Résultats du baromètre 360 (12ème vague)

29 mai de 8h30 à 10h à la Paris Healthcare Week
  • Actualité Sciences PoActualité Sciences Po

I - L’hôpital et la santé aujourd’hui : image des acteurs de la santé et du système

  1. Les personnels de santé jouissent d’une excellente image, partout en Europe, et, plus particulièrement en France. 94% des Français ont ainsi une bonne opinion des infirmières, soit 10 points de plus que la moyenne européenne. Médecins et infirmières sont perçus par plus des trois-quarts des Français comme des professionnels « compétents », « courageux » et « sympathiques » et jugent qu’ils sont insuffisamment reconnus et rémunérés.
  2. Les établissements de santé sont, eux-aussi, très appréciés : 8 Français sur 10 disent ainsi avoir une bonne opinion des établissements de santé (publics ou privés) et jugent « bonne » la qualité des soins en France. Sur tous ces points la France est, pour une fois, numéro 1 en Europe, loin devant les autres pays et notamment l’Allemagne.
  3. Singularités Françaises en Europe : nos concitoyens pensent que les notions de justice et d’équité doivent l’emporter sur la performance (65% vs 34%) et, contrairement à nos voisins, croient que leur pays investit peu dans la santé. Convaincus qu’il faut lui accorder plus de moyens, ils jugent que l’amélioration de la situation des hôpitaux passe par plus de dotations.

II – L’avenir de l’hôpital : les Français sont prêts à des révolutions que ce soit sur la e-santé et des datas, et même à un « grand soir » de la tarification des soins

  1. Les Français se montrent très favorables au développement de la e-santé et les notions nouvelles de télémédecine, téléconsultation, télé-expertise, et télésurveillance médicale sont déjà bien connues et suscitent l’adhésion et l’appétence des Français.
  2. L’accès en ligne à ses données médicales, voulue, par la Ministre, est plébiscité par les Français (82%) qui se disent prêts à y accéder (75%) dès qu’ils en auront la possibilité. Sur la sécurité des données, si les Français craignent les risques de piratage (80%), ils ont confiance dans les institutions pour les protéger (55%)
  3. Sur la tarification des soins, les Français et les acteurs de la santé sont prêts à une révolution : les deux-tiers des médecins et près d’un Français sur deux seraient favorables à la fin de la tarification à l’acte pour les médecins ; réciproquement, les Français comme les personnels hospitaliers sont POUR la suppression de la tarification à l’acte/activité à l’hôpital. Enfin, une majorité de Français comme de médecins seraient favorables à la rémunération de la téléconsultation/télé expertise.

 Consultez ici les résultats détaillés

Tags :