Le cosmopolitisme sauvera-t-il la démocratie ?

5 & 6 juin 2018 Salle Lavau

Le cosmopolitisme sauvera-t-il la démocratie ?

Face à l’inquiétante progression des idéologies identitaristes, l’affirmation cosmopolite se propose de repenser le rapport du sujet à ses appartenances. Mais est-il envisageable de concilier le principe d’universalité des droits humains, lequel, par définition, s’applique quelle que soit la nationalité des individus, et l’exclusivité des devoirs politiques liant les concitoyens entre eux ?

Avec : Michel Agier (EHESS) - Aliénor Ballangé (Sciences Po/CEVIPOF) - Monique Castillo (université Paris-Est Créteil) - Vincenzo Cicchelli (Gemass, Paris Sorbonne/CNRS) - Sonia Dayan-Herzbrun (université Paris Diderot) - Gil Delannoi (Sciences Po/CEVIPOF) - Speranta Dumitru (université Paris Descartes) - Alexandre Escudier (Sciences Po/CEVIPOF) - Pierre Guenancia (université de Bourgogne) - Sylvie Mesure (université Paris Descartes) - Alain Policar (Sciences Po/CEVIPOF) - Sylvie Octobre (DEPS ministère de la Culture) - Myriam Revault d’Allonnes (EPHE - Sciences Po/CEVIPOF) - Réjane Sénac (Sciences Po/CEVIPOF)- Catherine Wihtol de Wenden (Sciences Po/CERI) - Francis Wolff (ENS-Paris) - Frédéric Worms (ENS-Paris)

Voir le programme (PDF, 930Ko)