Toute l'actualité

"La Sociale"

projection du film le 6 avril
  • En racontant l’étonnante histoire de la Sécu, La Sociale rend justice à ses héros oubliés, mais aussi à une utopie toujours en marche, et dont bénéficient 66 millions de Français.

    La Projection du film sera suivie d'un débat en présence de Gilles Perret, le réalisateur, et d'autres invités.

    Jeudi 6 avril, de 18h à 20h45,à Sciences Po, amphithéâtre Sorel -Leroy-Beaulieu, au 27 rue Saint-Guillaume, Paris 7ème.

    Inscription obligatoire, dans la limite des places disponibles.

    S'inscrire en interne (avec identifiants Sciences Po)

    S'inscrire en externe

    Merci de vous munir du billet de confirmation que vous recevrez après inscription

  • Actualité Sciences PoActualité Sciences Po

La Haute Autorité de Santé en 2017

20 avril avec Agnès Buzyn, présidente de la HAS
  • Actualité Sciences PoActualité Sciences Po

Tribunes de la Santé 2017 : les "régulateurs" de la santé

  • 20 avril : La Haute autorité de santé en 2017

Agnès BUZYN, Présidente de la Haute autorité de santé (HAS)

En partenariat avec Le Concours Médical et la revue Réseaux, Santé & Territoire

Le 20 avril 2017 de 19h15 à 20h45, à Sciences Po, amphithéâtre Caquot, 28 rue des Saints-Pères, 75007 Paris

Inscription obligatoire, dans la limite des places disponibles

 S'inscrire (avec identifiants Sciences Po)

 S'inscrire (en externe)

 

Conférences à venir :

  • 18 mai : L’assurance maladie : partenaire, régulateur ou contrôleur des professions de santé ?

Nicolas REVEL, Directeur général de la Cnamts et de l’Uncam

  • 29 juin :   Le rôle de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) dans la santé internationale

Sana de COURCELLES, Professeure affiliée et directrice exécutive de l’Ecole d’Affaires Publiques de Sciences Po

  • 19 octobre : La Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) et les données de santé

Isabelle FALQUE-PIERROTIN, Présidente de la CNIL (sous réserve)

  • 23 novembre : La santé devant l’Autorité de la concurrence

Isabelle de SILVA, Présidente de l’Autorité de la concurrence

  • 14 décembre (sous réserve)

 

Consultez le programme détaillé ici (PDF, 156,87 Ko)

Traité de santé publique - 3ème édition

  • Actualité Sciences PoActualité Sciences Po

Traité de santé publique

Sous la direction de François Bourdillon, Gilles Brücker et Didier Tabuteau, Lavoisier Médecine Sciences, 3ème édition, 2016

À l'heure où la nouvelle loi de modernisation de notre système de santé instaure une Agence nationale de santé publique (Santé publique France), assurant les missions de veille sanitaire, de prévention des maladies et de promotion de la santé, de gestion des crises sanitaires, cette nouvelle édition du traité ouvre le champ de la santé publique, entendu comme « un ensemble de savoirs, de savoir-faire, de pratiques et de règles juridiques qui visent à connaître, à expliquer, à préserver, à protéger et à promouvoir l'état de santé des personnes », à tous ceux qui, du citoyen au professionnel de santé, du patient aux décideurs des politiques de santé, cherchent à partager la réflexion, jamais close, sur les choix de santé et de société qui sont devant nous, à travers cinq grandes parties :
- Les fondements de la santé publique : déterminants de santé, notion de risque, sécurité sanitaire, éducation pour la santé, droits des personnes malades, bioéthique...
- L'organisation du système de santé : assurances maladies, régulation des dépenses, prévention, associations d'usagers...
- La politique de santé en France : stratégie nationale de santé, politique du médicament, lutte contre les addictions...
- Les enjeux contemporains des politiques de santé : risques liés à l'environnement, lobbying, bioterrorisme, maladies chroniques...
- Les enjeux internationaux : maladies infectieuses émergentes, accès des pays pauvres aux médicaments essentiels...

