Observatory of Northeastern Africa

The Observatory of Northeastern Africa is a research programme comanaged by CEDEJ Khartoum (MAEDI-CNRS USR 3123) and CERI. Following on from the Observatoire de la Corne de l’Afrique that it has come to replace, the Observatory of Northeastern Africa broadens the general scope of study.

The notes are all published online, and are downloadable on this website. Previous Notes and reports (2013-2016) and accessible on Les Afriques dans le monde .

The Observatory aims to produce analytical and topical Notes on the subjects that concern the region and its relations with the world, such as contemporary religious dynamics, political violence, major development projects and human circulation. On the one hand, it aims to put political current events into historical perspective and, on the other hand, to provide them with empirical studies that are sometimes neglected or often difficult to access.

This research programme is supported by the Direction générale des relations internationales et de la stratégie (French ministry of Defense). It rests on a wide network of partners abroad, in particular the French research institutes worldwide (CFEE d’Addis-Abeba,IFRA Nairobi, CEDEJ du Caire) and in France ( Institut français des relations internationales , CSBA-Observatoire de la Corne de l'Afrique , LAM-Sciences Po Bordeaux ).

This page gathers the Notes written by the Observatory’s contributors, the programmes and the recordings of current and past seminars (2017-2018-2019).

Contacts : Jean-Nicolas Bach , Roland Marchal

 

Analytical and Topical Notes

South Sudan: War, Peace Processes and Regional Economic Integration

11/2019
Résumé

In retrospect, South Sudan’s independence presaged a change in the regional economic order. The implications of these changes became apparent in the Inter-Governmental Authority on Development (IGAD)’s inability to bring a swift end to the post-independence civil war and hold parties to the original Agreement for the Resolution of Conflict in South Sudan (ARCSS) they had forced them to sign in 2015. Early fears that the first South Sudan civil war would become the site of a wider regional conflagration, with Uganda and Sudan as the principal protagonists and the Kiir government and Machar’s opposition as their respective proxies, did not materialise. Rapprochement between Juba and Khartoum, and Khartoum and Kampala, based on their mutual interests in Juba’s oil-based economy had gone relatively unnoticed.

La "transition" soudanaise vue de ses périphéries

10/2019
Résumé

Depuis le début, en décembre 2018, du soulèvement qui a conduit à la chute d’Omar el-Béchir et à la période de « transition » actuellement en cours au Soudan, l’attention fluctuante accordée à ce pays s’est déplacée des guerres qui ensanglantent ses périphéries vers son centre, et particulièrement sa capitale. De ce fait, la transition risque de reproduire la dichotomie entre centre et périphéries qui est elle-même la cause principale des crises, politiques et économiques, à l’origine aussi bien du soulèvement que de l’émergence de nouvelles forces armées, milices et groupes armés originaires du Darfour, qui remettent en cause l’hégémonie du centre sur les forces de sécurité.

The Ethiopian-Eritrean Rapprochement After Year One: Cycles of Hope and Despair in Eritrea

09/2019
Résumé

The stalemate that followed the end of a two-year war between Eritrea and Ethiopia in 2000 was over when new Ethiopian Prime Minister Abiy Ahmed unconditionally offered the implementation of peace to Eritrea in July 2019. As a consequence of this rapprochement, many within Eritrea and observers from the outside expected political and economic changes to take hold in Eritrea. In this article I discuss how the first months after the peace agreement did result in a short-lived period of changing conditions of everyday life in Eritrea, largely triggered by the fact that the border between both countries was now open and could be crossed with relative ease.

L’échec des politiques du Premier ministre Abiy Ahmed pour endiguer les conflits ‘ethniques’ en Éthiopie

08/2019
Résumé

Les violences intercommunautaires croissantes en Éthiopie sont souvent attribuées aux activistes radicaux profitant de l’ouverture démocratique prônée depuis près d’un an et demi par le nouveau Premier ministre Abiy Ahmed. Cependant, l’examen critique et sur le terrain des politiques menées par son gouvernement révèle non seulement leur ambiguïté et leur non aboutissement formel, mais aussi le recours moins officiel à des pratiques inquiétantes comme la mobilisation de jeunes  miliciens sur des bases ethniques, alimentant la confusion générale sur le projet réformiste en cours et les ambivalents replis ethno-nationaux qu’il suscite.

