Missions

Les quatre missions de la Chaire santé

  • Sciences Po : La Chaire santé.

    Didier Tabuteau, directeur de la Chaire santé

    La Chaire santé a été créée par Sciences Po en 2006, partant du constat que les questions de santé prenaient une place croissante, qu’elles représentaient plus de 10%, 11% de la richesse nationale, une activité extrêmement importante, un enjeu politique, un enjeu social, un enjeu stratégique. Donc la Chaire a été créée pour être le réceptacle de travaux de recherche, une structure pour coordonner, pour organiser un petit peu l’enseignement sur la santé à Sciences Po, en formation initiale comme en formation continue. Mais également pour organiser des débats, des colloques, des interventions sur les problématiques d’actualité ou les problématiques de recherche et ainsi permettre de développer la connaissance sur la santé, de diffuser la connaissance sur la santé vis-à-vis des étudiants et des chercheurs, mais également des professionnels et du grand public.


    Fermer la transcription textuelle de la vidéo

Afin de favoriser une approche transversale et pluridisciplinaire des questions de santé, Sciences Po a créé en 2006 une Chaire santé avec quatre missions principales :

Favoriser les débats et la réflexion autour des questions de santé, en permettant à tous les acteurs du système de santé de se rencontrer et d’échanger librement.

Stimuler la recherche, en contribuant à la constitution et à la diffusion d’un corps de doctrine en matière de santé par une approche pluridisciplinaire (en économie, droit, histoire, sociologie, science politique), permettant d’appréhender globalement le système de santé.

Diversifier les cursus de formation initiale et continue, en irriguant les enseignements des travaux issus de la Chaire et en formant des professionnels capables de participer activement à l’élaboration puis à la mise en œuvre des politiques et actions en santé.

Construire des partenariats, dans le cadre académique, en France et à l’international, mais aussi avec les pouvoirs publics, les collectivités publiques, des associations et des entreprises.