Les incidences biographiques de la ségrégation...

Trajectoire et mémoires des enfants de bidonvilles de l'après-guerre
Margot Delon, 20 avril 2016, séminaire Cities are back in town
  • Actualité Sciences PoActualité Sciences Po

Séminaire du programme de recherche Cities are back in town

Mercredi 20 avril 2016, de 17h à 19h, Sciences Po, 28 rue des Saint-Pères, salle H101

Margot Delon

Les incidences biographiques de la ségrégation. 
Trajectoire et mémoires des enfants des bidonvilles de l'après-guerre en France


Que sont devenus les enfants des bidonvilles de l’après-guerre en France ? À l’appui de la sociologie urbaine, de la sociologie de l’immigration et de la sociologie de la mémoire, je montre que la portée socialisatrice de cet épisode résidentiel a fortement varié selon les groupes, les lieux, et les individus concernés. Cette hétérogénéité peut être expliquée par trois grands déterminants : les politiques nationales de l’immigration et du logement, les politiques locales et les déterminants biographiques. En fonction des différentes combinaisons de ces éléments, je distingue quatre types de trajectoire socio-résidentielle et de rapport à la mémoire de ces anciens enfants des bidonvilles.

Margot Delon est doctorante à l'OSC, accueillie à l'Instituto de Geografia e Ordonamento do Território de Lisbonne dans le cadre d'une bourse Marie Curie, dans le programme INTEGRIM.

Autre présentation : Marie Degrémont (CSO), La transition énergétique, support de la montée en puissance des collectivités territoriales ?

Inscription obligatoire auprès de Quentin Ramond.

Tags :