empire. Aux origines del’analyse économique du droit », Revue d’histoire du XIXe siècle, n° 48, 2014/1, p. 47-61.
  • « Les juristes en travailleurs manuels », in Anne-Sophie Chambost (dir.), Histoire des manuels de droit. Une histoire de la littérature juridique comme forme du discours universitaire, Paris, LGDJ, 2014, p.337-345
  • « Alma mater sous le regard de l'historien du droit. Cultures académiques, formation des élites et identités professionnelles », in Jacques Krynen, Bernard d'Alteroche (dir.), L'Histoire du droit en France. Nouvelles tendances et nouveaux territoires, Paris, Garnier, 2014, p.145-172
  •  « Bruno Latour's Legal Anthropology » in Reza Benakar, Max Travers (ed.), Law & Social Theory, 2e edition, Oxford, Hart Publishing, 2013, p. 181-194 [en collaboration avec C. Moreau de Bellaing].
  • « Les professeurs de droit, la République et le nouvel esprit juridique », Mil neuf cent. Revue d'histoire intellectuelle, 2011, n°29, p.7-33
  • « Eugène Lerminier saint-simonien ou la nationalisation de la science juridique française », Corpus. Revue de philosophie, n°60, 2011, p.9-34. 
  • « L'histoire à contre-courant. Discipline et indiscipline dans la section d'histoire du droit (1970-1990) », dans Xavier Dupré de Boulois, Martine Kaluszynski, (dir.), Le droit en révolution(s). Regards sur la critique du droit des années 1970 à nos jours,Paris, LGDJ, collection Droit et société, 2011, p. 51-70.