Questions de recherche

Questions de rechercheTextes scientifiques à caractère exploratoire issus d’une recherche en cours (réflexions théoriques, discussion de concepts, méthodologie, études de terrain…). La collection vise à faciliter une première diffusion des travaux et permettre aux auteurs de tirer profit des commentaires et critiques. Elle est publiée sous format électronique sur ce site

- Recommandations aux auteurs

Responsables scientifiques:
Gilles Favarel-Garrigues, gilles.favarelgarrigues@sciencespo.fr, tél. + 33158717070
Sandrine Perrot, sandrine.perrot@sciencespo.fr, tél. +331158717081

Comité éditorial :
Antonela Capelle-Pogacean, Gilles Favarel-Garrigues, Laurent Gayer, Sandrine Perrot, Sandrine Revet, Daniel Sabbagh.

Contact presse :
Karolina Michel, karolina.michel@sciencespo.fr, tél.+33158717007

Simon Bulmer

New Perspectives on EU-Member State Relationships
N°4
Janvier 2002

Cette étude est une revue critique de la littérature portant sur la relation entre l'Union européenne et ses Etats membres. Elle part du constat que ces relations sont interactives. Les Etats membres restent des acteurs incontournables de l'élaboration des politiques publiques dans l'Union européenne et leur rôle apparaît donc essentiel dans l'analyse du policy-making. Cependant, l'intégration européenne a aussi un important impact sur les Etats membres eux-mêmes : le phénomène est souvent décrit à l'aide du terme "européanisation". L'étude fait une recension détaillée de ces influences mutuelles, des problèmes analytiques qu'elle soulève et des perspectives théoriques qu'elle permet de déployer. Elle examine ensuite la littérature empirique qui s'est intéressée à la relation entre l'Union européenne et les Etats membres, et sur la manière dont cette relation est rendue opérationnelle par la littérature théorique. Cette dernière comprend en effet deux dimensions : des études monographiques et comparatives sur les relations entre les Etats membres et l'Union européenne ; des études sur l'impact de l'Union européenne sur certains acteurs et institutions nationales, ou sur certaines politiques ou secteurs d'activités économiques. Sur la base de cet examen critique, nous suggérons enfin un agenda de recherche permettant de progresser au double plan de l'analyse théorique et empirique.

John Crowley

The Adjudication of Ethnic Claims
N°3
Novembre 2001

Le multiculturalisme offre un cadre normatif pour la gestion des revendications politiques exprimées par des acteurs politiques ethniques dans les démocraties libérales. Il propose, spécifiquement, des principes permettant de déterminer quelles revendications sont inacceptables, lesquelles sont acceptables, et lesquelles ont, au titre de la justice, un caractère impératif. C’est l’application pratique de tels principes à des cas particuliers qui est appelée ici adjudication, qu’elle ait ou non un caractère strictement judiciaire. L’article défend l’idée que, pour avoir envisagé l’adjudication dans une perspective exclusivement normative, nombre de contributeurs à la réflexion multiculturaliste, y compris certains des plus influents, ont mal situé le problème, et donc proposé des solutions de pertinence discutable. Cet accent normatif résulte du souci compréhensible d’éviter que la justice se confonde avec l’équilibre des intérêts dans un processus pluraliste de marchandage. On y perd toutefois l’épaisseur de la sociologie politique des revendications ethniques, elle-même étroitement liée à l’épaisseur institutionnelle de leur adjudication. Une dimension essentielle de cette perte est la conception sociologiquement insatisfaisante de la culture qui est caractéristique du multiculturalisme normatif, et qui en rend l’application malaisée précisément dans les contextes mêmes dont les théoriciens multiculturalistes se préoccupent. La recherche de principes d’adjudication des revendications ethniques qui ne soient ni purement formels ni assujettis aux dynamiques politiques pratiques, y compris les rapports de forces empiriques, se révèle en fin de compte infructueuse.

Denis-Constant Martin

Politics Behind The Mask: Studying Contemporary Carnivals in Political Perspective, Theoretical and Methodological Suggestions
N°2
Novembre 2001

Les carnavals constituent un type particulier de rite de renouveau dans lequel le masque et le rire entraînent l'invention de modes d'expression à forte densité symbolique. Les carnavals fournissent ainsi le champ privilégié d'une recherche sur les représentations sociales ; parce qu'ils sont à la fois récurrents et changeants, ils offrent la possibilité d'évaluer non seulement les changements sociaux, mais surtout les significations portées par ces changements sociaux. La première partie de ce texte présente et discute différentes théories du carnaval, notamment celles qui traitent de ses relations au politique et aux hiérarchies sociales. La seconde suggère quelques éléments de méthode pour étudier les carnavals dans une perspective politique et propose que l'analyse sémiotique soit combinée avec des enquêtes par entretiens non directifs.

"Injustes" sanctions : les constructions internationales de la dénonciation des embargos et l'escalade de la vertu abolitionniste
N°1
Novembre 2001

À l'heure où la pratique des sanctions s'est considérablement intensifiée, la critique adressée aux embargos gagne du terrain. En interprétant la montée en généralité de cette contestation, cet article montre comment et pourquoi s'élaborent les mobilisations contre les sanctions, à partir de quels types d'acteurs et suivant quels registres. Ce travail met en lumière la formation de réseaux et de coalitions à l'encontre de mesures aussi bien unilatérales que multilatérales. Il souligne le rôle, le statut et la portée des entrepreneurs de normes en interrogeant les principales catégories d'analyse qui habituellement viennent fonder leurs stratégies. Destiné à se prononcer sur un type de violence bien spécifique, un savoir de l'évaluation des embargos voit le jour dans des espaces publics à la fois nationaux et transnationaux. En analysant son émergence, ce travail éclaire alors la trajectoire d'une conception de l'injustice des sanctions et identifie sa construction dans l'espace mondial. Ce texte souligne notamment l'importance des traditions de la guerre juste, tout particulièrement leur réinterprétation par les acteurs de la scène internationale et ses entrepreneurs moraux. Prendre en compte ces trajectoires de normes permet de saisir un des aspects les plus décisifs de l'usage de la force dans le monde de l'après guerre froide, ainsi que la mise en place de certaines réformes internationales.