Ramadan de sang. Le Soudan entre révolution et négociation. Décembre 2018-juillet 2019

07/2019
Résumé

Cette note revient sur les moments forts de la révolte, depuis les premières manifestations d’ampleur en décembre 2018 jusqu’à l’accord de juillet 2019 entre la coalition civile et le Conseil militaire de transition. Au centre des événements se situe la période du sit-in (6 avril-3 juin 2019) dont la trajectoire illustre la diversité des revendications populaires,le désir d’expression politique mais aussi le maintien d’un niveau de répression potentiellement très fort du régime dans sa pratique du pouvoir. La note revient finalement sur les grandes inconnues qui demeurent  parmi lesquelles les enjeux de l’accord civilo-militaire signé en juillet 2019, la place des groupes dits marginalisés et rebelles ou l’avenir du « mouvement islamiste » soudanais.

Le programme MASE, une réponse à la difficulté pour l’Union africaine de se réformer

06/2019
Résumé

Les sabotages de quatre navires et les tensions en résultant dans l’océan indien ont récemment rappelé l’intérêt stratégique de cet espace maritime. En s’appuyant sur un programme de sécurité maritime (MASE), quatre organisations africaines se sont lancées dans une appropriation
globale des problématiques de l’or bleu dans la région (programme MASE). Les premiers résultats sont encourageants et méritent d’être soutenus. Parallèlement, l’originalité de cette construction nous pousse à la réflexion sur l’efficacité des structures africaines actuelles.

Armed Work and State Reconstruction in South Sudan: Beyond the Peace Deal

06/2019
Résumé

This paper examines the state of demobilization and security sector reform in South Sudan’s current fragile peace. It outlines the military-security reconstruction work of both the South Sudan government and its armed opposition, which is currently happening outside (and in defiance of) the peace agreement’s terms and control. The paper also sets out current critiques of the peace deal’s security and military provisions: that a ‘payroll peace’ that is structured around buying out military factions is incentivizing rebellion-for-profit and further recruitment; and secondly that this peace through brokerage between military leaders undermines civil state power and authority.

Political economy of Kenya & the 2017 general elections

03/2019
Résumé

In 2017, Kenya held two presidential elections in succession after the new apex court, the Supreme Court, annulled the August 2017 presidential results in which the incumbent President Uhuru Kenyatta was declared the winner. The main opponent, Raila Odinga, declined to participate in a fresh poll. Violent protests spread with supporters of Raila Odinga demanding his inauguration. On January 30, 2018, they swore him to ‘office’ as a ‘People’s President’. This event deepened the existing ethno-political divisions and aroused more violence.

La Russie et la Corne de l’Afrique. Anachronismes ou nouvelles configurations ?

02/2019
Résumé

L’affirmation d’une ambition russe en Afrique, et notamment en Afrique de l’Est, est devenue manifeste depuis deux ans même si on peut la voir prendre forme dès le milieu des années 2000 et plus nettement encore à partir de 2014. La Russie opère de façon très différente en comparaison de la Chine ou d’autres pays émergents. Elle vend des armes (tout comme l’Union soviétique) et s’intéresse essentiellement aux ressources minières et énergétiques en cultivant sa différence avec les États occidentaux. Elle entend ainsi apparaître comme une puissance globale et non plus  régionale, qui en coordination avec la Chine peut fournir une solution alternative au système d’alliances et de normes diplomatiques occidentales.

East Africa Oil and Gas: Silver Bullet or Complex Remedy

01/2019
Résumé

East Africa has recently entered the global map of oil and gas exploration and production. Uganda and Kenya are about to become oil producers and Tanzania enlarged its endowment of world-class offshore natural gas reserves in recent years. Key to a successful development of the three countries´ hydrocarbons industry is completion of the infrastructure projects needed to monetize their reserves: mainly pipelines to carry landlocked oil to the coast for export and liquefaction facilities for transporting natural gas. The size, cost, and complexity of the projects pose great challenges to the development of the oil and gas sector. The quality of the sector governance in each of the three countries is also critical for securing a well-managed hydrocarbons industry, but unfortunately, challenges appear in the horizon.