Se procurer l'ouvrage

Baromètre Santé 360 - 7ème édition

Consultez les résultats "La santé dans le débat présidentiel"
  • Actualité Sciences PoActualité Sciences Po

La septième vague du Baromètre Santé 360 portait sur le thème La santé dans le débat présidentiel, réalisé par Odoxa pour Orange Healthcare, la MNH, la FHF et Ramsay-Générale de Santé, publié en partenariat avec France Inter et le Figaro Santé et avec le concours scientifique de la Chaire santé de Sciences Po. Voici une synthèse des résultats :

I – Jugement global sur les systèmes de santé en Europe : la France disposerait d’un trésor à préserver et les électeurs seront très sensibles aux propositions que les prétendants à l’Elysée leur feront en matière de santé

1) Pour les Français, comme les médecins et les directeurs d’hôpitaux, la France dispose à la fois du meilleur système de santé et du meilleur système d’assurance maladie en Europe

2) Le retour d’expérience objectif rejoint la perception subjective : la France est le pays où le taux de satisfaction des patients est le plus élevé en Europe avec 86%

3) Malgré le fort taux de satisfaction observé auprès des patients, nombreux sont les problèmes rencontrés par les Français comme leurs voisins européens. La santé constitue donc toujours une attente extrêmement forte à l’égard des pouvoirs publics

4) D’ailleurs, plus des trois-quarts des Français (77%) affirment que les propositions faites par les candidats en matière de santé auront un impact important sur leur vote

II – Les grandes réformes souhaitées en matière de santé : la réforme de l’assurance maladie et la lutte contre les déserts médicaux ou l’ère des paradoxes

1) Les mesures privilégiées pour réduire le déficit de l’assurance maladie : les Français approuvent toutes les mesures… du moment qu’elles n’impliquent aucun effort financier de leur part !

2) Déserts médicaux : tout le monde, Français, directeurs d’hôpitaux et médecins s’accordent à dire qu’il y a un problème concernant la répartition des médecins sur le territoire… mais les médecins refusent une plus grande intervention des pouvoirs publics pour y remédier

3) En moyenne 7 médecins sur 10 refuseraient, a priori par principe de s’installer en zones rurales ou en banlieues. Mais un médecin sur deux (46% contre 52%) pourrait finalement se laisser convaincre de s’y installer « si les mesures proposées étaient suffisamment incitatives ».

4) Le problème consistera sans doute à trouver des mesures suscitant assez de consensus et assez souples (tout en étant efficace) pour échapper à un certain égoïsme des acteurs : dès lors que les mesures testées nécessitent un effort ou un sacrifice des médecins ou des Français, ceux-ci la jugent dès lors, immédiatement « peu convaincante ».

III - La santé de demain : perceptions et attentes sur la formation des médecins et place de l'hôpital et de la santé connectée à l’avenir

1) Réformateurs, 85% des Français seraient favorables à la mise en place d’un mécanisme de re-certification des médecins et 56% seraient prêts à consulter auprès d’une infirmière plutôt que d’un médecin

2) Largement concernés par la prise en charge du vieillissement, les Français pensent que la santé connectée peut être LA solution, mais ils estiment que les nouvelles technologies sont encore sous-utilisées et méconnues par les médecins et les acteurs de santé

3) L’hôpital de demain vu par les Directeurs d’hôpitaux : ils sont convaincus qu’il pourra jouer un rôle positif contre les déserts médicaux

4) Pour les Directeurs d’hôpitaux la prise en charge des personnes âgées constitue LE principal défi à relever pour les hôpitaux à l’avenir


Consultez les résultats détaillés ici (PDF, 2,06 Mo)

Tags :

Journée d'étude du 9 février

Assurances maladie complémentaires : la grande transformation
  • Actualité Sciences PoActualité Sciences Po

La place des assurances maladie complémentaires et son évolution récente sont au cœur des débats actuels sur les enjeux du financement de la santé en France.

Pour en débattre, Le Centre d’Economie de l’Université Paris Nord (Paris 13), l’Institut Droit et Santé Inserm UMRS 1145 de l’Université Paris Descartes et la Chaire santé de Sciences Po organisent le jeudi 9 février prochain de 9h00 à 17h00 une journée d'étude intitulée « Assurances maladie complémentaires : la grande transformation ». La journée d'étude aura lieu dans les locaux de l'Université Paris Descartes au 12, rue de l'Ecole de Médecine, Grand Amphithéâtre, Paris 6ème.

Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles.

Voir le programme détaillé ici (PDF, 613 ko)

Inscription obligatoire ici

Tags :