Une année de stage à la Cour européenne des droits de l’homme

  • Actualité Sciences PoActualité Sciences Po

La Cour européenne des droits de l’homme a acquis, depuis soixante ans, une place centrale dans l’ordre juridique français et européen. Ses arrêts ont durablement influencé la protection des droits fondamentaux à travers notre continent. L’opportunité offerte depuis 2013 aux élèves de l’École de Droit, de participer à son travail est à ce titre tout à fait exceptionnelle. Deux postes sont ouverts chaque année : l’un relève du greffe, le service juridique de la Cour, l’autre de la présidence, le service des relations publiques. Durant leur année de stage, les étudiants bénéficient du soutien financier du cabinet August et Debouzy.

Joris Bertrand, Master droit économique, promotion 2018 :
« J’ai eu le privilège d’être intégré à la division de la Recherche et de la Grande Chambre, sous la supervision de Monsieur Johan Callewaert, greffier adjoint de la Grande Chambre. Ce poste de juriste, spécialisé sur les questions de droit de l’Union européenne, m’a placé face à la vaste problématique des relations entre la Cour européenne des droits de l’homme et la Cour de justice de l’Union européenne. Assurer la coexistence harmonieuse des deux Cours et de leur jurisprudence est un exercice délicat, tout autant juridique que diplomatique. J’ai pu mesurer la complexité du sujet et la formidable intrication des systèmes juridiques au travers de l’assistance que j’ai apportée aux juristes de la Cour, au Jurisconsulte et aux Juges, notamment Madame la Juge O’Leary et Monsieur le Juge Potocki. À tous, j’exprime ma profonde gratitude pour la richesse des enseignements reçus, et la qualité des acquis avec lesquels je quitterai la Cour.»

Stéphane Fischesser, Master Carrières judiciaires et juridiques, promotion 2019 :
« J’ai eu l’honneur de travailler avec Monsieur Patrick Titiun, chef de cabinet du Président, et Monsieur le Juge André Potocki, élu au titre de la France. Mon poste m’a permis de prendre part à de nombreuses missions au sein de la Cour. Je me suis ainsi prêté à la rédaction de discours pour le Président et j’ai pu suivre Messieurs Titiun et Potocki dans leurs rencontres fréquentes avec les cours supérieures. Par ailleurs, j’ai eu la chance de travailler sur des affaires délicates et passionnantes par leur technicité. Enfin, j’ai participé à un travail de réflexion, de lecture et d’échanges avec Monsieur le Juge Potocki, sur le rôle actuel de la Convention au sein des démocraties européennes. Je leur suis reconnaissant de la confiance qu’ils m’ont témoignée et de l’aide apportée, tant par leurs conseils que par leur exemple, dans mon choix de m’orienter vers la voie judiciaire. »

« Pour des juristes en devenir, ces expériences et ces enseignements ont une valeur inestimable. Nous sommes particulièrement reconnaissants à la Cour européenne des droits de l’homme et à l’École de Droit de nous avoir offert cette chance. Nous remercions aussi les partenaires de cette dernière pour la dotation financière attachée à chacun de nos stages, nous ayant permis de les effectuer dans les meilleures conditions ».

Tags :