Le centième anniversaire du coup d'Etat révolutionnaire d'octobre 1917

Par Dominique Colas


Le 7 novembre 1917, les bolcheviks s’emparèrent sans difficulté du Palais d’hiver de Petrograd où siégeait le gouvernement Kerenski. Lénine rédigea une proclamation de victoire qu’il signa au nom du Comité révolutionnaire militaire, communiste, de Petrograd : la violence insurrectionnelle était le fondement revendiqué du nouveau pouvoir.



Dans une société qui s’écroulait, un pays où les soldats désertaient, où les jacqueries paysannes se multipliaient et où les nationalités s’autonomisaient, les bolcheviks étaient les plus forts et les mieux organisés. Pour eux, il ne s’agissait pas d’approfondir la révolution de Février qui avait renversé l’autocratie mais de se lancer dans un projet eschatologique qui abolirait les classes sociales, mettrait fin aux guerres et n’appellerait plus jamais de révolution. 

Pour en savoir plus

Les réseaux islamiques entre l’Asie du Sud et le Golfe

Entretien avec Laurence Louër et Christophe Jaffrelot, auteurs de Pan Islamic Connections. Transnational Networks between South Asia and the Gulf (Hurst Publisher).

Contrairement au découpage géographique traditionnel qui établit une coupure entre les pays du golfe Persique et le sous-continent indien, ces deux régions du monde cultivent depuis des siècles des liens commerciaux et culturels qui se sont notamment traduits par des migrations importantes.
Dans l’ordre religieux qui nous intéresse ici, ces relations ont pris la forme de routes de pèlerinages qui n’ont pas seulement conduits les musulmans de l’Asie du Sud à La Mecque, mais aussi à Kerbala, Qom et Nadjaf quand ils étaient chiites.

Pour en savoir plus

Sites thématiques
Dossier
Politique étrangère de la France : quels défis pour le prochain président de la République ?
sous la direction de Christian Lequesne


newsletter
revue de presse
découvrez la dernière
archives

Séminaire du groupe de recherche Les nouveaux démagogues 

Avec :

Asma Faiz, Assistant Professor, Lahore University for Management Sciences

Discutant : Laurent Gayer, Sciences Po-CERI/CNRS 

Chair : Christophe Jaffrelot, Sciences Po-CERI/CNRS

 

Responsables scientifiques : Christophe Jaffrelot et Elise Massicard

Imran Khan of Pakistan: a new type of populist ? 21/12 Pour plus d'informations

2nd UTIC International Conference - Experts Roundtable

In partnership with ISP-Paris-10 Nanterre

 

In the second of three conferences, Didier Bigo (Sciences Po-CERI Laurent Bonelli (ISP-Paris-10 Nanterre) and Sebastien-Yves Laurent (CMRP-Bordeaux) from the ANR project UTIC are bringing together human rights lawyers,  activists  and   researchers who engage in debates around technical and legal resistance to surveillance.

This workshop will examine the main developments surrounding legal and technical resistance to surveillance. Privacy lawyers and activists as well as computer experts will share insights on the effect of post-Snowden controversies for privacy advocacy and litigation, as well as for computer security. They will present ongoing strategies and remaining challenges to foster privacy and associated rights in the digital age.

 

14h00-14h15: General introduction: Didier Bigo, Sciences Po-CERI, UTIC Coordinator

 

14h15-16h15: Technical resistance to surveillance

Chair: Antoine Champagne, Reflets.info editor-in-chief 

 

With:

Nadim Kobeissi, Researcher at INRIA and applied cryptographer at Symbolic Software

Lunar, Tor project

Benjamin Sonntag, La Quadrature du Net, free software developer

 

In this session, the evolution of post-Snowden technical resistance to surveillance will be discussed. Are technical solutions such as cryptography and anonymization becoming the last possible barriers against surveillance? Is a change in digital practices the unavoidable price to maintain privacy? How can “generalists” digital movements tackle these specific technical issues? These are some of the questions this roundtable will try to figure out.

Discussant: Félix Tréguer, ISCC-CNRS

 

Q&As session

16h15-16h30: Coffee break

 

16h30-18h30: Legal resistance to surveillance

Chair : Olivier Tesquet, Télérama journalist in charge of digital issues and civil liberties

 

With:

Tomaso Falchetta, Privacy International, Advocacy and Policy Team Lead

Olivier Iteanu, Lawyer, Internet Society France honorary President

Amélie Lefebvre, Lawyer, Bourdon & Associés

In this second roundtable, participants will debate evolutions surrounding legal  developments since the Snowden disclosures. How have lawyers practices on digital rights shifted since the first disclosures? How do they perceive the relationship of hackers and cryptographers towards the law? Is the elevation of the number of lawyers working on legal protection against surveillance hiding profound difference of interests between them? 

Discussant: Jean-Philippe Foegle, ATER, Université Paris 10 Nanterre

 

Q&As session

Language: English and French

 

Academic Coordinators: Patrick Pétin, CNRS and Didier Bigo, Sciences Po-CERI, UTIC Coordinator

Law, Technology and Privacy 18/12 Pour plus d'informations

Dans le cadre du Séminaire doctoral Chine du CERI 

Médias et nouveaux immigrés à Taiwan: les limites du multiculturalisme

Avec: 

TSENG Ting-Hsuan, doctorante à l'université Paris II sous la direction de Tristan Mattelart 

Discutante : Françoise Mengin, Sciences Po - CERI

Lieu de débat et d’analyse du monde chinois contemporain, ce séminaire a pour vocation de diffuser la recherche des doctorants et de la soumettre à la critique constructive. Deux types de séminaires sont proposés : une présentation par un doctorant de son travail en cours (projet de recherche, état d’avancement, un ou plusieurs chapitres de sa thèse) ; des retours sur des parcours doctoraux qui peuvent aider les étudiants dans l’élaboration de leur problématique ou la poursuite de leur travail d’enquête. Il s’adresse aux doctorants et post-doctorants, de Sciences Po ou de toute autre institution, travaillant sur la Chine, mais aussi à des étudiants dont le sujet peut éclairer ou tirer parti de problématiques développées à partir du terrain chinois.

Ce séminaire se propose ainsi de décloisonner les études chinoises en articulant l’approche area studies avec des approches plus disciplinaires. La méthodologie générale qui est privilégiée est celle de la sociologie historique comparée du politique afin d’appréhender les trajectoires du monde chinois dans leur complexité sans pour autant préjuger d’une quelconque « altérité chinoise ».

 

 

 

Séminaire doctoral Chine 20/12 Pour plus d'informations