L’Éthiopie d’Abiy Ahmed Ali : une décompression autoritaire

11/2018
Résumé

Le régime éthiopien s’enfonçait dans une profonde crise politique depuis 2014. L’élection d’Abiy Ahmed comme Premier ministre fin mars-début avril 2018 a conduit à un renversement de tendance inattendu et radical. Multipliant les signes d’ouverture et les appels à la paix en politique intérieure et extérieure, celui-ci apparaît aujourd’hui comme le sauveur qui a évité au pays de s’enfoncer dans le chaos. Il s’agit pour le nouveau Premier ministre d’assurer la survie du régime EPRDF, au moins dans un premier temps. Il est trop tôt pour parler de « transition » ou de " démocratisation ". Aujourd’hui, la prouesse du Dr. Abiy relève de la « décompression » autoritaire qu’il a réussi à enclencher. Les défis plus systémiques restent à relever.

Lutter et contester en ville au Soudan (2009-2018)

10/2018
Résumé

Le Soudan connaît depuis une dizaine d’année un cycle de protestations et de contestations sur fond de crise économique, d’essoufflement du régime militaro-islamiste d’Omar el-Béchir, de guerre civile au Darfour, dans le Nil Bleu et les Monts Noubas et de séparation du Soudan du Sud. Ces protestations protéiformes et parfois innovantes font évoluer le répertoire de l’action collective traditionnel et sont bien souvent une remise en cause de l’ordre politique. Cette note explore l’évolution des formes de mobilisations sociales au Soudan depuis une dizaine d’année ainsi que les rapports qu’entretiennent les mouvements sociaux avec la répression en s’intéressant aux acteurs mais surtout aux pratiques militantes déployées au sein de l’espace social de la contestation.

Elections in Somaliland 2017 and their Aftermath

04/2018
Résumé

In November 2017, a presidential election was held in Somaliland. This report focuses on the technical and political aspects of the most recent voters-registration and the election. For the first time in Somaliland’s history (and even world-wide), biometric technology in the form of iris scanners was used to diminish multiple voting. This report also looks at the immediate aftermaths of the election. The result of the election was contested, which led to tensions and some violent confrontations between the supporters of the main opposition party that had lost and the government forces. The report concludes by outlining report concludes by outlining the main political and economic challenges currently existing in Somaliland.

Mutations géopolitiques et rivalités d’États : la Corne de l’Afrique prise dans la crise du Golfe

03/2018
Résumé

Le déclenchement de la crise du Golfe en juin 2017 a profondément affecté les pays de l’autre rive de la mer Rouge, en dépit souvent d’une neutralité affichée mais privée de tout contenu. Cette militarisation des politiques de voisinage ne produit pas pour autant un nouvel ordre régional plus cohérent ou apaisé. Au contraire. Mais, au-delà des péripéties de cette crise, on voit poindre de nouvelles politiques internationales portées par d’autres puissances émergentes comme la Turquie et surtout la Chine, voire à terme la Russie.

Riding the crest of the wave? The 2017 election and stagnation of Kenya’s democratization process

12/2017
Résumé

The intense drama that has characterised Kenya’s 2017 electoral cycle has generated a debate over whether Kenya has slid back to authoritarian rule or is a resilient democracy firmly on the path to democratisation. This briefing wades into this debate arguing that, neither a democracy nor an authoritarian regime, Kenya remains a competitive-authoritarian regime. While electoral contest is real, and widely accepted as the only means of acquiring power, the playing field remains heavily skewed in favour of the incumbents through superior organisational capacity, access to resources and command of a strong and cohesive state security apparatus.The overriding theme of the paper is that democratisation is not inevitable; sometimes history stagnates. Marked by unbridled optimism one day and secessionist disenchantment the next, it appears that, per Dan Branch, Kenya is still stuck somewhere between hope and despair.

