Mise en œuvre du protocole GIZC en Méditerranée

La gestion intégrée des zones côtières
  • En mer méditerranéeEn mer méditerranée

En 2010 la Chaire MADP a contribué à une recherche pilotée par l’Institut du développement durable et des relations internationales (IDDRI) sur le thème "ProtoGIZC : enjeux et perspectives de mise en œuvre du protocole GIZC en Méditerranée".

Premier du genre au niveau mondial, le protocole sur la gestion intégrée des zones côtières (GIZC) en Méditerranée a soulevé, dès sa signature en janvier 2008, de très nombreuses questions quant à sa future mise en œuvre, qui devait débuter en 2010. États méditerranéens, autorités locales et sociétés civiles ont un intérêt très pressant à ce que des éclairages précis soient apportés sur ces enjeux juridiques, politiques et de gestion dans des contextes contrastés.

Le projet ProtoGIZC vise donc à explorer les enjeux d'une approche régionale et juridique de la GIZC, à travers la future mise en œuvre du protocole méditerranéen. Il s'agit, d'une part, de déterminer l'impact du protocole sur le droit des zones côtières au niveau national et, d'autre part, d'analyser dans quelle mesure cet instrument permet d'envisager des améliorations plus larges de l'intégration des systèmes de gestion effective des littoraux. Dans ce cadre, la Chaire MADP est chargée de travailler sur les architectures politico-administratives des États étudiés et notamment sur les modes d'articulation des pouvoirs entre les échelons nationaux et régionaux/locaux.