Présentation | Sciences Po Centre d'études européennes

Présentation

Dirigé par Florence Haegel depuis septembre 2016, le Centre d’études européennes et de politique comparée de Sciences Po (UMR 8239) est une unité de recherche pluridisciplinaire qui se consacre à l’analyse comparative du politique. La réflexion sur les méthodes de recherche en sciences sociales occupe une place importante dans les travaux qui y sont menés.

Les domaines de recherche privilégiés se regroupent autour de quatre grands axes de recherche qui s'emboîtent les uns aux autres :

Le CEE rassemble aujourd’hui plus de 25 chercheur.e.s confirmé.e.s (FNSP, CNRS, professeur.e.s des universités), une cinquantaine de doctorant.e.s et jeunes docteur.e.s et plus d’une trentaine de chercheur.e.s associé.e.s, français.e.s et étranger.e.s. Le CEE accueille également régulièrement des chercheur.e.s invité.e.s de renom, des post-doctorant.e.s et des doctorant.e.s pour des périodes d’un mois à un an.

L’ouverture internationale est une caractéristique forte du CEE. La plupart des projets de recherche comprennent une dimension internationale et/ou comparative et leurs résultats sont fréquemment publiés dans des revues internationales ou traduits en langue étrangère. Les chercheur.e.s du CEE participent à des réseaux qui regroupent des équipes plurinationales. Le CEE entretient également des coopérations suivies avec des institutions de recherche à l’étranger.

Les recherches du CEE donnent lieu à l’organisation de manifestations scientifiques et sont à l’origine de nombreuses publications. Le CEE publie une série de working papers en ligne : les Cahiers européens de Sciences Po.

La recherche ne se concevant pas sans la transmission, l’enseignement, la formation et l’accueil des jeunes chercheur.e.s sont au cœur des missions du CEE et les chercheur.e.s du CEE sont très largement impliqué.e.s dans les programmes d’enseignement de Sciences Po à tous les niveaux. Ils.elles sont affilié.e.s à quatre départements (science politique, sociologie, droit et histoire) ainsi qu’à l’École des affaires internationales (PSIA), à l’École urbaine et à l’École d’affaires publiques.