Dynamiques des mobilisations en Ethiopie depuis les élections de 2015

08/2017
Résumé

Les protestations qui ont secoué l’Ethiopie à partir de novembre 2015 ont souvent été interprétées en termes de conflits ethniques et de mécontentements locaux conjoncturels relatifs au développement autant récent que rapide du pays, dégénérant en raison de leur instrumentalisation, via internet, par les opposants de la diaspora et autres ‘ennemis extérieurs’ du régime éthiopien. Néanmoins, l’examen de leurs dynamiques de mobilisation révèle les limites de ces interprétations classiques. Amorcées moins de six mois après la tenue et les résultats fort controversés des élections législatives de mai 2015, ces protestations d’une ampleur et d’une durée inédites sont davantage le produit de soulèvements spontanés locaux non partisans contre l’accumulation des injustices liées à la corruption des administrations étatiques, dont une grande partie des populations éthiopiennes s’estime victime.

Kenya 2017: The Interim Elections?

07/2017
Résumé

The fear of violence hangs over elections in Kenya. The murders and population displacements that followed the disputed elections of 2007 still loom large in the minds of Kenyans, as well as internationally. In advance of the 2017 elections there have been multiple warnings from government agencies of the possibility of violence1. But the 2017 elections are unlikely to see conflict on the scale of 2007/8, though there has already been some lethal violence at a local level, and more is likely – particularly if there are significant problems with election processes. At the time of writing (early July), and with a month of campaigning still to go, the race is becoming increasingly close. Nevertheless, it currently seems likely that, unless one side conducts a very good or bad campaign, that incumbent president Uhuru Kenyatta will be returned to power in the first round with a marginal lead, defeating Raila Odinga, who is the candidate for the coalition National Super Alliance (NASA).

Le Soudan, un pays de destination ? Le cas des Syriens arrivés après 2011 à Khartoum

07/2017
Résumé

Le Soudan se trouve, au sein de la Corne de l’Afrique, au coeur d’un système migratoire particulièrement complexe. Affecté par le départ de ses propres citoyens, le Soudan doit également faire face aux migrations érythréennes, éthiopiennes, somaliennes, sud-soudanaises, ou encore aux déplacements internes d’ampleur. Cette note rédigée en juin 2017 s’intéresse à un groupe particulier qui alimente depuis peu ces flux, celui des Syriens arrivés au Soudan après 2011 et dont on ignore encore largement les caractéristiques et les aspirations. Depuis le déclenchement de la crise syrienne en 2011, il existe en effet un flux ininterrompu des Syriens vers le Soudan, l’un des rares pays leur accordant encore une entrée sans visa sur son territoire.

Ethiopie: les forces de défense nationale à la manoeuvre

06/2017
Résumé

L’Ethiopie est rentrée dans une crise profonde. La déclaration de l’état d’urgence le 08 octobre 2016 est la réponse éthiopienne aux malaises politiques et sociaux du pays. Le régime autoritaire incapable de s’ouvrir s’est appuyé sur son outil de défense, lui-même peu enclin à s’ouvrir. La mise sous tutelle du territoire par les Forces de Défense Nationale Ethiopiennes (FDNE) est une réponse dangereuse car elle masque aussi les limites de la réforme du secteur de sécurité entamée en 1991 sous la houlette du général Tsadqan.

Une élection somalienne

04/2017
Résumé

Au terme d’un processus négocié et quelque peu chaotique, les élections se sont tenues en Somalie pour le renouvellement du Parlement, la mise en place d’une Chambre haute (appelée ici Sénat) et un nouveau Président. Ce texte analyse la difficile mise en place du processus électoral, les options discutées et donne des indications sur les fraudes qui ont entouré le choix d’une nouvelle représentation nationale. L’aspect sans doute le plus important est le renouvellement sans précédent des députés et l’accession au pouvoir d’un président qui a des relations difficiles avec l’Ethiopie. La vie politique somalienne risque d’être plus animée et conflictuelle dans les mois à venir, alors que les États fédérés et le gouvernement central doivent s’entendre sur les questions fondamentales de partage des richesses et de création d’une armée nationale.